Championnats du Monde de Lancers de Drapeaux, à Namur, le 11 Mai

Les « Alfers Namurois » (c) Florent Marot/« EdA »

Résultat de recherche d'images pour "championnat du monde de lancer de drapeaux photos"

Conjointement avec l’asbl néerlandophone « Hoogwerperses », les « Alfers », jouant à fond leur rôle de porte-drapeau du folklore namurois, nous fixent rendez-vous ce samedi 11 mai, dès 13h30, sur la Place d’Armes, en plein coeur de la Capitale wallonne, pour assister au championnat du monde 2019 de lancers de drapeaux, l’édition 2018 s’étant déroulée à Aalst.Résultat de recherche d'images pour "Hoogwerpers photos"

drapeau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux illustrations du lancer de drapeaux en compétitions

Débutant, à 13h30, avec les phases éliminatoires pour les trois catégories (jeunes de -16 ans, femmes et hommes), l’après-midi se poursuivra, vers 16h, avec les finales par catégories, celle des hommes étant prévue vers 16h30, sachant que le record du monde toutes catégories se situe à 13m70, réalisé par notre compatriote Louis François, en 2017. Ce record sera-t-il amélioré à Namur ? …

Lancer de drapeaux

Des lanceurs suisses en action dans leur superbe décor alpin (c) « Amo-Games »

Dans cet espoir, aussi bien que dans celui de remporter l’un des trois titres mis en jeux, une cinquantaine de lanceurs de drapeaux, issus d’Allemagne, d’Italie, de Suisse et de Belgique, tenteront de lancer le plus haut possible leur drapeau.

Résultat de recherche d'images pour "lancer drapeaux photos"

Des Italiens du Piémont s’adonnant, eux aussi, au lancer des drapeaux (c) « L’Est Républicain »

A noter qu’il faut différencier ce Championnat, se déroulant à titre individuel, des prestations habituelles des groupes folkloriques de lancers de drapeaux, qui lors de leurs prestations ne tentent pas de lancer leurs drapeaux le plus haut possible, mais s’échangent leurs drapeaux, tout en les lançant en l’air, dans des chorégraphies finement mises au point.

L'association bollénoise Li Cardelina reçoit cette année la manifestation, qui a lieu tous les deux ans dans différents lieux européens. Cette association reste la seuleen France à perpétrer la tradition du lancer de drapeau, qui trouve ses origines au XIVe siècle.En Avignon, lors d’une Rencontre internationale (c) Cyril Hiély/« La Provence »

… Et pour ceux qui ne connaîtraient pas les « Alfers Namurois », signalons que cette compagnie est composée d’une douzaine d’hommes et femmes, qui comme les lecteurs de « Tintin », sont âgés de 7 à 77 ans, une clique de trois tambours et deux fifres ayant récemment été développée, afin d’accompagner les lanceurs, lors de leurs spectacles et parades, contribuant à rendre leur prestation encore plus vivante.

Une « Alfer Namuroise », vue par (c) Vincent Ferooz

Créé par Pierre Botty, un professeur de gymnastique, à l’occasion de la « Procession mariale » , en 1951, les « Alfers Namurois » prirent part à la « Joyeuse Entrée »  du Roi Baudouin, en 1952, au « Festival Francophone », à Lafayette, en Louisiane, en 2004, au « Festival International de Folklore de Taïnan« , à Taïwan, en 2010, à trois Festivals, au Vénézuela, en 2013, ainsi qu’au « Mondial des Cultures » , à Drummondville, au Canada, en 2017.

Notons que leur site web, http://www.alfers.jimdo.com est à ce point international que nous y découvrons une version … chinoise

… Et ne se limitant pas à leurs prestations folkloriques, quelques-uns parmi eux seront sur la scène du « Théâtre de Namur », le dimanche 19 mai, à 16h, étant des figurants du ballet en un acte, intitulé « Identité(s) », présenté par le « Jeune Ballet de Namur-Compagnie Patricia Petrouchka », sous la direcion artistique de Maya Dubuisson, ce spectacle étant présenté sous le patronage de Maxime Prévot, Bourgmestre de Namur, au profit de l’asbl « Solidarité et Espoir », de la Clinique et Maternité Ste.-Elisabeth.

Echange de drapeaux entre deux « Alfers Namurois »

Pour ce qui concerne les origines du lancer de drapeaux, voici ce que nous trouvons sur leur site : « Le jeu du drapeau est d’origine militaire. Dans les armées, aux XVIe et XVIIe siècles, chaque compagnie d’infanterie possédait un drapeau particulier confié à un officier : le porte-enseigne. Au cours des parades, le porte-enseigne « jouait du drapeau ». Le jeu était considéré comme un art véritable. Il y avait l’usage italien (le plus ancien), espagnol, français, allemand, suisse, …, usages qui ont laissé des traces dans le folklore de ces divers pays. Le jeu du drapeau, pratiqué dans le Namurois, le Brabant et en Flandres, dérive probablement de l’usage espagnol, car le nom traditionnel du joueur de drapeau est alfer, emprunté de l’espagnol alférez (grade du porte-enseigne) ».

Résultat de recherche d'images pour "championnat du monde de lancer de drapeaux photos"

Les « Alfers Namurois » en pleine performance folklorico-sportive

Mais revenons à ce samedi 11 mai, pour signaler que les « Alfers Namurois », dirigés, depuis 2014, par Marc Sodoyez, profiteront de l’organisation de ce Championnat du Monde, pour remettre l’« Alfier d’Honneur du Folklore 2019″, ce prix, initié par Frédéric Bister, visant à récompenser une personne, faisant partie ou non d’un groupe folklorique, qui œuvre pour le folklore de manière passionnée et désintéressée.

Résultat de recherche d'images pour "confrérie du Pékét et de ses escargots photos"

Sur la Place d’Armes, à l’occasion du 13e Châpitre de la « Confrérie du Pékét et de ses Escargots »

Côté désintéressement, soulignons que l’accès à cette manifestation folklorico-sportive est gratuit, avec, en prime, la présence de différentes Confréries namuroises, qui nous proposeront leurs produits de la région namuroise, des escargots au pèkèts, en passant par bien d’autres spécialités gustatives

Ainsi, prouvant ce désintéressement, tous les bénéfices engendrés lors de cet événement seront reversés à l’action caritative « Viva for Life », ceci grâce aux gains des Confréries, mais aussi par le parrainage de quelques sponsors, qui, quant à eux, se sont engagés à verser une somme proportionnelle au nombre de mètres lancés durant ce Championnat mondial.

Résultat de recherche d'images pour "40 Molons photos"

La « Société Royale Moncrabeau » et quelques-uns de ses « 40 Molons » (c) « Visit Namur »

A un jet de … drapeau seulement de cette Place d’Armes – la bien nommée, pour être le site de lancers de drapeaux aux origines militaires – les « 40 Molons » de la « Société Royale Moncrabeau » organiseront leur traditionnel « Challenge Daniel Lhoir », dédié à nos enfants, un concours d’éloquence en wallon, qui sera ponctué par différentes prestations des enfants de la « Frairie Royale des Masuis et Cotelis Jambois ».

La Presque Star : Marc Sodoyez, pour le championnat du monde de lancer de drapeaux

Alors tous à Namur, ce samedi 11 mai. C’est gratuit et si nous achetons un produit d’une confrérie, une boisson au bar, nous collaborerons à « Viva for Life », dont le but est d’aider à rompre l’isolement et à favoriser le développement d’enfants (qui, en Belgique, seraient pas moins de 80.000) souffrant de pauvreté…

Yves Calbert.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s