« Art et Paix: l’Art chinois, Porteur d’un Message d’Harmonie », jusqu’au 19/12

C’est au « Centre culturel de Chine à Bruxelles », que son Excellence Qu Xing, Ambassadeur de la République populaire de Chine auprès du Royaume de Belgique, s’exprimant parfaitement en français, et Mr. Rudi Vervoort, Ministre-Président de la Région de Bruxelles Capitale, ont inauguré, ce 6 décembre, une fort jolie exposition, la dernière en 2016, intitulée « Art et Paix: l’Art chinois, Porteur d’un Message d’Harmonie », qui restera ouverte au public jusqu’au 19 décembre.

(c) "Centre culturel de Chine à Bruxelles"

(c) « Centre culturel de Chine à Bruxelles »

Dans son discours, le Ministre-Président – signalant qu’il s’était déjà rendu à 2 reprises à Pékin, dans le cadre de missions diplomatiques –, tint à rappeler que les 1ers accords entre Pékin et la Région (« un confetti par rapport à la Chine », dit-il) remontent à 1994, soulignant qu’il s’agissait là des 1ers accords signés par les responsables chinois avec une région extérieure à la Chine. « Nous avons besoin de Culture comme de pain », conclut-il. Puisse-t-il être entendu par notre Secrétaire d’Etat, Mme. Elke Sleurs! …

Quant à l’Ambassadeur, espérant que tous les échanges culturels entre nos 2 pays et avec l’Europe contribuent à maintenir la paix, il nous rappela qu’il en existaient déjà à l’époque où des étudiants chinois rencontrèrent « Hergé » à Bruxelles, cette rencontre étant à l’origine du « Lotus Bleu » (titre original, en 1934: « Les aventures de Tintin, reporter, en Extrême-Orient », ndlr). Précisons d’ailleurs que c’est un artiste chinois, Tchang Tchong-Jen, qui, devenu l’ami de George Remy, rédigea en écriture chinoise traditionnelle toutes les enseignes figurant dans les cases de cette célèbre bande dessinée.

(c) "Chine Evasion"

(c) « Chine Evasion »

Sur 2 étages du « Centre culturel », une quarantaine d’artistes chinois y exposent leurs oeuvres, de l’aquarelle à la sculpture, en passant par les estampes, la peinture à l’huile, le travail de la laque et les techniques mixtes, mettant en valeur la tranquillité de paysages naturels, l’harmonie entre l’homme et la nature.

Comme l’ont souligné l’Ambassadeur et le Ministre-Président, cette exposition tombe fort à propos, après une année marquée par de bien tristes événements, notamment, en mars dernier, à moins de 200 m de ce « Centre culturel », à l’intérieur de la station de métro « Maelbeek ».

Tous deux forment, aussi, le voeu de voir cette exposition contribuer au développement continu des  relations culturelles et artistiques entre nos 2 pays, et, au delà, à un renforcement des liens touristiques, économiques et politiques entre la Chine, la Belgique et l’Europe, contribuant à renforcer la paix mondiale qui nous est si chère.

… D’où l’importance du titre choisi pour cette exposition: « Art et Paix: l’Art chinois, Porteur d’un Message d’Harmonie »! … Et, il est vrai qu’en regardant attentivement les oeuvres exposées, nous ne pouvons que ressentir une bien précieuse sérénité.

"A Victim of September 11th."

« A Victim of September 11th. »

Au rez-de-chaussée, jouxtant un patio, bien agréable en été, nous découvrons « A Victim of September 11th. » (2005/132 x 122), une peinture à l’huile de Qu Leiles, montrant le visage d’une victime chinoise de l’attentat à New York, en 2001, avec, à l’arrière, un avion et les tours jumelles du « World Trade Center ».

A ses côtés, nous remontant le temps jusqu’à la Dynastie Qing (1644-1912), avec la peinture choisie pour la promotion de cette exposition: « The Terracotta Warriors of the Qing Dynasty » (2006/162 x 120), peints par Fang Xianghui.

Une occasion pour nous de vous inviter à découvrir, dès le 23 décembre, l’exposition  « L’armée Terracotta, l’Héritage de l’Empereur chinois éternel » et ses 120 guerriers en terre cuite (des copies fidèles d’1m80 de haut, les originaux ne pouvant quitter le territoire chinois) de la fabuleuse armée de Xian, qui seront exposés dans un espace de 1.200 m2, dans la gare ferroviaire des Guillemins, à Liège.

"The Terracotta Warriors of the Qing Dynasty"

« The Terracotta Warriors of the Qing Dynasty »

… Mais revenons au « Centre culturel de Chine à Bruxelles », en retrouvant le 21ème siècle et un hommage aux Jeux Olympiques de Pékin (2008), avec « Glory, Yang Xia, Olympic Star » (2006/74 x 47), une ancienne championne olympique chinoise d’haltérophilie, peinte par Li Aiguo.

"Aroma floating in the Air"

« Aroma floating in the Air »

De cet effort sportif, passons à une atmosphère romantique, mystique, avec « Aroma floating in the Air » (195 x 92), nous dévoilant une jeune dame en costume traditionnel, l’artisanat populaire étant illustré en arrière plan, une peinture signée Wang Renhua.

A apprécier, également: « Early Morning in the Mountain Village » (2004/180 x 90), de Zhao Xinping, qui nous offre une atmosphère hivernale du Shaanxi Nord, avec une jeune fille à la longue tresse noire, vêtue de rouge, petit point humain dans cet immense environnement naturel.

