Palmarès du 34e « Festival International du Film Francophone » de Namur

Laetitia Casta, le « Coup de Coeur » du « FIFF » (c) « FIFF Namur »

Résultat de recherche d'images pour "affiche FIFF 2019"

Ce vendredi 4 octobre, dans la Grande Salle du « Delta », un nombreux public assistait à la cérémonie de remise des « Bayards », les « Prix Off » ayant été remis le jeudi 03, sous le chapiteau.

L’évasion furtive dans « Revenir », avec Niels Schneider et Adèle Exarchopoulos.

« Revenir » (Jessica Palud), Film de Clôture du 34e « FIFF » (c) DR

Ensuite, dans deux salles du « Delta » et deux autres du « Caméo », la clôture du 34e « FIFF » était assurée par la projection du film « Revenir », en présence de la réalisatrice, Jessica Palud, et de l’un de ses acteurs, Niels Schneider.

139 films, longs et courts, étaient programmés, issus des quatre coins de la Francophonie, depuis l’Afrique jusqu’aux Amériques, en passant par l’Asie et l’Europe, plusieurs films étant projetés en première mondiale, le Festival ayant accueilli plus de 250 invités et pas moins de 340 journalistes, des Prix étant attribués, pour un montant total de près de 75.000€.

Laetitia Casta, le « Coup de Coeur » du « FIFF » (c) « FIFF Namur »

Ce jeudi 03, dans la Salle 4 du « Caméo », après la « Leçon de Cinéma » offerte, par le Président du Jury officiel, André Téchiné, Laetitia Casta, le« coup de coeur » du 34e « FIFF », se disant quelque peu timide face au public, répondit volontiers aux questions d’Hugues Dayez, le Monsieur Cinéma de la« RTBF », avant de se plier, le sourire aux lèvres, à une longue séance de dédicaces, ayant, par ailleurs, en ce même jeudi 03, défendu le film, retenu en compétition officielle, « Le Milieu de l’Horizon » (Delphine Lehericey/Suisse-Bel./2019/89 min.), dans lequel incarne une mère de famille en quête de liberté, elle qui, dans la vraie vie, est la maman de trois enfants

La « Charte 5050×2020 », pour la parité, signée, en 2018, par  les organisateurs (c) « FIFF Namur »

A noter une programmation plus féminine que jamais, sachant que, sur les 12 films en lice pour le « Bayard d’Or », 6 ont été réalisés par des femmes. Le « FIFF » respecte, ainsi, la« Charte 5050×2020 », en faveur de la parité et la diversité dans les festivals de cinéma, d’audiovisuel et d’image animée, que ses responsables, Nicole Gillet, Jean-Louis Close et Hervé Le Phuez, avaient signée, en 2018.

Le volet professionnel du Festival ne fut, bien sûr, pas oublié, le « FIFF » constituant, plus que jamais, un riche espace d’expression, lieu de rencontres incontournables, offrant un terrain favorable aux futures collaborations, favorisant la diffusion du cinéma belge et francophone tant sur un plan national qu’international.

Enfin, soulignons l’importance du « FIFF Campus », ayant accueilli, plus de 7.000 jeunes, de 3 à 25 ans, non seulement pour voir des films, mais aussi pour participer à des ateliers, certains d’entre eux étant destinés à amener les jeunes à réfléchir aux transitions écologiques et sociales actuellement en cours

Résultat de recherche d'images pour "« La Musique », de Jean-Benoît Ugeux, remporte le Bayard du meilleur court-métrage photos"

Remise du Bayard d’Or, par André Téchiné, Président du Jury officiel (c) « La Libre »

Palmarès du 34e « FIFF »  :

Compétition officielle des Longs-Métrages :

Résultat de recherche d'images pour ""Roubaix, une Lumière" (Arnaud Desplechin photos"
« Roubaix, une Lumière » (Arnaud Desplechin), « Bayard d’Or du meilleur Film »

*** Bayard d’Or du meilleur Film » :

« Roubaix, une Lumière » (Arnaud Desplechin/Fra./2019/119 min.)

Synopsis : « À Roubaix, un soir de Noël, Daoud le chef de la police locale et Louis, fraîchement diplômé, font face au meurtre d’une vieille femme. Les voisines de la victime, deux jeunes femmes, Claude et Marie, sont arrêtées. Elles sont toxicomanes, alcooliques, amantes… »

Roubaix, une lumière : Photo Léa Seydoux, Sara Forestier

Léa Seydoux et Sara Forestier, dans « Roubaix, une Lumière » (Arnaud Desplechin)

Le réalisateur, Arnaud Desplechin confiait à« Allociné » : « Le crime n’est pas montré, mais les deux meurtrières vont rejouer la scène, autour d’une absence. À Daoud, elles offrent leur témoignage, et reviennent ainsi parmi l’humanité. À la suite de Daoud, je veux offrir un visage à ces deux femmes, me reconnaître en elles, sans les juger… »

