ART

2ème « Festival International du Film de Bruxelles », du 19 au 25/11

 

 

Après avoir mis la France à l’honneur, lors de sa 1ère édition, en 2016, le 2ème « Festival International du Film de Bruxelles » (« FIFB« ) a choisi de célébrer le Japon, à l’occasion de la célébration des « 150 ans de relations diplomatiques entre la Belgique et le Japon ».

" Le Secret de la Chambre noire"

 » Le Secret de la Chambre noire »

Pour sa Soirée d’Ouverture, ce samedi 19, à 19h., à l’ « UGC-De Brouckère », nous assisterons donc à la projection d’un film du réalisateur japonais Kiyoshi Kurosawa, co-produit par le Japon,  France et la Belgique: « Le Secret de la Chambre noire » (2016/ 131′), avec l’Ardennais Olivier GourmetNamur, 1963), « Magritte du meilleur Acteur » 2014, pour « L’Exercice de l’Etat », de Pierre Schoeller, et double Prix d’Interprétation masculine, pour « Le Fils », des Frères Dardenne, lors du « Festival de Cannes » 2002 et du « Festival de Téhéran » 2003. En outre, il fut récompensé de ce même prix, pour d’autres films, à Shanghai/Chine/ 2006, à Québec/Canada/2007, ainsi qu’à Karlovy  Vary/République tchèque/2009.

Synopsis de ce film d’ouverture: « Stéphane, ancien photographe de mode, vit seul avec sa fille qu’il retient auprès de lui dans leur propriété de banlieue. Chaque jour, elle devient son modèle pour de longues séances de pose devant l’objectif, toujours plus éprouvantes. Quand Jean, un nouvel assistant novice, pénètre dans cet univers obscur et dangereux, il réalise peu à peu qu’il va devoir sauver Marie de cette emprise toxique ».

cine-mandalay

En compétition officielle, nous retrouverons douze longs métrages:

  • « La Route pour Mandalay » (Midi Z/Taïwan/2016/108’/trafic d’êtres humains au départ de la Birmanie)
  • « Layla M » (Mijke de Jong/P.-B./2016/97’/la peur du terrorisme pour une Marocaine, à Amsterdam)
  • « Ma’Rosa » (Brillante Mendoza/Phil./2016/110’/à Manille, revente de narcotiques et police corrompue)
  • « Marie Curie » (Marie Noëlle Sher/Pol.-All.-Fra./2016/95’/les années agitées de la vie d’un Prix Nobel)
  • « Le Berger » (Jonathan Cenzual Burley/Esp./2016/105’/un berger espagnol refuse l’expropriation)
  • « Trains Drivers Diary » (Milos Radovic/Serbie/2016/90’/père et fils, conducteurs de trains)
  • « Goran » (Nevio Marasovic/Croatie/2016/85’/sur l’île de Cres, un chauffeur de taxi et sa femme aveugle)
  • « Hounds of Love » (Ben Young/Aus./2016/108’/un enlèvement dans une rue de banlieue)
  • « A Living Promise » (Kan Ishibash/Jap./2016/120’/autour du décès de l’ami d’un président de société)
  • « Open at Night » (Edouard Baer/Fra./2016/100’/avec Audrey TautouEdouard Baer/sauver 1 théâtre)
  • « Tess » (Meg Rickards/AFS/2016/86’/adaptation du roman de T. Farren, sur une travailleuse du sexe)
  • « Personal Affairs » (Maha Haj/Israël/2016/88’/portrait humoristique et rêveur d’une famille israélienne)
"Le Berger"

« Le Berger »

Le jury international, présidé par le compositeur français Eric Serra, rassemblera des artistes aussi célèbres et éclectiques que l’acteur américain Chris Noth, l’actrice libanaise Julia Kassar, la productrice française Véra Belmont, le réalisateur marocain Nour-Eddine Lakhmari et l’actrice belge Stéphanie Crayencour, les 5 membres du jury représentant 5 pays différents et 4 continents, prouvant ainsi le caractère vraiment international de ce Festival bruxellois, le seul continent non représenté au sein du jury l’étant par l’un des films en compétition, puisque « Hounds of Love » nous vient d’Australie, les autres films provenant d’Afrique (1), d’Asie (4) et d’Europe (6), un membre du jury venant des Amériques, le tout, films et jurés, constituant, ainsi, un bien beau brassage de cultures!

cine-marie-curir

En ce qui concerne la compétition internationale des courts métrages, elle se déroulera, au « Cinéma Galeries », le lundi 21, dès 14h.30. Pour les 12 films de la compétition internationale des courts métrages « Ciné-Jeunes », rendez-vous le mercredi 23, dès 10h., au « Cinéma Aventure ». Dans cette même salle, nous pourrons assister à la compétition internationale des documentaires, du lundi 20 au jeudi 23.

