N’oublions pas les « Noirauds », quêtant pour l’Enfance défavorisée, du 14 au 17 Mars


Résultat de recherche d'images pour "noirauds photos"

(c) Emmanuel Dunand/ »AFP »

Ce dernier mercredi 13 mars« Manneken-Pis » recevait son 1.018ème costume, le 2ème offert par nos sympathiques « Noirauds », 60 ans après l’avoir habillé une 1ère fois.

Afin de récolter de l’argent pour l’enfance défavorisée, ils nous fixent rendez-vous, dès ce jeudi 14, dans les restaurants de Bruxelles et des environs. A nous tous de leur réserver un excellent accueil, n’oubliant pas ce que Victor Hugo (1802-1885) écrivit :

« Je laisse la joie à qui donne et je l’apporte à qui reçoit ».

Photo Emmanuel DUNAND/AFP(c) Emmanuel Dunand/ »AFP »

… Et cet appel à notre bon coeur, les « Noirauds » le font depuis 1876. A une époque où la sécurité sociale n’existait pas, l’hiver étant particulièrement rude, les crèches bruxelloises se trouvaient dans une sitation pécuniaire alarmante, ce qui incita Jean Bosquet, bourgeois de Bruxelles, à proposer à ses amis de mettre à profit les fêtes du carnaval pour collecter dans les rues et établissements de notre capitale, en faveur des enfants défavorisés.Résultat de recherche d'images pour "conservatoire africain photos"Résultat de recherche d'images pour "conservatoire africain photos"

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour la 1ère fois, le mardi 14 février 1877, jour du « Mardi Gras » de la religion catholique, les premiers « Noirauds » déambulèrent dans Bruxelles, sous le nom de « Conservatoire de Zanzibar », qui devint le « Conservatoire africain »Et comme qui dit carnaval, dit déguisements, ils décidèrent d’adopter la tenue  qu’ils portent encore aujourd’hui, avec de légères différences, leur chapeau haut-de-forme étant passé du noir au blanc, dès 1878. 

Photo Emmanuel DUNAND/AFP

(c) Emmanuel Dunand/ »AFP »

Porteurs de chaînes et de diverses breloques, leur présentation spectaculaire a pour but de se faire remarquer dans la bonne humeur, dans l’espoir que leurs troncs puissent rapidement se remplir. Afin de ne pas être reconnus, leur visage était noirci, à l’époque, grâce à des bouchons de liège passés à la flamme, ce que beaucoup d’entre nous firent dans leur enfance, … sans, pour autant, être des « Noirauds », simplement pour nous amuser…

Résultat de recherche d'images pour "boît bébé des noirauds photo"

Avec leur ancien grimage et leurs toujours actuelles « boîtes-bébés », prêtes à recevoir nos Euros

… Mais les temps changent ! … Notre Ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, s’était joint, récemment, à un groupe de « Noirauds » étant vêtu comme eux, son visage étant noirci, ce qui interpella François Beaudot, un reporter de « France 2 », qui eut cette question : « Un Ministre belge peut-il se grimer de noir sans choquer l’Afrique ? »

Notre Vice-Premier Ministre, « Noiraud » d’un jour, pour les enfants défavorisés

Jean-Pierre Buyle, un « Noiraud », ancien bâtonnier du barreau francophone de Bruxelles, n’hésita pas à évoquer « une sottise d’un journaliste français en mal d’informations. Les « Noirauds » sont vraiment la ‘zwanze’ bruxelloise. J’ai, moi-même, collecté plusieurs fois dans les restaurants et je n’ai jamais  entendu quelqu’un qui critiquait notre apparence ! »

« Afin d’éviter les polémiques avec quelques personnes qui trouveraient que ce maquillage noir ne peut plus être accepté au XXIème siècle, nous portons, désormais, les couleurs belges sur notre visage », nous confiait Albert Vermeiren, Président honoraire des « Noirauds », qui, autrefois, chanta aux côtés d’un certain Jacques Brel (1929-1978), au sein de la chorale de St.-Louis.

Et lorsque nous lui demandions l’âge requis pour devenir « Noiraud », il nous répondit : « J’avais 7 ans, lorsque je je suis sorti une première fois pour récolter de l’argent, maquillé et en tenue adéquate… » Comme nous lui disions que c’était justement l’âge requis pour lire l’ancien « Journal de Tintin », il sortit de son portefeuille sa carte du « Club Tintin », qu’il venait d’aquérir à cette époque…

Résultat de recherche d'images pour "noirauds photos"

Ce dernier mercredi 13 mars, cinq Noirauds dans la « Salle de la Milice » de l’Hôtel de Ville

… Et c’est bien pour présenter officiellement leur tout nouveau « look », toujours des plus souriant, que les « Amis de Mannekens-Pis », reçurent ce nouveau petit costume, qu’un employé de la Ville de Bruxelles s’empressa de se rendre à l’intersection de la rue de l’Etuve et de la rue du Chêne, afin de revêtir l’oeuvre (du moins sa copie, l’original étant précieusement conservé), haute de 55,5 cm, du sculpteur Jérôme Dusquenoy l’Ancien (1570-1641).Résultat de recherche d'images pour "noirauds photos"

Cette tradition des « Noirauds », comptant actuellement plus de 80 membres, remontant à plus de 140 ans, c’est avec joie que nous pourrons nous joindre à eux, ce samedi 16 mars, à 15h, au départ du « Manneken-Pis », à nouveau vêtu en « Noiraud », que nous quitterons pour défiler dans les rues de la capitale de l’ Union Européenne, accompagnés de la fanfare du Meyboom et des« 40 Molons » namurois, dont le premier directeur musical, fut un musicien aveugle, Nicolas Bosret (1799-1876), le compositeur de « Li bia Bouquet », hymne de Namur depuis 1856.

Ce sera l’occasion de nous joindre aux membres de la plus ancienne association philanthropique belge, officiellement dénommée, depuis 60 ans, « Oeuvre Royale des Berceaux Princesse Paola ». C’est, aussi, en 1959 que la Princesse Paola, qui devint notre Reine (de 1993 à 2013), accepta la Présidence d’Honneur de cette si importante asbl, une position qu’elle occupe toujours depuis lors, alors même qu’en 1976, à l’occasion du centenaire du « Conservatoire Africain », tant notre Roi Philippe, toujours Prince à l’époque, que son frère, le Prince Laurent, grimés et habillés en « Noirauds », firent, eux aussi, l’expérience d’être des collecteurs pour les enfants défavorisés.

Afin de souligner l’importance de nos dons, notons, entre autres, qu’en janvier 1997, un appareil d’auto-transfusion sanguine pour nouveaux-nés put, ainsi, être offert à l’ « Hôpital des Enfants Reine Fabiola » par l’ « Oeuvre Royale des Berceaux Princesse Paola »

… Alors, du 14 au 17 mars, à chacun d’entre nous de faire un geste pour ces enfants défavorisés, en répondant favorablement aux « Noirauds », dont la devise est« Plaisir et Charité », d’infatigables quêteurs, désormais porteurs de nos couleurs nationales

Yves Calbert.

 

 

 

 

 

 

 

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s