Lettre ouverte à Maurice Sosnowski, président du CCOJB

Les réactions sont vives dans la communauté juive de Belgique suite aux graves incidents de la manifestation de ce samedi 19 juillet dont nous nous faisions l’écho samedi soir et qui ont d’ailleurs fait l’objet de notre éditorial. Il y a eu des appels aux meurtres, au moins une chasse à l’homme sur des personnes erronément présumées juives et des dégradations multiples. La gravité de la situation provoque des réactions de peur dans la communauté juive de Belgique qui se sent menacée physiquement, ajoutant encore une gradation au traumatisme déjà causé par l’attentat du Musée juif qui avait fait 4 morts le 25 mai dernier.

samedimanifarabe

Un lecteur de  notre quotidien, M. Yéh’ezkel Ben Avraham nous demande de publier le texte de lettre ouverte qu’il adresse au Prof. Maurice Sosnowski, président du CCOJB (Comité de coordination des organisations juives de Belgique)

 

« LETTRE OUVERTE À MAURICE SOSNOWSKI

Monsieur le Président du CCOJB,

Alors que nous nous proposions d’organiser ce week-end une manifestation de solidarité avec l’Etat Juif, il nous revient que vous vous en « désolidarisez ». Dont acte : le Président du Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique se « désolidarise » des Juifs de Belgique souhaitant exprimer leur solidarité avec leurs frères et coreligionnaires d’Israël ! Nous y serons malgré tout, Monsieur le Président…dussions-nous n’y être que trois ou quatre en raison de votre manque de soutien, voire de votre sabotage politico-médiatique. Pourquoi ? Parce que le Peuple d’Israël est UN et que cela comprend aussi notre Communauté de Belgique. Et s’il existe un danger, la moindre des choses est que nous nous y exposions avec courage alors que la population israélienne est sous le feu quotidien de mortiers et de missiles, que les soldats de Tsahal combattent – et meurent – pour préserver notre héritage.

On se demande d’ailleurs au nom de qui vous parlez car vous ne représentez, contrairement à vos affirmations, ni le judaïsme (Malgré votre sapience universitaire, nous serions étonnés que vous soyez un posek concernant la Halakha… Cela se saurait !), ni même la communauté juive dans sa majorité. En effet, aucune élection effectuée parmi l’ensemble de celle-ci n’a jamais sanctionné votre nomination et le CCOJB n’est, en fait, que le représentant d’un groupe d’organisations dont les administrateurs – généralement choisis pour leurs dons généreux, leurs accointances familiales, franc-maçonniques et/ou communautaires – s’auto-élisent l’un l’autre à des postes honorifiques ! Si encore vos actions compensaient ce manque de représentativité, cela serait encore acceptable mais votre indolence, vos complaisances envers même les politiciens antisémites, vos atermoiements quant à la « haine du Juif » qui se développe chaque jour un peu plus dans nos rues, vous rapprochent plus des Judenrats de triste mémoire que de ce que notre tradition nomme « être un Mensch ».

Votre stratégie du « politiquement correct » a mené à ce que l’on puisse – à peine 70 ans après la Shoah – entendre « Mort aux Juifs », en pleine journée, au cœur d’Anvers et au cœur de Bruxelles ; à ce que, désignés par la foule comme étant « Juifs », des passants – qui ne l’étaient d’ailleurs pas… mais peu importe ! – soient molestés et coursés sous les regards d’une police presque aussi myope que l’était celle du Reich lors de la Nuit de Cristal ; à ce que le Roi des Belges ne daigne même pas rendre une visite de condoléances au Musée Juif, où quatre personnes ont été assassinées parce que Juives ou supposées l’être, ni même être présent à la cérémonie commémorative qui eut lieu à la Grande synagogue ; à ce qu’une manifestation pro-arabe, s’annonçant violente et antisémite, bien que « non autorisée » puisse se dérouler avec l’aide de la police fédérale… qui, en sus, exigea d’une synagogue sise sur son passage d’enlever tout signe pouvant permettre de l’identifier comme lieu de culte juif.