"Erosion"

« Erosion »

Dans une petite salle, jouxtant également le patio, notre attention est attirée par « Erosion » (2009/160 x 130), peinte par Lui Tun, où des livres, empilés en pleine nature, forment un « Cheval de Troie ».

Toute proche, une peinture, due à Luo Zhinan, « Tree of Chopsticks » (2009/120 x 100), alliant la gastronomie chinoise à la nature, puisque l’arbre est peint avec des « baguettes », le couvert chinois traditionnel.

"Tree of Chopsticks"

« Tree of Chopsticks »

 

A l’étage, confirmant la pleine réussite de la scénographie de l’accrochage, nous sommes attendus par une étonnante sculpture, un guerrier de l’armée de Xian, en bronze, semblant marcher vers nous, porteur d’un sac à dos contemporain et d’une … caméra! … Attention, souriez, nous sommes filmés, par un « New Observator » (2006/100 x 70 x 60), sculpté par Guo Xincong.

"New Observator"

« New Observator »

Autre sculpture, mais en bois colorié, les « City Beauties » (2004/80 x 78 x 35), de Lu Jin,présentant 4 Chinoises du 21ème siècle, émancipées, allant résolument de l’avant dans des tenues modernes ou quelque peu traditionnelles, témoignant de la richesse ethnique de la population autochtone.

"City Beauties"

« City Beauties »

Les entourant, face à face, un accrochage de 2 peintures aux motifs opposés, l’une, « A Vanishing Scene » (2006/180 x 180), nous dévoilant une urbanisation galopante, et l’autre, « The vanishing Horizon Line » (2009/210 x 130), nous emmenant en pleine nature enneigée, au bord de l’eau, attirant notre attention sur la protection des oiseaux.

A proximité, une autre opposition, celle de l’habitat moderne, avec « Summer in the Chinese Land » (2007/120 x 50), de Wang Lixing & Xu Jin, et traditionnel, avec « Watching Homeland » (2009/160 x 120), de Feng Maohui & Zhou Jinnpeng.

Dans la dernière salle, nous remarquons 2 peintures, dont l’une, « My own Town, Taihang Mountain » (2009/180 x 90), nous offre une scène montagnarde en pleine harmonie contemporaine, due à Song Guangghua, nous emmenant aux limites entre la Province de Shanxi et la plaine de la Chine du Nord.

Quant à l’autre, « Spring comes after Winter » (2007/176 x 153), de Feng Shuo – combinant la peinture chinoise traditionnelle et les « rock painting techniques » japonaises –, sur un fond de champs enneigés, elle célèbre l’arrivée du printemps et des tournesols, si chers à Vincent Van Gogh.

Cette exposition permet à la « China Artists’ Association », d’être, pour la 1ère fois, présentée au sein de la capitale européenne. Son Président, lui même peintre, Liu Dawei, ayant prit la parole, lors du vernissage, pour souligner la longue et riche histoire de l’art chinois, les oeuvres présentées à Bruxelles ayant été exposées précédemment à la 6ème édition d’un événement dont il est l’un des commissaires, la « Beijing International Art Biennale », une plateforme artistique internationale, visant à promouvoir les artistes chinois et les échanges dans le domaine des beaux-arts. Cette année, 680 oeuvres réalisées par 605 artistes, originaires de 97 pays, dont une vingtaine provenant de notre « plat pays », si bien chanté par Jacques Brel, étaient présentées au nombreux public, les 6 premières biennales ayant attiré près de 5 millions de visiteurs.

Succès de la Biennale, à Pékin (c) "Brexit"

Succès de la Biennale, à Pékin (c) « Brexit »

A travers l’exposition bruxelloise, les artistes chinois expriment leur sincère désir de paixd’harmonie et d’humanité, dans une période où les conflits politiques, religieux et ethniques mettent à mal la paix mondiale, laissant la place à l’extrémisme violent et au terrorisme.

Laissons nous donc emporter par ce désir de paix, en respect avec la nature, l’art étant signe de rapprochement entre les peuples, de partout, d’où qu’ils soient.

Exposition librement accessible, rue Philippe Le Bon, 02, à 1000 Bruxelles, du lundi au mercredi, de 09h.30 à 20h., le jeudi et vendredi, de 09h.30 à 18h. Site: http://www.cccbrussels.be.

Danse tibétaine, en Papier découpé chinois

Danse tibétaine, en Papier découpé chinois

En préparation au Nouvel An chinois, la prochaine exposition du « Centre Culturel de Chine à Bruxelles » – dont le responsable est, depuis peu, Mr. Shu Tan – aura pour thème le « Papier découpé chinois » ou « Jiǎnzhǐ » (« 剪纸« ), une forme artistique de pliage et de découpage du papier, existant depuis le 6ème siècle.

Un superbe bâtiment à l'abandon (C) "La Libre"

Un superbe bâtiment à l’abandon (C) « La Libre »

A noter que si l’on peut souligner l’intérêt de la Région de Bruxelles-Capitale pour l’Art, nous ne pouvons que regretter amèrement la manière dont la politique scientifique fédérale tente à l’ignorer, pour preuve la nécessité de placer, depuis 2 ans déjà, des seaux d’eau dans la salle du « Musée des Beaux-Arts » consacrée à Pierre-Paul Rubens ou encore l’abandon total, à Laeken, de la « Tour Japonaise », du « Musée Japonais » et du splendide « Pavillon chinois ». Un véritable scandale pour tout amateur d’Art, d’Histoire et de patrimoine architectural, un affront aux cultures japonaise et chinoise!

Yves Calbert / Photos de l’Exposition: (c) Laszlo Arany.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s