Résultat de recherche d'images pour "« Roubaix, une Lumière » (Arnaud Desplechin photos"

Arnaud Desplechin, sur le Tournage de « Roubaix, une Lumière » (c) Shanna Besson

Entre autres critiques, l’avis de Laurent Djian, pour « Télé 7 Jours » : « Arnaud Despiechin marche brillamment dans les pas de Simenon pour ce film dense, à la fois portrait d’une ville ouvrière en décrépitude, sur laquelle s’abat la misère du monde, et drame philosophique sur les tourments et le salut des âmes. »

Adoration : Photo Fantine Harduin, Thomas Gioria

F. Harduin & T. Gioria, dans « Adoration » (Fabrice Du Welz) (c) « Les Bookmakers »/ »The Jokers Films »

*** Bayard de la meilleure Interprétation :

Fantine Harduin & Thomas Gioria, pour « Adoration » (Fabrice Du Welz/Bel.-Fra./2019/98 min.)

Résultat de recherche d'images pour "Boris Lojkine Photos"

« Camille » (Boris Lojkine), « Bayard du meilleur Scénario »

*** Bayard du meilleur Scénario :

Boris Lojkine & Bojina Panayotova, pour « Camille » (Boris Lojkine/Fra./2019/90 min.)

Résultat de recherche d'images pour ""By the Name of Tania" (Bénédicte Liénard & Mary Jiménez photos"
« By the Name of Tania » (Bénédicte Liénard & Mary Jiménez), film lauréat de 2 Prix

*** Bayard de la meilleure Photographie :

Virginie Surdej, pour « By the Name of Tania » (Bénédicte Liénard & Mary Jiménez/Bel./2019/85 min.)

*** Prix Spécial du Jury :

« By the Name of Tania » (Bénédicte Liénard & Mary Jiménez/Bel./2019/85 min.)

*** Mention du Jury :

« Kuessipan » (Myriam Verreault/Québec/2019/117 min.)

* Le Jury était composé de :

André Téchiné (Fra./réalisateur/président du Jury), Catherine de Léan (Québec/comédienne), Jacques Fieschi (Fra./scénariste), Marème Ndiaye (Sénégal, comédienne) & Yannick Renier (Bel., comédien)

Compétition de la meilleure première Oeuvre de Fiction :

Résultat de recherche d'images pour "perdrix erwan le duc"
« Perdrix » (Erwan Le Duc)

*** Bayard de la meilleure première Oeuvre de Fiction :

« Perdrix » (Erwan Le Duc/Fra./2019/100 min.)

*** Mention du Jury :

« Un Fils » (Mehdi M. Barsaoui/Tunisie-Fra.-Liban-Qatar/2019/95 min.)

Résultat de recherche d'images pour ""Le Père de Nafi" ("Baamum Nafi"/Mamadou Dia photos"
« Le Père de Nafi » (« Baamum Nafi »/Mamadou Dia)

*** Prix Découverte :

« Le Père de Nafi » (« Baamum Nafi »/Mamadou Dia/Sénégal/2019/107 min.)

Résultat de recherche d'images pour "Adèle Haenel & Jonathan Couzinié, pour "Les Héros ne meurent jamais" photos"

Adèle Haenel & Jonathan Couzinié, dans « Les Héros ne meurent jamais » (Aude-Léa Rapin)

*** Prix d’interprétation :

Adèle Haenel & Jonathan Couzinié, pour « Les Héros ne meurent jamais » (Aude-Léa Rapin/Fra./Bosnie & Herzégovine/Bel./2019/85 min.)

*** Prix Agnès (regard original et novateur sur l’égalité homme-femme et d’un imaginaire égalitaire) :
« Adam » (Maryam Touzani/Maroc-Bel./2019/100 min.)

* Le Jury Emile Cantillon était composé de 5 étudiants en Cinéma âgés de 18 à 25 ans, issus de 3 continents :

Anthony Coveney (Québec), Kylian Erhard (Maroc), Louise Hansenne (Bel.), Rhachida Moussa Maiga (Burkina Faso) & Korlei Rochat (Suisse).

Compétition des longs-métrages jugés par le Jury Junior :

Résultat de recherche d'images pour ""Fahim" (Pierre-François Martin-Laval photos"
« Fahim » (Pierre-François Martin-Laval) (c) DR/ »Wild Bunch »

*** Prix du Jury Junior :

« Fahim » (Pierre-François Martin-Laval/Fra./2019/107 min.)

* Le Jury Junior était composé de 7 jeunes belges, âgés de 12-13 ans :

Elina Bastin (Athénée royal, Chênée), Eli Benrubi (Athénée royal, Mons), Antonin Creeten (Waha, Liège), Lila Dascotte (École Active, Bruxelles), Milan Degre (Institut Saint-Louis, Namur), Margot Troisfontaines (Collège Cardinal Mercier, Wavre) & Zlata Visait (Ecole Sainte-Marie, Namur)

Compétitions officielles des Courts-Métrages :

« La Musique » (Jean-Benoît Ugeux)

*** Bayard du meilleur Court-Métrage :

« La Musique » (Jean-Benoît Ugeux/Bel./2019/28 min.)

