« Le fabuleux Carnaval de Rio », au Château de Beloeil, jusqu’au 31 Août

© « Château de Beloeil »

Jusqu’au mercredi 31 août, pour une semaine encore, le « Château de Beloeil » accueille une exposition des plus colorées – « Le fabuleux Carnaval de Rio » – nous invitant à la fête, à la joie de vivre, grâce à une collection de plus de 30 costumes – dont 10 exclusifs, jamais exposés auparavant -, dont certains furent portés par un citoyen belge, originaire du Pays de Herve, Alain Taillard, qui, depuis 30 ans, défile, chaque année (exception faite de deux annulations dues à la pandémie), sur le célèbre « Sambodrome », au sein de l’ « Ecole de Samba Primeira de Mangueira », la plus populaire du Brésil.

Header image
Ambiance du Carnaval, à Rio de Janeiro © Photo : Joëlle Rochette

Soulignons le travail artisanal exceptionnel, digne de la haute couture, réalisé à la main, utilisant broderies, pierres, plumes, strass, tissus, …, que cette exposition nous permet d’admirer de très près.

« Le fabuleux Carnaval de Rio » © Alain Taillard © Photo : Chantal Godard

Les costumes exposés ont été portés par trois types de danseuses et danseurs. Côté féminin, porteuses d’une envolée de plumes d’autruches et de faisans, nous découvrons des costumes de « Passitas », danseuses talentueuses de samba, ainsi que de « Bahianaises », évoquant des mères de famille, grand-mères et arrière-grand-mères. Toutes ces danseuses tournent sur elles-mêmes, tout au long du parcours, selon une chorégraphie synchronisée, figure imposée fondamentale du défilé.

« Le fabuleux Carnaval de Rio » © Alain Taillard © Photo : Chantal Godard
Cid Carvalho, Coiffe de destaque « l’Élégance du paon ». Portée par Alain Taillard. École de Samba Estação Primeira de Mangueira.
« L’Élégance du Paon », sa Coiffe de « Destaque »/2015 © Alain Taillard

Côté masculin, nous trouvons les « Destaques », mis à l’honneur par les différentes écoles de samba, dont le concepteur et scénographe de cette exposition, Alain Taillard, qui, dès son enfance, fut bercé, par ses parents, dans l’ambiance carnavalesque de la communauté germanophone de Belgique, de la cavalcade de Herve jusqu’à Malmédy, en passant par le « Lundi des Roses », à La Calamine, et le « Laetare », à Stavelot, sa passion l’a très vite mené à Nice, à Venise, à Santa Cruz de Tenerife, … mais surtout à Rio de Janeiro, où il débarque en 1992, d’abord comme simple spectateur, au coeur de la favela, le berceau des écoles de samba.

Lui-même au « Château de Beloeil » © Alain Taillard © Photo « L’Avenir »

Lui-même au « Château de Beloeil » © Alain Taillard

Chaque année, depuis lors, il se rend au « Carnaval de Rio », défilant, bientôt, au sein des écoles de samba, dans le célèbre « Sambodrome ». En 2001, cet ancien employé de la « SNCB » a la chance de rencontrer le « Destaque » Nabil Samir Habib, personnage principal de son école de samba – véritable star aux yeux des Brésiliens hissé sur la plus haute marche d’un char allégorique.

Alain Taillard destaque à Rio
En sa qualité de « Destaques » de l’ « Ecole de Samba Primeira de Mangueira » © Alain Taillard

Cette heureuse rencontre lui permit, dès 2004, de parader en tant que figurant, dans une des plus grandes écoles de samba. Au fil des années, il est, ainsi, devenu l’un des très rares Européens à avoir le privilège de faire partie du cercle très fermé des « Destaques » de Rio, défilant, désormais, durant maxi mum 72 minutes, au sein de l’ « Ecole de Samba Primeira de Mangueira », la plus populaire du Brésil. Sur un total d’environ 4.200 participants, toutes écoles de Samba réunies, 14 « Destagues » sont présents, un seul étant de nationalité belge, Alain Taillard, désormais assuré d’être l’un d’entre eux, chaque fois qu’il participera au « Carnaval carioca »

Ambiance du Carnaval, à Rio de Janeiro

Tous ces costumes ayant un usage unique, étant normalement détruits après leur seule utilisation, sont donc renouvelés chaque année, créés pour l’occasion, dans le respect du thème de l’école de samba concernée, la présente exposition leur offrant, ainsi, une seconde vie

Ambiance du Carnaval, à Rio de Janeiro © Photo : Denis Raphaël

Ces costumes extraordinaires, présentés sur des mannequins, sont valorisés par une mise-en-scène signée Alain Taillard, relevée par un jeu de sons et lumièresnous plongeant dans l’effervescence du « Carnaval de Rio », des panneaux nous offrant une présentation pédagogique expliquant les phases du défilé dans le sambodrome et les différentes composantes de cet événement annuel.

