« Grand-Prix » et autres Trilogies de « Marvano », chez « Champaka »

Bien située, dans le quartier du Sablon, la Galerie « Champaka », nous propose, jusqu’au 26 septembre, une sélection de planches originales, en noir-et-blanc, de « Marvano » (Mark Van Oppem/°1953), né à Zolder, un lieu qui sera une source d’inspiration pour la seconde carrière de ce dessinateur autodidacte, s’étant mis au dessin et à l’écriture de scénarios après 10 années vécues comme architecte d’intérieur, profession qu’il abandonna en  1982, devenant alors, pendant 4 ans, directeur de l’hebdomadaire « Kuifje », l’homologue néerlandophone du « Journal Tintin ».

marvano grand-prix

Ecoutons le: « J’avais 10 ans, que de l’école, le mercredi matin, j’entendais le bruit des moteurs des voitures de « Formule 2″ roulant sur le circuit automobile permanent de Zolder, ouvert en 1963, tracé à 4 km de chez nous… Et, tout naturellement, profitant des après-midis libres du mercredi, j’assistais, avec des copains, aux séances d’essais. Et quand il y avait une course, le week-end, je me retrouvais aux abords du circuit, pouvant même accéder, sans problème, à l’époque, aux paddocks, où je pouvais approcher les grands champions, tels Jack Brabham, Jim Clarck, Graham Hill et John Surtees. Nul ne se souciait de la présence de garnements locaux, tant qu’ils ne gênaient personne. C’était fantastique!

Les années ’60 marquaient aussi les débuts d’un certain Jacky Ickx, qui, répondant à ma demande écrite de pouvoir recevoir un de ses casques, m’invita chez lui, alors qu’il vivait encore chez ses parents. Il n’était pas présent lorsque je m’y rendis, … mais je reçu bien, des mains de sa maman, l’un de ses casques, … que j’utilisai pour rouler au volant de mon kart. Ne m’exprimant pas encore en français et croyant qu’il ne comprenait pas le flamand, je lui avais écrit en anglais, … mais il m’avait, fort gentiment, répondu dans ma langue ».

Marvano Ickx 2

… Et près de 50 ans plus tard, « Monsieur Le Mans » vient de signer la préface de la réédition en un volume des 3 tomes de « Grand-Prix », sous titré « Une Histoire vraie qui n’a jamais eu lieu » (« Dargaud »/176 p./241 x 318/2015), lauréat du « Prix de l’Association française de la Presse automobile », présentant fort bien le contexte historique de la BD de « Marvano ».

Extrait: « Au milieu des années ’30, le 3ème Reich encouragea les constructeurs allemands afin d’exploiter la popularité des Grand-Prix en guise de propagande, comme lors des J.O. de Berlin… A l’époque, on ignorait tout des atrocités qui seraient commises… Ne soyez donc pas choqués par des images reproduisant fidèlement la réalité d’une période trouble, en sport automobile comme dans la vie en général…

Grâce à son travail d’historien, « Marvano » rend bien compte des relations tendues entre le pouvoir et les sportifs, notamment en insistant sur l’attitude souvent rebelle des pilotes. Au volant, ils étaient de véritables héros »… C’est donc cette atmosphère particulière que nous retrouvons chez « Champaka », où seuls manquent le bruit des moteurs ou l’odeur de l’essence…

Marvano PlancheA noter que quelques planches de deux autres de ses trilogies sont exposées: « Berlin (« Dargaud »/176 p./241×318/2012) et « La Brigade juive » (« Dargaud »/T. 1-2013/T. 2-2014/48 p. chacun/241×318), dont le tome 3 est toujours en cours de création.

Pour « Berlin », tout avait commencé avec « Les 7 Nains » (« Dupuis »/Collection « Aire libre »/52 p./1994), que l’éditeur de Marcinelle décida d’enlever de son catalogue. Ce n’est que 13 ans plus tard qu’un 2ème tome sera publié, sous le titre d’un autre conte de fées, quoique le récit ait Berlin pour cadre, durant la seconde guerre mondiale: « Reinhard le Goupil » (« Dargaud »/62 p./240×315/2007), avant le 3ème, réclamé par son nouvel éditeur: « Deux Enfants de Roi » (« Dargaud »/48 p./240×315/2008).

Si « Marvano » signa dessins et scénarios des trois trilogies citées, il avait, auparavant, adapté un roman de science-fiction, « The forever War » (1974) d’un ancien G.I. ayant combattu au Vietnam, Joe Haldeman (°1943). A la trilogie « La Guerre éternelle », publiée chez « Dupuis », en 1988 et 1989, ils donnèrent, ensemble, une suite chez « Dargaud »: « Libre à jamais », en 2002 et 2003, sachant que pour « Marvano », il y a peu de différence entre la science-fiction et notre histoire. « Les deux se touchent », nous dit-il. Autre adaptation, celle de « Rourke » (« Dupuis »/4 tomes/1991- 1995), d’après les romans de Paul-Loup Sulitzer (°1946).

Inspiré de « Buying Time » (Joe Haldeman/1989), « Marvano » dessina, aussi, les 7 tomes de sa série « Dallas Barr », 5 publiés par « Dupuis » (Coll. « Repérages »/1996-2000) et 2 par « Le Lombard »(Coll. « Polyptyque »/2005)… Et lorsqu’il aura terminé le 3ème tome de « La Brigade juive », il aimerait, en un seul tome, donné une suite à ses deux trilogies se déroulant à la même époque: « Berlin » et « Grands-Prix », … à moins qu’il ne réponde positivement à une proposition de son éditeur, … dont il ne peut rien nous révéler! …

… En attendant, consultez le site http://www.galeriechampaka.com et venez admirer la finesse des traits signés « Marvano », chez « Champaka » (entrée libre), sachant que vous pouvez devenir le propriétaire de l’une de ses planches originales, celles-ci étant mises en vente entre 1.100 et 2.000€…

Yves Calbert.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s