Sur le 35è « Village de Noël », à Liège, jusqu’au 30 Décembre

ⓒ « Enjeu »/« Le Tournevent »

« Foû dès ray, foû dès ray,

Foû dès ray, v’la l’ tram,

Foû dès ray, v’la l’ tram,

Foû dès ray, foû dès ray,

Foû dès ray, v’la l’ tram

Qui dèraye ! »

« Astérix Chez les Belges » ⓒ « Hachette/Dargaud », revu en wallon liégeois ⓒ « Noir Dessin Production »

A Lîdje (Liège), telle est la nouvelle chanson à la mode, composée pour le 35è « Village de Noël », en pensant, avec le sourire, au retard pris en vue de l’inauguration du futur tram liégeois.

Résultat de recherche d'images pour "Michel Azaïs Liège photos"

Avec Michel Azaïs, le barde du « Village de Noël », chantons « Foû dès ray, v’la l’ tram »

Certains esprits chagrins pensaient d’ailleurs qu’en raison des travaux, le « Village de Noël » ne pourrait se tenir, cette année, sur la dalle Saint-Lambert. C’était mal connaître l’opiniâtreté de Pierre Luthers et Jean-Marc Erniquin, directeurs, respectivement, des asbl « Enjeu » et « Le Tournevent », co-organisatrices de cet important événement de la vie liégeoise, qui purent compter sur la collaboration de la Ville de Liège, afin que ce lieu bénéficie de l’arrêt temporaire des travaux, des trous dans la chaussée étant comblés, afin que la Fête puisse prendre place. Et ce, comme en 2019, c’est à dire, contrairement à l’an dernier, en toute liberté, sans contrôle sanitaire, sans masques, sans distances de sécurité, …

Liégeoiseries: tous génétiquement modifiés par le wallon

Paul-Henri Thomsin, l’écrivain, en wallon liégeois, du « Village de Noël » ⓒ Ph. : « L’Avenir »

Membre du « Conseil villageois », tout comme l’« Assurantourix » (barde du village d’irréductibles gaulois), Michel Azaïs, l’auteur, compositeur et interprète local, Paul-Henri Thomsin, l’écrivain, en wallon liégeois, du « Village de Noël » en rajoute une couche dans son annuel et 18è mini-livre (édité par « Noir dessin Production », avec la collaboration de la « Fédération culturelle wallonne de la Province de Liège »/disponible gratuitement à la Mairie du Village) « Li Wallon ava lès vôyes » : « Ci n’sèrè nin co d’min, nosse Dame, qui vos pôrez monter so l’ tram » (« Ce n’est pas demain, Madame, que vous pourrez prendre le tram »).

« Astérix Chez les Belges » ⓒ « Hachette/Dargaud », revu en wallon liégeois ⓒ « Noir Dessin Production »

En demeurant dans le secteur littéraire wallon, pensons à une bande dessinée, avec les célèbres personnages créés par René Goscinny (1926-1977), aux scénarios, et Albert Uderzo (1927-2020), aux dessins. De fait, saluons un grand événement, en 2022, la publication dialectale d’ « Astérix chez les Belges » (« Astérix amon lès Bèljes »), édité par « Noir Dessin Production », que chacun peut acheter sur le stand de cet éditeur, qui nous propose, également, toujours en wallon liégeois, « Lès Schtroumpfs et lès Bèrikes émacralêyes », avec des personnages créés par « Peyo » (Pierre Culliford/1928-1992).

123314386_3708327112535435_6912725227461140559_o

Une création des auteurs succédant à « Peyo » ⓒ « Noir Dessin Production »

Outre ces BD et autres livres, nous trouvons des bijoux, des petits santons, …, mais, aussi, des chalets gastronomiques, avec leurs « ravioles à la truffe », « demi-camemberts aux lardons », vins d’Alsace, alcools québécois, sangrias (maison, asturienne ou catalane, sur la terrasse du « Bodega de Javier »), cafés ardennais améliorés (sur celle des « Péchés de Noël »), …

Un café ardennais amélioré, consommé en terrasse ⓒ « Péchés de Noël »

Classic Ceviche and Pisco Sour

« Pisco Sour » et « Ceviche » du Pérou ⓒ Photo : « Trip Advisor »

