34e « FIFF », à Namur, du 27 Septembre au 04 Octobre + Bruxelles, Liège et Moustier

« Chambre 212 » (Christophe Honoré)

Résultat de recherche d'images pour "affiche FIFF 2019"

C’est avec grand plaisir que les festivaliers de la 34e édition du « FIFF » (« Festival International du Film Francophone ») retrouveront, au confluent de la Sambre et de la Meuse, la grande salle de la « Maison de la Culture de la Province de Namur », plus simplement rebaptisée « Delta », superbement rénovée, qui offrira, pour la première fois, une seconde salle, toute nouvelle, au Festival, trois salles étant toujours prévues au« Caméo ».

En Gala d’Ouverture, le vendredi 27 Septembre, nous assisterons à la projection de « Chambre 212 » (Christophe Honoré/Fra.-Lux.-Bel./90 min./présenté en 1ère mondiale dans la section « Un Certain Regard », au « Festival de Cannes »/Chiara Mastroianni y remportant le « Prix d’Interprétation »), ce film étant inscrit en compétition officielle.

A noter que, pour satisfaire les nombreux spectateurs, ce « Gala d’Ouverture » sera à l’affiche de quatre salles, dont deux, au « Caméo », le vendredi 27, à 20h, ne seront accessibles que sur invitation, deux autres salles, au tout nouveau « Delta », à 21h, étant ouvertes à tout-en-chacun.

Résultat de recherche d'images pour ""Chambre 212" (Christophe Honoré photos"

Synopsis : « Après 20 ans de mariage, Maria décide de quitter le domicile conjugal. Une nuit, elle part s’installer dans la chambre 212 de l’hôtel d’en face. De là, Maria a une vue plongeante sur son appartement, son mari, son mariage. Elle se demande si elle a pris la bonne décision. Bien des personnages de sa vie ont une idée sur la question, et ils comptent le lui faire savoir… »

Autres films en compétition officielle :

« Adoration » (Fabrice Du Welz/Bel.-Fra./98min./avec Benoît Poelvoorde)

Résultat de recherche d'images pour "adoration film photos"

Synopsis : « Paul, un jeune garçon solitaire, rencontre Gloria, la nouvelle patiente de la clinique psychiatrique où travaille sa mère. Tombé amoureux fou de cette adolescente trouble et solaire, Paul va s’enfuir avec elle, loin du monde des adultes.. »

« By the Name of Tania » (Bénédicte Liénard & Mary Jiménez/Bel./85 min.)

Synopsis :« Tania se remémore son enlèvement après s’être laissé piéger par de fausses promesses de richesse. Elle se souvient aussi de la perte progressive de son identité, qui a changé sa vie pour toujours. Tout en partageant son histoire avec un policier, l’adolescente égrène ses souvenirs, de la jungle amazonienne à une région des mines d’or du Pérou, de sa maison jusqu’à des bars de prostitution… »

« Camille » (Boris Lojkine/Fra./90 min.)

Résultat de recherche d'images pour ""Camille" (Boris Lojkine film photos"

Synopsis : « Jeune photojournaliste éprise d’idéal, Camille part en Centrafrique couvrir la guerre civile qui se prépare. Très vite, elle se passionne pour ce pays et sa jeunesse emportée par la tourmente. Désormais, son destin se jouera là-bas… »

« Les Épouvantails » (Nouri Bouzid/Tunisie-Maroc-Lux./98 min./« Prix spécial des Droits de l’Homme », à la « Mostra de Venise »)

Synopsis : « Après avoir été séquestrées et violées, en Syrie, en 2013, Zina et Djo. reviennent en Tunisie. Nadia, avocate, les accompagne dans leur dure reconstruction, demandant à Driss, jeune homosexuel, d’aider Zina… »

« Jeune Juliette » (Anne Émond/Québec/93 min.)

Résultat de recherche d'images pour ""Jeune Juliette" (Anne Émond film photos"

Synopsis : « Juliette est effrontée, un peu menteuse, malicieuse et rondelette. Elle n’est pas vraiment populaire mais c’est pas grave : c’est tous des cons ! Juliette a 14 ans, et elle croit en ses rêves.  Pourtant, les dernières semaines de cours se montreront très agitées et vont bousculer ses certitudes sur l’amour, l’amitié et la famille… »

« Kuessipan » (Myriam Verreault/Québec/117 min./Grand-Prix du Festival de Cinéma de la Ville de Québec))

Synopsis : « Mikuan et Shaniss, deux adolescentes, meilleures amies depuis toujours, sont à la croisée des chemins. L’une tombe amoureuse d’un Blanc et caresse l’envie de partir vivre dans la grande ville. L’autre est déjà mère, dans une relation compliquée avec le père de l’enfant… »

« La longue Marche » (« Bor Mi Vanh Chark »/Mattie Do/Laos-Singapour-Esp./115 min.)