Cela suffit, Monsieur Sosnowski ! Vous creusez la tombe des Juifs de Belgique plus sûrement encore que les islamistes qui nous haïssent. Si vous ne vous sentez pas les épaules pour assumer vos responsabilités juives, cantonnez-vous à votre chaire professorale ou à d’autres activités mais laissez la défense de nos intérêts à des gens plus combatifs et compétents. Il n’y a aucune honte à reconnaître ses limites… mais vouloir passer pour un aigle alors qu’on joue à l’autruche, en s’enfonçant la tête dans le sable et en se laissant botter les fesses, frise le ridicule, ridicule qui risque de NOUS faire occire !

Regardez l’horizon, Monsieur Sosnowki : Voici (re)venir l’orage ! En ces temps de tempête, nous aurons besoin d’un capitaine permettant, tant que faire se peut, d’affronter les éléments, de nous éviter les écueils… pas de « copains d’abord » du radeau de la Méduse, médusés de devoir tirer à la courte paille qui sera mangé le premier.

Démission ! Monsieur Sosnowski. Démission et organisation immédiate d’élections où TOUTE la Communauté juive de Belgique pourra voter !

Am Israël H’aï.

Yéh’ezkel Ben Avraham »

Note de la rédaction: ce texte n’engage pas la rédaction du quotidien brusselsstar. La rubrique OPINIONS est là pour permettre à nos lecteurs d’exprimer leurs opinions sur des sujets qui les concernent directement. Notre quotidien est un quotidien de libre expression et tous nos lecteurs sont appelés à réagir et à donner leur opinion.

2 Commentaires

  • Cher Yeh’ezkel Ben Avraham,
    Tout d’abord mes excuses pour vous avoir traité d’ignare et d’extrémiste, ce que je j’ai immédiatement regretté, trop tard le message était parti et je n’ai pu le corriger. Un mouvement d’humeur en fait devant vos attaques infondées contre le CCOJB et mon ami Maurice Sosnowski, beau-frère de feu mon ancien ami assassiné Joseph Wybran. Je vous ai traité d’extrémiste en raison de la virulence de vos attaques que j’estime totalement infondées contre le CCOJB et son président. Je n’ai moi-même aucun rôle dans le CCOJB sinon que je sois membre du CCLJ qui en fait partie et dont mon père René fut un des co-fondateurs. Vous vous revendiquez aussi de Jabotinsky, qui n’est pas exactement ce que l’on appelle un « modéré » dans l’histoire du peuple juif sans qu’il soit utile ici de faire son procès ou ses louanges, en résumé le théoricien de la droite nationaliste israélienne.

    Votre colère vous aveugle au point de ne pas comprendre même le sens de mon commentaire pourtant limpide: « Il n’empêche, la responsabilité du CCOJB contraste avec l’irresponsabilité de « ceux d’en face » qui appellent à la haine manichéenne sans restriction, allant jusqu’à proclamer un soutien « inconditionnel » au terrorisme et aux crimes contre l’humanité lorsqu’ils sont le fait du Hamas, mouvement théocratique totalitaire et fanatiquement antisémite ». Ces propos visaient évidemment les anti-israéliens, « antisionistes » et antisémites de toutes obédiences. Vous prendriez-vous pour un « mouvement totalitaire fanatiquement antisémite »? Un peu de sérénité vous ferait du bien même si le sort de nos familles proches en Israël nous empêchent vous comme moi de dormir.

  • Y. Ben Avraham, encore un point sur lequel je me dois de vous répondre: Votre scandaleuse référence au « judenrat » (Juifs collaborateurs des nazis pour sauver leur peau aux dépends des leurs) vous déshonore, elle montre une hostilité aveugle s’attaquant à ceux que vous traitez de « traîtres » en fait aux Juifs qui refusent de vous suivre dans votre extrémisme. Cette calomnie dépasse le tolérable.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s