Deux artistes très différentes à l’Espace Evanescence ce 7 mars 2018

Espace Evanescence vous présente deux artistes féminines au caractère bien trempé.

Anne-Marie d’Adesky

Existence
Superposer les instants de dessins sur papier et aussitôt s’en dégager pour faire naître la forme intuitive. Sensible à la présence du corps de l’autre, Anne-Marie joue avec l’encre. Les noirs incorporent l’apparition et la disparition, la couleur est complice et franche.
Face au modèle, je capture ma vision fugitive en traçant vite. Les gestes rythmés s’accordent aux mélodies silencieuses pour dire la présence humaine.
Une tentative de toucher la sidération que m’évoque l’humain.

Ophélie Mac

Fascinée par les processus de transformations, Ophélie Mac se définit comme performeur-céramiste.
Elle tente de mettre l’accent sur le processus, le geste: de l’atelier a l’échauffement, en passant par les loges, jusqu’à l’espace scénique.
Sculptures autant que symboles d’artifice, le corps ou les souvenirs du corps s’invitent ou s’incarnent dans des formes de faïence, mi-animées, mi-matière inerte, qui déroulent le cérémonial des paraitres multiples : dominée, magnifiée, ou encore désirée, traduisant fantasmes, parades et états de grâce jusqu’à l’effondrement.
Dans ses rites, au travers de ses objets-prothèses-entraves, elle interroge son propre langage corporel, et aussi bien le genre, la féminité et ses croyances propres. L’important n’est pas ce qu’elle porte, mais ce qu’elle enlève, dans son processus du devenir femme.

Claude Dubus

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s