Résultat de recherche d'images pour ""Bor Mi Vanh Chark"/Mattie Do film photos"

« Le Milieu de l’Horizon » (Delphine Lehericey/Sui.-Bel./89 min.)

Synopsis : « Sous le soleil implacable, synonyme de grande sécheresse, de cet été 1976, Gus quitte l’enfance. La nature se désagrège, les sentiments s’exacerbent, le noyau familial éclate : tout craque et se fissure jusqu’à ce que l’impensable arrive. Les orages tant espérés balaieront une campagne épuisée et emporteront un monde avec eux… »

« Matthias et Maxime » (Xavier Dolan/Québec/119 min.)

Synopsis : « Deux amis d’enfance s’embrassent pour les besoins d’un court métrage amateur. Suite à ce baiser d’apparence anodine, un doute récurrent s’installe, confrontant les deux garçons à leurs préférences, bouleversant l’équilibre de leur cercle social et, bientôt, leurs existences… »

« Notre-Dame » (Valérie Donzelli/Fra.-Bel./89 min.)

Résultat de recherche d'images pour ""Notre-Dame" (Valérie Donzelli/ photos"

Synopsis : « Maud Crayon, née dans les Vosges, vit à Paris. Architecte, elle est la mère de deux enfants, et remporte, sur un énorme malentendu, le grand concours lancé par la mairie de Paris pour réaménager le parvis de Notre-Dame… Entre cette nouvelle responsabilité, un amour de jeunesse qui resurgit subitement et le père de ses enfants qu’elle n’arrive pas à quitter complètement, Maud Crayon va vivre une tempête qu’elle devra affronter pour s’affirmer et se libérer… »

« Roubaix, une Lumière » (Arnaud Desplechin/Fra./119 min.)

Résultat de recherche d'images pour ""Roubaix, une Lumière" (Arnaud Desplechin photos"

Synopsis : « À Roubaix, un soir de Noël, Daoud le chef de la police locale et Louis, fraîchement diplômé, font face au meurtre d’une vieille femme. Les voisines de la victime, deux jeunes femmes, Claude et Marie, sont arrêtées. Elles sont toxicomanes, alcooliques, amantes… »

Pour son Gala de Clôture, le « FIFF » nous propose, le vendredi 04 octobre, « Revenir » (Jessica Palud/Fra./76 min.), un film qui sera à l’affiche de quatre salles, dont deux, au « Caméo », le vendredi 04, à 20h30, ne seront accessibles que sur invitation, deux autres salles, au tout nouveau « Delta », à 21h, étant ouvertes à tout-en-chacun.

A noter que, pour satisfaire les nombreux spectateurs, ce « Gala d’Ouverture » sera à l’affiche de quatre salles, dont deux, au « Caméo », à 20h, ne seront accessibles que sur invitation, deux autres salles, au tout nouveau « Delta », à 21h, étant ouvertes à tout-en-chacun.

Résultat de recherche d'images pour ""Revenir" (Jessica Palud photos"

Synopsis : « C’est la ferme où Thomas est né. C’est sa famille. Son frère, qui ne reviendra plus, sa mère, qui est en train de l’imiter, et son père, avec qui rien n’a jamais été possible. Il retrouve tout ce que qu’il a fui il y a 12 ans. Mais aujourd’hui il y a Alex, son neveu de six ans, et Mona, sa mère incandescente… »

Si dans les rues du Vieux Namur, nous découvrons de nombreuses photographies d’actrices et d’acteurs, de réalisatrices et réalisateurs renommés, certains d’entre eux seront bien présents, physiquement, durant cette 34e édition, tels Charlotte Gainsbourg, Chiara Mastroianni, Ludivine Sagnier, Maud Wyler, Swann Arlaud, Yvan Attal, Sami Bouajila, Arnaud Desplechin, Christophe Honoré, Christophe LambertPierre François Martin-Laval, Niels Schneider, André Téchiné, … sans oublier le « Coup de Coeur » du « FIFF » 2019, Laetitia Casta, qui rencontrera les festivaliers dans la salle « Cameo 4 », le jeudi 3 octobre, à 17h, répondant aux questions d’Hugues Dayez, le « Monsieur Cinéma » de la « RTBF ».