Ambiance du Carnaval, à Rio de Janeiro

Aussi, dans la première salle, une vidéo de la « RTBF » nous montre la confection artisanale de ces costumes, alors que des photographies prouvent que les costumes de « Destaques » furent athentiqement portés, à Rio de Janeiro, par Alain Taillard, alors que des croquis originaux, remis aux ateliers de couture, pour qu’ils réalisent les costumes voulus.

72 minutes sur le « Sambodrome », ambiance du Carnaval, à Rio de Janeiro

Parenthèse annuelle enchantée, où rire, transgression et brassage social règnent en maîtres au rythme de la danse, cette immense fête populaire n’a pas fini de faire rêver, forte de ses bals pailletés et de ses parades multicolores.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est taillard_16_no_tele.jpg
« Le fabuleux Carnaval de Rio » © Alain Taillard © Photo : « No Télé »

A noter que ​ce défilé des écoles de Samba constitue, en fait, le plus grand concours organisé au Brésil, tout étant pris en compte : la richesse des costumes, la beauté des chars, l’entrain des participants, l’harmonie entre ces derniers, l’allégresse contagieuse, la qualité des chants, la maestria des percussions, l’originalité du thème de la Samba et de sa musique, le tout devant mettre le public dans un état de folie générale.

Le Château de Beloeil, Résidence des Princesse et Prince de Ligne

Dans le « Château de Beloeil », ce contraste de l’éphémère d’un spectacle avec les meubles historiques européens est d’une grande richesse. Ainsi, ayant admiré les derniers costumes exposés, nous découvrons, entre autres, une incroyable bibliothèque, contenant plus de 20.000 livresédités de l’invention de l’imprimerie jusqu’à nos jours.

La Bibliothèque aux plus de 20.000 Livres © Château de Beloeil

Ayant admiré les derniers costumes exposés, nous découvrons, entre autres, une incroyable bibliothèque, contenant plus de 20.000 livresédités de l’invention de l’imprimerie jusqu’à nos jours

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est taillard_14_vitraux.jpg
« Le Fabuleux Carnaval de Rio » © Alain Taillard
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est pinocchio_15_expo.jpg
« Le Fabuleux Carnaval de Rio » © Alain Taillard © Photo : Y. Kafiete

Notons que « Le Fabuleux Carnaval de Rio » est d’autant mieux accueilli au « Château de Beloeil » – propriété de la famille de Ligne depuis le XIVè siècle – que c’est à Rio de Janeiroque le Prince Michel de Ligne (°Beloeil/1951) épousa, le 10 mars 1981, une Princesse du BrésilEleonora d’Orleans-Bragance Rio de Janeiro/1953), descendante du dernier Empereur du Brésil, qui déclara à la rédaction du magazine « L’Eventail » : « J’ai souvent assisté à ce ‘plus grand spectacle du monde’ et admiré les danses. Pouvoir voir ces costumes de tout près et revivre cette fête est une chance. Accueillir cette exposition à Belœil est émouvant, je suis fière que mon pays d’origine fasse vibrer mon pays de vie pendant tout l’été. »

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est taillard_chantal_1_costume_fond_violet.jpg
« Le fabuleux Carnaval de Rio » © Alain Taillard © Photo : Chantal Godard

Ouverture : tous les jours, jusqu’au mercredi 31 août, de 10h à 18h. Prix d’entrée : 15€ (14€, de 12 à 18 ans et à partir de 65 ans / 7€50, de 06 à 12 ans / 6€50, pour les personnes porteuses d’un handicap / 0€, pour les moins de 06 ans). Contacts info@chateaudebeloeil.com & 069/68.94.26Site web :  https://www.chateaudebeloeil.com/event/het-fantastische-carnaval-van-rio/. 

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est taillard_6_livre.jpg

Soulignons qu’un livre, « L’Homme du Carnaval de Rio » (Alain Taillard/Ed. « Luc Pire »/2012/broché/0,268 kg/19€) est disponible à l’accueil du « Château de Beloeil », dans certaines librairies, voire sur « Amazon.fr ».

Yves Calbert.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s