Profanation des pavés de la mémoire. Henri Kichka effondré ! #bruxelles #saint-gilles #antisemitisme

SAINT-GILLES

La profanation des pavés: une profanation de la mémoire de la famille d'Henri Kichka

La profanation des pavés: une profanation de la mémoire de la famille d’Henri Kichka

Des ‘pavés de la mémoire’ insérés devant une maison de Saint-Gilles où vivait la famille d’Henri Kichka, bien connu à Bruxelles pour ses nombreux témoignages de l’holocauste, une famille déportée  et assassinée à Auschwitz ont été profanés par des inconnus, indique l’Agence Diasporique d’information (ADI) qui diffuse des informations concernant la communauté juive de Belgique .

La famille d’Henri Kichka a été  été arrêtée par les Nazis en 1942 parce que juives et détenues au camp de transit de Malines avant d’être déportées à Auschwitz pour y être assassinées.

Selon l’ADI, une chape de béton rouge a été posée sur les pavés qui constituent un monument mémoriel européen initié par l’artiste conceptuel allemand Gunter Demnig qui en a déjà placé quelque 45 000 dans plus de 1000 villes européennes, en Allemagne, Autriche, Italie, France, Pays-Bas, Hongrie et Belgique.

Ils sont sertis dans les trottoirs, devant les seuils des maisons dans lesquelles habitaient les victimes du nazisme au moment de leur arrestation et visent à interpeller les passants en soulignant, d’une part, la dimension humaine individuelle et, d’autre part, la dimension politique des crimes contre l’humanité perpétrés par le régime national-socialiste et par ses complices.

110 Pavés de Mémoire ont été placés en Belgique.

L’Association pour la Mémoire de la Shoah, qui coordonne le développement de ce monument urbain, a dénoncé la dimension antisémite de la profanation et a appeléappelle les autorités communales ‘’à prendre toute initiative propre à restaurer le monument et à prévenir une nouvelle agression’’.

Henri Kichka, seul survivant de la famille Kichka, s’est déclaré profondément choqué par l’attaque ainsi perpétrée contre la mémoire de ses parents et de ses sœurs. Pour henri Kichka, c’est comme si sa famille mourrait une seconde fois puisque des inconnus veulent briser faire oublier la mémoire de ses défunts.

Notre journal espère que les coupables de cet acte très grave seront rapidement retrouvés et poursuivis

Un exemple de pavé de la mémoire

Un exemple de pavé de la mémoire

source: european jewish press

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s