Les 9èmes « Magritte du Cinéma », ce Samedi 02 Février

Résultat de recherche d'images pour "Magritte du Cinéma"

Pour 12€ seulement, vivons intensément un exceptionnel événement « Cinévox », dans la mythique salle du « Grand  Eldorado », à l’ « UGC-DeBrouckère », où dès 17h (ouverture des portes à 16h30), le film « Duelles » (Olivier Masset-Depasse/Bel.-Fra./2018/90’/avec Anne Coessens et Anne Veerle) nous est proposé en avant-première.

Synopsis : « Au début des années 1960, Alice et Céline vivent avec leurs familles dans la banlieue de Bruxelles. Elles sont les meilleures amies du monde jusqu’au jour où survient un événement tragique qui vient bouleverser leur univers quotidien… »

Duelles en vue pour Veerle Baetens et Anne Coesens, sous l'oeil d'Olivier Masset-Depasse

« Duelles » : Veerle Baetens et Anne Coessens, encadrant le Réalisateur, Olivier Masset-Depasse

Ce réalisateur Carolorégien ne nous est pas inconnu puisque, pour « Illégal » (Bel.-Fra.-Lux./2010/90′), il a reçu, en 2010, le « Valois du meilleur Film », au « Festival du Film francophone d’Angoulème », le « Prix Lumière du Public mondial », à  Paris, et le « Prix Umanum » de l’ « Union de la Presse Cinématographique Belge », ainsi que, en 2011, le « Magritte de la meilleure Actrice dans un second Rôle », pour Christelle Cornil, et le « Magritte de la meilleure Actrice », pour Anne Coessens.

Cette dernière, pour ce même film, reçut, en 2010, le« Bayard d’Or de la meilleure Comédienne », au « Festival International du Film Francophone », à Namur, ainsi que, pour « Tous les Chats sont gris » (Savina Dellicour/ Bel./2014/84′), le « Magritte de la meilleure Actrice dans un second Rôle ».

De son côté, Veerle Baetens fut la lauréate, en 2013, pour « Alabama Monroe » (Felix Van Groeningen/Bel.-P.B./2012/ 110′), du « Prix de la meilleure Actrice », au« Prix du Cinéma européen », à Berlin, et du « Festival du Film Tribeca », à New York, ainsi que, en 2016, le « Magritte de la meilleure Actrice », pour « Un Début prometteur » (Emma Luchini/Fra./2015/90′).

A l’issue de cette projection, en présence de l’équipe du film, à 19h, un cocktail dînatoire sera offert, avant la retransmission, en direct, dès 20h, de la Cérémonie des « Magritte du Cinéma », … que chacun pourra suivre, gratuitement, à domicile, sur « La Deux », la mise en image étant assurée, pour la seconde année, par les techniciens de la « RTBF ».Résultat de recherche d'images pour "Alex Vizorek"

Alex Vizorek, l’Animateur de la Cérémonie des 9èmes « Magritte du Cinéma » (c) « Paris-Match Belgique »

Au « Square », devant de nombreux invités de prestige, l’humoriste bruxellois, animateur en radio et télévision, Alex Vizorek nous présentera cette 9ème Cérémonie des « Magritte du Cinéma », organisée par l’ « Académie André Delvaux ».Résultat de recherche d'images pour "Stéphane Aubier et Vincent Patar photos"De gauche à droite, Stéphane Aubier et Vincent Patar, Présidents des 9èmes « Magritte du Cinéma »

Pour la Présidence, ce n’est pas une personne, mais bien deux réalisateurs qui seront à l’honneur, à savoir le duo le plus déjanté de l’animation belge, solidaire depuis plus de 30 ans, Stéphane Aubier et Vincent Patar, dont le long-métrage « Ernest et Célestine » (co-réalisé avec le Français Benjamin Renner/Bel.-Fra.-Lux./2012/80′) reçut, en 2013, le « César du meilleur Film d’Animation », ainsi qu’en 2014, trois « Magritte », ceux « du meilleur Film », « de la meilleure Réalisation » et « du meilleur Son », pour Emmanuel de Boissieu, Frédéric Demolder, Franco Piscopo et Luc Thomas, leur film aynt été primé, entre autres, aux Emirats Arabes Unis, aux Etats-Unis et en IndeRésultat de recherche d'images pour "raoul servais photos"

Raoul Servais, « Magritte d’Honneur » (c) JMV/« Cinergie »

Si nous pouvons annoncer que le « Magritte d’Honneur » sera remis à Raoul Servais – réalisateur ostendais, premier lauréat belge d’une « Palme d’Or », au « Festival de Cannes », en 1979, pour son court métrage « Harpya » (Bel./1979/ 9′) -, voici les films nominés pour l’attribution des « Magritte du Cinéma » :

*** Meilleur Film :

« Bitter Flowers » (Olivier Meys)

« Laissez bronzer les Cadavres » (Hélène Cattet & Bruno Forzani)

« Mon Ket » (François Damiens)

« Nos Batailles » (Guillaume Senez)

« Tueurs » (Jean-François Hensgens & François Troukens)

***Meilleure Réalisation :

« Bitter Flowers » (Olivier Meys)

« Laissez bronzer les Cadavres » (Hélène Cattet & Bruno Forzani)

« Nos Batailles » (Guillaume Senez)

« Tueurs » (Jean-François Hensgens & François Troukens)

*** Meilleure Actrice :

Lubna Azabal, pour « Tueurs »

Cécile de France, pour « Madame de Joncquière »

Yolande Moreau, pour « I feel good »

Natacha Régnier, pour « Une Part d’Ombre »

*** Meilleur Acteur :

François Damiens, pour « Mon Ket »

Olivier Gourmet, pour « Tueurs »

Benoît Poelvoorde, pour « Au Poste ! »

Victor Polster, pour « Girl »

*** Meilleur premier Film :

« Bitter Flowers » (Olivier Meys)

« La Part sauvage » (Guérin Van de Vorst )

« Tueurs » (Jean-François Hensgens & François Troukens)

« Une Part d’Ombre » (Samuel Tilman)

*** Meilleur Film flamand :

« Girl » (Lukas Dhont )

« Niet schieten » (Stijn Coninx)

« Patser » (Adil El Arbi & Bilall Fallah)

« Un Ange » (Koen Mortier)

Pour les nominés aux 15 autres « Magritte du Cinéma », nous vous invitons à vous rendre sur  http://www.lesmagritteducinema.com/nominees.php?lang=fr.Résultat de recherche d'images pour "affiche des 9èmes Magritte du Cinéma photo"

Notons enfin que l’affiche de la 9ème Cérémonie des « Magritte du Cinéma » est l’oeuvre de l’auteur de bandes dessinées Brecht Evens, originaitre d’Hasselt, qui vient de remporter le « Prix spécial du Jury », du 46ème « Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulème », pour son album « Les Rigoles » (Ed.« Actes Sud BD »/2018), après avoir illustré le « Travel Book » (168 p./100 dessins) de Paris, édité par « Louis Vuiton ».Résultat de recherche d'images pour "brecht evens"

Brecht Evens, « Prix spécial du Jury », en BD, à Angoulème, en janvier 2019 (c) « Air France Magazine »

Ce soir, à 20h, découvrons donc, à l’ « UGC-De Brouckère » ou à domicile, cette grande Fête du Cinéma belge, qui, chaque année, le premier samedi de février, nous révèle nos talents, souvent plus connus à l’étranger que chez nous, en espérant qu’enfin nos acteurs et réalisateurs soient davantage reconnus dans leur propre pays…

Yves Calbert.

 

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s