2ème « Sablon Music Festival »

    Si l’ « on n’est pas des pigeons », comme l’on dit du côté de la « RTBF« , c’est au N° 9 de la rue des Pigeons que la presse avait rendez-vous avec les organisateurs du 2ème « Sablon Music Festival », Jean-Claude Waver et son épouse, en présence du nouveau Bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close, qui tient à souligner l’excellenteambiance conviviale intergénérationnelle de la première édition, en 2016.
    « A Bruxelles tout bouillone », nous dit-il, ajoutant, lui qui était, il y a peu,  Echevin du Tourisme« Au mois d’août, tout le monde n’est pas parti. C’est donc important de pouvoir compter sur un telFestival, au Sablon, aidant à faire revenir du monde sur Bruxelles. A ce niveau, j’insiste sur le fait que notre capitale vient, enfin, cet été, de récupérer la fréquentation touristique qui était la sienne en 2015. »
    S’adressant aux organisateurs, qui, 34 ans durant, ont tenu, dans cette même rue des Pigeons, le bien connu restaurant-rhumerie antillais « La Canne à Sucre », authentique institution gastronomique bruxelloise, qui, fort heureusement, va réouvrir, sous peu, sous la direction d’un restaurateur malgache: « Comme il est important pour la Ville de pouvoir compter sur des personnes dynamiques comme vous. Aussi, dès la première édition de votre Festival, l’an dernier, nous avons tenu à vous soutenir, ne fut-ce que pour compenser vos frais attenant à la désormais indispensable sécurité, à savoir 5.000€ pour trois agents durant trois jours, notre appui ne constituant qu’une ‘goute d’eau’ (sic) par rapport à tous vos frais d’organisation, la Région (de Bruxelles-Capitale, ndlr) vous soutenant, cette année, pour un montant de 20.000€. »
    Et puisque nous évoquons les financesJean-Claude Waver insiste sur le fait que « tous les concerts proposés seront gratuits, ce qui devient rare à l’heure présente. »
    Quant à son épouse, elle tient à souligner: « le soutien, par leur participation, des restaurateurs du Sablon et du « Marché Gourmet du Sablon », tous nous proposant des mets gourmands, préparés avec des produits de qualité… Pas de cornets de frites durant ceFestival, qui n’a rien d’une kermesse », … mais bien des spécialités antillaises (‘La Canne à Sucre’), argentines (‘Empanadas Malambos’), balinaises (‘Miranda’), espagnolesitaliennes (‘Maison Sensis’),marocaines (‘Espoir des Filles’), slaves (‘Le Chapelier fou’) et franco-belges (avec les croquettes aux crevettes grises de ‘Pop Up Sablon’, le magret de canard  de ‘David Colson’, les fondues bourguignonnes de ‘Met Jeaninne’ et les appétissants produits de la mer de ‘John’)… » Bon appétit!
    Mais venons-en au programme musical « live » de ce2ème « Sablon Music Festival », qui, comme nous le signale Jean-Claude Waver, est actuellement l’unique Festival Vintage bruxellois:
    – Vendredi 11: ouverture dès 17h, avec, à 18h30, la musique blues et rock de « The Bloosers » ; à 20h, la musique antillaisede « Moune a Case » ; à 21h, la musique des îles de « Combo Canne à Sucre », qui invitera le public à danser la salsa ; sans oublier, à 22h, nous venant en droite ligne du Royaume-Uni,« The Rubettes », qui, coiffés de leurs traditionnelles casquettes blanches, interpréteront leurs grands tubes , tels « Tonight », « Juke Box Jive », « I Can Do It », ainsi que l’incontournable « Sugar Baby Love ».