La « Bourse de Bruxelles », quant à elle, accueillera 2 événements, les mardi 22 et mercredi 23, le « Media Day », centré sur le cinéma et l’audiovisuel, ainsi que le « Jobs Cinema Day », dédié aux différents métiers de ces 2 mêmes secteurs, nous dévoilant les rouages de cette industrie si passionnante et si mystérieuse. L’entrée à ces 2 événements est gratuite, mais demande une inscription préalable sur le site http://www.fifb.be.

Les enfants, bien sûr, ne sont pas oubliés, eux qui bénéficierons de leur « Kid’s Day », au « Palais des Beaux Arts » (« Bozar »), le dimanche 20! … L’occasion, pour eux, de gravir, comme à Cannes, les marches revètues d’un attrayant tapis rouge. « Stars » d’un jour, ils assisteront à la projection d’un long métrage d’animation. L’entrée est à 8€ pour les plus 12 ans (gratuité pour les – de 13 ans)

Fort malheureusement, en 2016, des suites des attentats à Paris, Bruxelles connut un niveau d’alerte 4, provoquant la fermeture de toutes les salles de spectacle, alors même que devait se dérouler la Soirée de Clotûre, agrémentée de la présence de Claude Lelouch, qui devait nous présenter son dernier film « Un + une » (Fra./2015 /113’).

(c) Claude Lelouch

(c) Claude Lelouch

Cette année, le vendredi 25, ce réalisateur sera bien parmi nous, lors de ce qui sera donc la 1ère Soirée de Clôture du « BIFB », la précédente ayant dû être annulée. Comme nous le confie Pascal Diot, Président du Festival, Claude Lelouch – après avoir été fait, dans l’après-midi, « Commandeur de l’Ordre de la Couronne », par notre Vice-Permier Ministre Didier Reynders – recevra, sur la scène de l’ « UGC », un « trophée d’honneur » du « BIFB », en présence d’ Adamo, Jean Dujardin, Liane Foly et Elsa Zylberstein.

Suivra la projection de « Tourner pour vivre » (Philippe Azoulay/Fra./115’/tournage durant 3 ans), un documentaire, réelle expérience humaine et spirituelle, sur Claude Lelouch, honoré, pour l’ensemble de brillante carrière cinématographique, tant au « Festival International du Film » de Moscou 2010, qu’à celui de Transylvanie (2012), son film « Un Homme et une Femme » (Fra./ 1966/102′), ayant obtenu la « Palme d’Or » du « Festival de Cannes », 2 « Oscars » et 4 « Golden Globes ».

Marc Didden

Marc Didden

Nous connaissons tous quelques excellents réalisateurs francophones, tels les frères Dardenne, Jaco Van Dormael, Bouli Lanners et Joachim Lafosse, pour ne citer qu’eux… Mais le cinéma flamand se porte bien lui aussi! Aussi, le « FIFB » tient, cette année, à rendre un hommage particulier à Marc Didden (°Hamont, 1949). Diplômé de Mise en Scène et Dramaturgie, en Section Théâtre du « RITCS » (« Royal Institute of theatre, Cinema & Sound », à Bruxelles, en 1972, il devient journaliste culturel pour « Humo », avant d’enseigner le scénario, de 1982 à 2009, à la « Hogeschool Sint-Lukas » de Schaerbeek, conduisant des ateliers de scénarios à Amsterdam, Brest, Porto et Bruxelles. Avec son film « Brussels By Night » (Bel./1983/ 87′), il reçoit divers prix à Londres, Munich et dans notre pays. Criant son amour de la Belgique et de sa capitale, au travers d’œuvres incroyablement éclectiques, il a signé plusieurs scénarios pour des séries télévisées des chaînes « VTM », « VRT » et « RTBF ». Parfois acteur, notamment pour Hugo Claus et Pieter Van Hees, il a signé, en 2015, un ouvrage intitulé « Bruxelles, un Hameau dans un Marais ».

Rendons, quant à nous, hommage au « FIFB » pour son choix de nous proposer le Japon en invité d’honneur, nous permettant ainsi de toucher à une cinématographie foisonnante de grande qualité, trop peu connue dans nos contrées, ainsi que pour le choix des autres films, certains étant inscrits aux Oscars et d’autres, projetés en premières européennes, du Bénélux ou belges, ce qui nous promet, assurément, un Festival riche en émotions, célébrant le cinéma comme étant un lieu d’expression sans limite, un espace de rencontre ne connaissant aucune barrière.

A noter que la politique de ce jeune Festival étant de rendre la culture accessible à tous, le prix d’entrée par séance est de 5€ (3€ pour – de 26 ans et + de 65 ans), sauf pour les Soirées d’Ouverture et de Clôture: 15€ (réceptions incluses). Programmation détaillée sur le site: http://www.fifb.be.

Yves Calbert.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Brussels Star on WordPress.com

Pages et Articles Phares

BRUSSELS ECONOMIC

le quotidien militant de l'entrepreneuriat et de l'entreprise / militante dagblad voor ondernemerschap en onderneming

BRUSSELS DIPLOMATIC

daily newspaper for international affairs, diplomatic affairs and european affairs in Brussels.

RSS LA LIBRE BELGIQUE

%d blogueurs aiment cette page :