Totale nouveauté, près du traditionnel stand des délicieux toasts aux champignons, deux Péruviens, Luis et Roberto, sont présents, nous permettant de goûter une délicieuse « Ceviche » de poissons, pouvant s’accompagner de l’apéritif national, le « Pisco Sour », ceci en avant-première de leur futur restaurant « Sobrio », qui ouvrira, en 2023, au N° 101 de la rue Feronstrée.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est noel_liege_6_brazil_signe_v.jpg

« Caïperinha », « Quentao » & autres cocktails, au « Café Brasil » ⓒ Ph.oto : Sarah Crew/« The Bulletin »

Et pour les amateurs de cocktails, restons en Amérique latine, en changeant de langue, de l’espagnol au portugais, avec le stand de « Café Brasil », où, entre autres, nous pouvons goûter une « Caïpirinha » ou un breuvage chaud maison, le « Quentao », sorte de potion magique à la « Astérix », avec du gingembre, de la « Cachaça », des aromates et des épices.

Trêve d’exotisme, venons en au fondamental des Fêtes de fin d’année, le foie gras du Périgord, généreusement servi en toast, dans le chalet de « Jean de Rocamadou », leur magret de canard étant également à découvrir.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est noel_liege_3_presentation_foie_gras.jpg

Dégustation de foie gras du Périgord, chez « Jean de Rocamadou » ⓒ Photo : Sarah Crew/« The Bulletin »

Autre plat de Fête, pour la seconde année, le chalet « Pépere et Mémere » – lauréat, à Liège, du « Prix du meilleur Chalet de Bouche – nous présente, comme sur les célèbres « marchés de Noël » de Köln (Cologne), leurs saumons à la flamme , ainsi que leurs gravlax et rillettes de saumon.

Du saumon à la flamme ⓒ « Pépère et Mémère »

Saumon encore, mais pas seulement, au « Saumon Ivre », où de délicieuses huîtres et une variété de fruits de mer nous sont proposés, à déguster avec une pétillante flûte de « bulles ».

Saumon, huîtres & fruits de mer ⓒ « Le Saumon ivre »

Parlant de « bulles », notons, pour la première fois, la présence – dans une grande bule éphémère, aux illuminations féeriques – de la « Maison Fournaise-Dubois », une entreprise familiale, qui nous propose ses cuvées millésimées, en provenance d’une exploitation de 9 ha, sise à Crugny, dans la Marne … et tout en buvant avec modération, pensons à la phrase du romancier français Paul Guth (1910-1997), lauréat du « Grand Prix du Roman de l’Académie française », en 1956 : « Le Champagne met la vie du côté du rêve ».

Fondue moitié-moitié

Une fondue au fromage de Gruyère, dans le chalet-restaurant « La Gruyère »

… Mais que serait Noël sans une onctueuse fondue au fromage de Gruyère, servie dans une ambiance de carnotzet suisse, dans le chalet-restaurant « La Gruyère », en provenance directe du canton suisse de Fribourg.

« Tchantchès » & « Nanette », les marionnettes liégeoises

Au pays de « Nanesse » & Tchantchès », les célèbres marionnettes liégeoises, présentes au sein de la crêche du « Village de Noël », une spécialité locale ne peut être oubliée, à déguster avec modération, les pekets, servis, froids ou flambés, au gingembre ou à différentes saveurs fruitées, accompagnés d’une délicieuse rillette (offerte en dégustation), par la « Maison du Peket », d’autres pekets nous étant proposés en face de la Mairie.

Flambés, au gingembre ou à différentes saveurs fruitées, à la « Maison du Peket »

Le peket liégeois, devant la mairie, sans masques, en 2022 ⓒ Ph. : S. Crew/« The Bulletin »/2021

Après deux ans d’absence, c’est avec plaisir que nous retrouvons la piste, à la fois sportive et ludique, de luges, proposée par la station de sport d’hiver de Châtel, proche de son « Espace châtelan », lieu de dégustations de salaisons et vins de la Haute-Savoie.

« Domaine skiable de Châtel », en Haute-Savoie, partenaire du « Village de Noël » ⓒ Ph. : J.-F. Vuarand

Le piste de luge de Châtel, sur la place Saint-Lambert ⓒ « Village de Noël »

Notons la présence d’un authentique élémentà quatre placesd’un télésiège de Châtel, sur lequel nous sommes invités à nous asseoir, afin qu’une photo originale puisse être prise et postée sur la page « Facebook » du « Village de Noël », dans l’espoir de pouvoir remporter un séjour d’une semaine dans cette accueillante station.