A noter qu’ayant débuté sa carrière en longs-métrages, en 2008, aux côtés de Clovis Cornillac, Alain Delon, Gérard Depardieu et Benoît Poelvoorde, dans « Astérix aux Jeux Olympiques » (Frédéric Forestier & Thomas Langmann/Fra.-Esp.-Ita.-All./117 min.), cette brillante actrice française, Ambassadrice de l’ « UNICEF », était choisie par les Maires français, comme modèle pour les bustes de Marianne, figure symbolique de la République française, étant faite« Chevalier des Arts et des Lettres », en 2012. Statufiée en cire, au « Musée Grévin », à Paris, depuis 2014, elle remporta le « Swann d’Or de la meilleure Actrice », pour son interprétation dans « Nés en 68 » (Olivier Ducastel  & Jacques Matrineau/Fra./2008/173 min./avec Yannick Renier).

Résultat de recherche d'images pour "laetitia casta dans "Le Milieu de l'Horizon" (Delphine Lehericey/ photos"
« Le Milieu de l’Horizon » (Delphine Lehericey), film en Compétion officielle, avec Laeticia Casta

Outre sa présence au sein du film en compétition officielle, « Le Milieu de l’Horizon » (Delphine Lehericey/Sui.-Bel./89 min.), selon son propre choix, nous la retrouverons lors de trois autres séances, deux films, ainsi que, en une séance, les 2 premiers épisodes de la série « Une Ile » :

« Gainsbourg (Vie héroïque) » (Joann Sfar/Fra./2010/135 min./film aux 3 « César », en 2011), au « Caméo 3 », le mercredi 02, à 15h30.
« L’Homme fidèle » (Louis Garrel/Fra./2018/75 min./film aux 2 « Prix du Jury », en Espagne et en Roumanie), au « Delta-Tambour », le dimanche 29, à 11h.
Episodes 1 & 2 d’ « Une Ile » (Julien Trousselier/Fra./52 min. x 2/« Prix de la meilleure Série française »), au « Caméo 4 », le jeudi 3, à 18h15, et le vendredi 04, à 13h.

Laticia Casta et Eric Elmosnino, dans « Gainsbourg (Vie héroïque) » (Joann Sfar)

Bien sûr, les courts-métrages ne sont pas oubliés, avec deux compétitions, la nationale-« Fédération Wallonie-Bruxelles », avec 22 films, et l’internationale, avec 12 courts, produits par 11pays, l’Albanie, le Canada/Province du Québec, l’Espagne, la France, la Grêce, le Qatar, le Canada/Québec Québec, le Liban, la Roumanie, le Rwanda, la Suisse et laTunisie. Ce week-end du court se déroulera au « Caméo 4 », les samedi 28 et dimanche 29.

Hors Compétitions, différentes séances de courts sont proposées aux enfants, selon leurs catégories d’âge, dès… 3 ans (cette dernière, au « Caméo 1 », le mardi 1er octobre, à 09h30), jusqu’aux ados, dès 15 ans, au « Delta-Salle Tambour », ce même mardi 1er octobre, à 09h30.

Egalement, comme chaque année, les courts flamands, ne sont pas oubliés, le jeudi 03, grâce à la section « Cap sur la Flandre », à 13h, trois longs-métrages flamands étant également programmés en ce même jeudi 03 : « Bastaard » (Mathieu Mortelmans/Bel./104 min.), au « Delta-Salle Tambour », à 09h45, « Binti »(Frederike Migom/Bel.-P.B./90 min.), au « Caméo 3 », également à 09h45, ainsi que « The best of Dorien B. » (Anke Blondé/Bel./106 min.), au « Caméo 1 », à 18h.

Résultat de recherche d'images pour "photos du réalisateur André Téchiné"

Leçon de Cinéma : André Téchiné (c) « La Dépêche »

Si le « Coup de Coeur » du « FIFF » est accordé à Laeticia Casta, c’est André Téchiné qui donnera sa « Leçon de Cinéma », en ce même jeudi 03, à 15h, au « Caméo 4 », à 15h,  après la projection, à 13h, du documentaire « André Téchiné, Cinéaste insoumis » (Thierry Klifa/Fra./52 min.). Réalisateur d’une trentaine de longs-métrages, André Téchiné remporta trois « César », en 1995, et le « Prix Louis Delluc », en 1994, pour « Les Roseaux sauvages » (Fra./1994/110 min./avec Elodie Bouchez, « César du meilleur Espoir féminin », en 1995).

Quant à Thierry Klifa, rappelons qu’il fut le Président du Jury longs-métrages, du « FIFF », en 2018, ayant été journaliste pour « Studio Magazine », avant de devenir réalisateur, récompensé par un « Swann d’Or » du « Festival du Film de Cabourg », en 2011, pour « Les Yeux de sa Mère » (Fra./105 min./2011/avec Catherine Deneuve).

Moment convivial par excellence, la Ville de Namur accueille tous les festivaliers à son « Apéro des Namurois« , dans les « Jardins du Maïeur », le samedi 28, à 12h, en présense de différents acteurs, réalisateurs et membres des différents Jurys.