    (c) « Tribute to Hallyday »

    – Samedi 12: ouverture dès 12h, avec « Radio Charly » et des animations, à parir de 13h. A 16h30: une auteur- compositeur bruxellois de variété, Frédéric Lamory. A 17h45: « Octopus »et ses rocks des années ’50 à ’80. A 19h50, durock encore, avec « Behind the Pines ». Pour teminer la soirée, à 21h: « Tribute to Hallyday », avec le sosie professionnel officiel de JohnnyGilles Glab, alias « Johnny Success », qui reprendra les plus grands titres de l’inusable rockeur français, accompagné de ses musiciens, ressemblant, également, à ceux de Jean-Philippe Smet, alias « Johnny Hallyday ».
    – Dimanche 13: à nouveau « Radio Charly » pour l’ouverture, dès 12h. A 16h:  chacha et salsa dansés par l’école « New York Salsa », uneinitiation gratuite à ses danses nous étant proposée. A 17h: « Game Over » et ses blues et rocks des années ’80. Nous retrouverons ces mêmes musiques, dès 18h30, avec les cinq Bruxellois de « 107 Quater »(dont le nom fait référence à l’article 107 quater de la constitution belge, cet article 107 étant à l’origine de la Région bruxelloise), le batteurn’étant autre que Jean Demannez, … un ancien … Bourgmestre de St.-Josse
    Et pour clôturer ces trois jours de bonheur musical, dès 21h, nous applaudirons les 12 derniers musiciens invitésen 2017, constituant le « Quantess Combo’s » (fondé en 2004, sur l’initiative de Matthieu Moureau), qui, avec la sonorité originale de ses cuivres, percussions et saxophones, clôturera en beauté ce 2ème « Sablon Music Festival », nous transportant du centre de Bruxelles vers d’autres tropiques. en nous permettant de danser sur les rythmes antillais, brésiliens et cubains, épicés et colorés, de leurs « cha-cha-cha », « mambo », « salsa », « merengue », « rumba » et « samba ». 
    Laissons le dernier mot à  Jean-Claude Waver, qui nous conseille de ne pas manquer, le samedi 12, à 21h, l’arrivée tonitruante de « Johnny Success » et de ses musiciens de  « Tribute to Halliday », montés sur des « Harly Davidson » que Johnny ne renierait pas… Et comme l’organisateur nous le dit, l’idéal serait que l’escortesoit ouverte par des motards bruxellois au volant de leurs anciennes « Harley Davidson », une moto qu’aimait enfourcher un ancien Bourgmestre de Bruxellles, le populaire Freddy Thielemans.
    … Et si, d’aventure, vous aimez vous retirez dans le calmed’une superbe cave voutée, n’hésitez pas à consultez la carte du « wine bar » du 19, rue des Pigeons, à savoir « Les Caves du Sablon », avec ses whiskys américains, belges, écossais et irlandais, dont les « Chivas Regal » et « Glenfiddich pure Malt », tous deux de 18 ans d’âge, ses gins, ses cognacs, ses digestifs belges de Biercée (Eau de Villée, Framboise, Mirabelle, Poire Williams et Vieille Prune), sans oublier, bien sûr, ses vins des différentes régions de France (d’un « Entre deux Mers » 2015, à 22€, jusqu’à un « Château Pichon Longueville » 2011, à 450€, tous deux étant des « Bordeaux »et d’ailleurs, de l’Afrique du Sud à la Nouvelle Zélande. le sommelier étant de bon conseil et lacuisine de haute qualité.
    Mais, surtout, n’oublions pas l’essentiel, à 300 m de là, sur la Place du Grand Sablon, entrée du côté de la réputée pâtisserie « Wittamer », des concerts gratuits nous emmèneront, ce week-end des 11 au 13 août, de lamusique antillaise au rock and roll, en passant par le blues, et les rythmes du cha-cha-cha, du merengue, de la rumba, de la salsa et de la samba, sur lesquels nous pourrons danser, voire nous y initier, … du vintage accessible à tous … et ce sans bourse délier… Vive le vintage musical et longue vie au « Sablon Music Festival »! …

    Yves Calbert

    Publicités

    Laisser un commentaire

    Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s