Compétition internationale des Courts-Métrages :

*** Prix du Jury :

« Sous l’Écorce » (Ève-Chems De Brouwer/Fra./2019/20 min.)

*** Prix de la meilleure Mise en Scène :

« Cadeau de Noël » (« Cadoul de Craciun »/Bogdan Muresanu/Rou.-Esp./2019/23 min.)

*** Mention du Jury :

« Postcards from the End of the World » (Konstantinos Antonopoulos/Grèce/2019/23 min.)

Compétition nationale de la Fédération Wallonie-Bruxelles :

*** Prix du Jury :

« Akram » (Adrien Berlandi & Mickey Broothaerts/Bel./2019/15 min.)

*** Prix de la meilleure Interprétation :

Jean-Benoit Ugeux, pour « La Musique » (Jean-Benoit Ugeux/Bel.2019/28 min.)

*** Prix de la meilleure Photographie :

Charlotte Muller, pour « L’Isola dei Sogni »(Théo Degen/Bel.-Ita./2019/15 min.)

*** Prix de la meilleure Mise-en-Scène :

« Bruxelles-Beyrouth » (Thibaut Wohlfahrt & Samir Youssef/Bel.-Fra./2019/30 min.)

*** Mention du Jury :

« Détours » (Christopher Yates/Bel./2à19/18 min.)

* Le Jury était composé de :

Juliette Armanet (Bel./autrice-compositrice-interprète/présidente du Jury), Ludovic & Zoran Boukherma
(Fra./réalisateurs), Julia Faure (Fra./comédienne), Jean-Paul Lespagnard (Bel./créateur) & Aurora Marion (Bel.-Grèce/comédienne)

Les Prix du Public :

Résultat de recherche d'images pour ""Un Fils" ("Bik Eneich"/Mehdi M. Barsaoui/ photos"
« Un Fils » (« Bik Eneich »/Mehdi M. Barsaoui)

*** Prix du Public des Longs-Métrages de Fiction :

« Un Fils » (« Bik Eneich »/Mehdi M. Barsaoui/Tunisie-Fra.-Liban-Qatar/2019/95 min.)

*** Prix du Public des Documentaires belges :

« Le Temps long » (Lou Colpé/Bel./2018/40 min.)

*** Prix du Public des Courts-Métrages :

« Désirée » (Victoria Jadot/Bel./2019/18 min.)

Au « Delta », acteurs et réalisateurs primés lors de la Cérémonie des « Bayards » (c) « RTBF »

Les Prix 0ff :

*** Prix du Jury Cinevox – Long-Métrage belge :

« Lola vers la Mer » (Laurent Micheli/Bel.-Fra./2019/94 min.)

*** Mention spéciale :
« Loups tendres et loufoques » (Arnaud Demuynck, Rémi Durin, Hugo Frassetto, Pascale Hecquet et Anaïs Sorrentino/Bel.-Fra./2019/53 min.)

* Le Jury Cinevox était composé de :

Ugo Arquin (Namur), Rémi Clobert (Namur) & Isabelle Mbuyamba  (Bruxelles).

Résultat de recherche d'images pour ""Nuestras Madres" (César Diaz photos"

« Nuestras Madres » (César Diaz)

*** Prix de la Critique – Long-Métrage Belge :
« Nuestras Madres » (César Diaz/Bel.-Fra.-Guatémala/2019/78 min.)

* Le Jury de l’ « UCC » & de l’ « UPCB » était composé de :

Dimitra Bouras (« Cinergie »), Stéphanie Lannoy (« Madamefaitsoncinema.be ») & Gaëlle Moury (« Le Soir »).

*** Prix Be TV – Long-Métrage :

« Camille » (Boris Lojkine/Fra./2019/90 min.)

*** Prix Arte – Court-Métrage :

« Miss Chazelles » (Thomas Vernay/Fra./2019/21 min.)

*** Prix RTBF-La Trois – Court-Métrage belge :
« Le Dragon à deux Têtes » (Páris Cannes/Bel./2019/21 min.)

*** Prix BeTV – Court-Métrage belge :
« Plaqué Or » (Chloé Léonil/Bel./2019/24 min.)

*** Prix de l’Université de Namur :

« Le Dragon à deux Têtes » (Páris Cannes/Bel./2019/21 min.)

Résultat de recherche d'images pour "jean-louis close FIFF 2019 photos"
Jean-Louis Close et Nicole Gillet, un duo gagnant (c) « FIFF Namur »
Résultat de recherche d'images pour "photos du FIFF 2019"

Le Président-Fondateur du « FIFF », Jean-Louis Close, et la Déléguée générale du Festival, Nicole Gillet, nous fixent rendez-vous en septembre-octobre 2020, pour une déjà tant attendue 35e édition

Yves Calbert.

 

 

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s