D’autres moments privilégiés sont programmés sous le chapiteau de la Place d’Armes, où différents concerts sont organisés, des dj’s animant, quotidiennement, à 18h, les « Apéros du FIFF ».

Résultat de recherche d'images pour ""Le Père de Nafi" ("Baamum Nafi"/Mamadou Dia photos"

« Le Père de Nafi » (« Baamum Nafi »/film lauréat de deux Prix, à Locarno)

Soucieux de toucher un plus grand public, le « FIFF » nous propose, en décentralisation, des projections à Bruxelles, Liège et Moustier-sur-Sambre. Au programme :

  • à Bruxelles, au « Palais des Beaux-Arts » (« Bozar ») :

mardi 01, à 20h : « Le Père de Nafi » (« Baamum Nafi »/Mamadou Dia/Sénégal/107 min./film lauréat, en 2019, du« Léopard d’Or » de la section « Cinéastes du Présent »  et du« Prix du meilleur premier Long-Métrage, au « Festival international du Film de Locarno »)

  • à Bruxelles, au « Cinéma Galeries » :

mercredi 02, à 19h : « Radio Congo » (Philippe Ayme/Fra./53 min.)

  • à Bruxelles, au « Palace » :

lundi 30, à 19h15 : « Nuestras Madres » (César Diaz/Bel./Fra./Guatémala/78 min.)

mardi 01, à 19h15 : « Un Monde plus grand » (Fabienne Berthaud/Fra./Bel./100 min.)

  • à Liège, au « Sauvenière » :

dimanche 29, à 20h : « Au Nom de la Terre » (Edouard Bergeon/Fra.-Bel./103 min.)
lundi 30, à 20h : « Perdrix » (Erwan Le Duc/Fran./99 min.)
jeudi 03, à 20h : « Matthias et Maxime » (Xavier Dolan/Québec/119 min.)

  • à Moustier-sur-Sambre, au « Centre Culturel Gabrielle Bernard » :

lundi 30, à 20h : « Alice et le Maire » (Nicolas Pariser/Fra./105 min.)

Résultat de recherche d'images pour "FIFF 2019 photos"
Nicole Gilet, déléguée générale du « FIFF », et le tout nouveau « Delta » (c) « La Meuse »
Concernant les séances du « FIFF », à Namur :

Prix d’accès à une séance : 6€50 (5€, pourles – de 12 ans, étudiants, carte professionnelle & adhérent « Delta »). Prix d’accès aux Galas d’Ouverture et de Clôture : 10€.
Prix des différents « FIFF Pass » :
FIFF pass 5 (5 tickets) : 33€
FIFF pass 10 (10 tickets) : 53€
FIFF pass 25 (25 tickets) : 125€
Pour les Jeunes (entre 15 et 20 ans) : Bracelet 15-20 (accès gratuit aux séances entre 15h et 20h)
Pour la « Cérémonie des Bayards d’Or », au « Delta-Grande Salle », le vendredi 04, à 18h30 : accès gratuit
(tenue correcte exigée)

Résultat de recherche d'images pour "affiche FIFF 2019"

A noter qu’un nouveau système est d’application :
– Les tickets donnent droit à une place garantie dans la salle (jusqu’à 15 minutes avant la séance).
Avec un« FIFF Pass 5-10-25 », le spectateur peut réserver ses 5-10-25 tickets qui lui donnent droit à une
place garantie dans la salle, en se présentant (au plus tard 15 minutes avant la séance) dans la file « tickets
de cinéma ».
– Par ailleurs, une file « Tente ta Chance » permet aux détenteurs d’un « FIFF pass 5-10-25 » ou d’un« Bracelet
15-20″ qui n’auraient pas retiré de ticket pour la séance, de tenter leur chance devant une salle. Dès que
les détenteurs d’un ticket seront entrés, 15 minutes avant la séance, cette file sera ouverte. Désormais,
avec ce système, les détenteurs d’un « FIFF Pass » auront 5-10-25 places garanties, ayant la possibilité
d’assister à des projections supplémentaires sans supplément de prix, sous réserve des places
disponibles.
– En outre les« FIFF Pass » offrent des accès gratuit aux « Musées provinciaux Félicien Rops » et « des Arts Anciens-Trésor d’Hugo d’Oignies », aux lignes de bus « TEC P + R », désservant les parkings namurois, ainsi qu’une réduction de 10% dans les commerces namurois participant à « Namur fait son cinéma ».

Et n’oublions pas le slogan du « FIFF », cette année : « Partager le Cinéma. En vrai. En Grand. »

Yves Calbert.

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s