Maurice Wilkin, le « mayeûr » du « Viyèdje di Noyé » ⓒ Photo : « Adas News.TV »

Nous évoquions, dans nos premières lignes, le « Conseil villageois », particularité du « Viyèdje di Noyé » (« Village de Noël »), qui n’est décidément pas un « Marché de Noël » comme les autres, puisqu’il possède son « mayeûr » (maire), Maurice Wilkin, ses échevins, ses conseillers, son curé, son garde champètre, son facteur, …

A proximité du Perron (édifié en 1303), sur la Coûr Jean-Denys Boussart (sise place du Marché), nous trouvons la mairie du Village, jouxtant le podium, où, les mercredis, samedis et dimanches, diverses animations sont programmées (chanteurschorales compagnies folkloriques, groupes musicaux, …). Lui faisant face, le « Cwène dès Confrêrèyes »  (« Comptoir des Confréries ») est un chalet animé par différentes confréries, qui se relayent tous les week-ends, afin de nous permettre de déguster leurs meilleures spécialités.

Par ce climat particilièrement froid, le « Village de Noël » invite ses visiteurs a déposer, à la Mairie, des vêtements chauds, des produits de première nécessité, des vivres non périssables, de la vaisselle, des jouets, …, qui seront partagés entre trois associations solidaires : les « Restos du Coeur », « Assistance à l’Enfance » et « Fleur Service social ».

La patinoire de Noël, sur la place Cathédrale « Village de Noël »

Pour les amateurs de « glisse », rendez-vous, tous les jours, jusqu’au dimanche 08 janvier 2023 (de 10h à 20h, du dimanche au jeudi, et de 10h à 22h, le vendredi et le samedi/à partir de 8€), sur la patinoire de Noël (30m x 18m, soit 540m²), installée sur la place Cathédrale, de nombreux chalets l’entourant, nous permettant de nous restaurer et d’apprécier un bon vin chaud ou toute autre boisson.

En nous dirigeant vers la Cathérale Saint-Paul (édifiée entre 1240 & 1430), en longeant la « Galerie Saint-Lambert », la « FNAC » et d’autres magasins, nous auront découvert des chalets pop-up éphémères, qui accueillent, tour à tour, une vingtaine d’artisans-créateurs, nous proposans leurs boules de Noël peintes à la main, créations en bois tourné, écharpes, huiles d’olive, savons, …

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est noel_liege_artisanat_bois.jpg

Le travail artisanal du bois au « Cwène dès Artizans » ⓒ Photo : Sarah Crew/« The Bulletin »

Au coeur de l’hiver, n’hésitons donc pas de découvrir, à Liège, la chaleur de cette unique ambiance conviviale, chaleureuse en diable … Et avec Paul-Henri Thomsin, disons d’une même voix : « Vinez dê, ni v’ fez nou ma d’tièsse : so l’ Viyèdje, c’èst tos lès djoûs fièsse » (« Venez donc, ne vous souciez de rien : sur le Village, c’est fête, tous les jours ») …

… Et de Liège, désignée, en 2018, comme « Capitale européenne de Noël », nous vous souhaitons, avec une dizaine de jours d’avance, un« Djoyeu Noyé » (Joyeux Noël) !

Ouverture : jusqu’au vendredi 30 décembre, du lundi au vendedi, de 11h à 22h, le samei et le dimanche, de 11h à 24h. Entrée : gratuite. Parkings : « Cité », « Saint-Denis », « Saint-Lambert » (sous le « Village de Noël ») & « Saint-Georges ». Transports en commun : gare ferroviaire « Saint-Lambert » ou autobus 1 et 25, des « Guillemins » à l’arrêt « Opéra ». Contacts : info@enjeu.be ou 04/254.97.97Site web http://www.villagedenoel.be.

sans-titre-6

ⓒ « Enjeu »/« Le Tournevent »

Et si nous souhaitons joindre l’utile à à l’agréable, la culture étant primordiale, notons qu’à Liège, deux importantes  expositions nous sont proposées :

  • « I love Japan », dans l’espace muséal de la gare ferroviaire des« Guillemins », jusqu’au dimanche 08 janvier (sites web : http://www.europaexpo.be) ;
  • « Collectionneuses Rotschild », en collaboration avec « Le Louvre », jusqu’au dimanche 26 février, au musée de « La Boverie », dans le Parc éponyme (site web : http://www.laboverie.com).

Yves Calbert.

 

«

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s