Draghi: BCE ne change pas d’orientation

Les effets secondaires des instruments non-conventionnels de politique monétaire mis en place par la Banque centrale européenne (BCE) restent « contenus » et il n’y a donc aucune raison de changer d’orientation, a déclaré mercredi son président, Mario Draghi.

« Lorsque nous avons mis en place des instruments de politique non-conventionnels afin d’assurer le retour de l’inflation vers notre objectif, nous étions conscients du fait que ces nouveaux instruments pourraient avoir des effets secondaires légèrement plus marqués que les instruments conventionnels », a-t-il dit. « Ces effets secondaires sont restés contenus. »

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s