Fêtes de Wallonie 2016, à Namur

fetes-logo

Ouvrant les « Fêtes de Wallonie » 2016, par un beau soleil d’été, dans le « Jardin du Maïeur », à Namur, ce samedi 10 septembre, le Bourgmestre en titre, Maxime Prévot, et l’Echevine des Fêtes, déléguée aux Compétences mayorales, Anne Barzin, remettaient, dans la bonne humeur générale, les clefs de la Ville aux différents Présidents de Quartiers, afin que ceux-ci, secondés par de très nombreux bénévoles, animent au mieux leurs quartiers respectifs, sous la coordination du Président du « Collège des Comités de Quartiers », Etienne Dethier.

(c) "Pinterest.com"

(c) « Pinterest.com »

Dans l’après-midi se déroulait la « Route des Plaques et du Patrimoine » (nouvelle appellation, la traditionnelle « Route des Plaques » namuroise, puisque s’étant associée, pour   la 1ère fois, aux « Fêtes du Patrimoine »), entre la « Maison de Repos d’Arscamp » et la « Place l’Ilon », … ce qui, en temps normal, à pied, prend moins d’un quart d’heure… Ici, ce furent près de 3 heures de marche, excepté pour 5 « PMR » (personnes à mobilité réduite ) qui bénéficièrent des nouveaux cyclos-pousse électriques de l« Office du Tourisme » (où chacun peut s’inscrire à un circuit touristique payant, à partir de 7€, la 1/2 heure)… Qu’il nous oit permis, au passage, de souligner cette excellente initiative!

fetes-cyclo

Bien sûr, ici, le but n’était pas de rejoindre rapidement deux lieux du « Centre-Ville », mais bien de nous révéler, ou nous rappeler, quelques personnes, honorées par une sélection de « plaques », voire même d’une statue. Ainsi, sur la Place l’Ilon, devant la « plaque » à son nom, un hommage à Robert Lazaron (1923-1989), ancien 1er Echevin de Namur et 1er Président du « Conseil des Comités de Quartiers namurois », fut dit – en présence de sa fille, Geneviève Lazaron, Députée provinciale depuis octobre 2012 –  par sa petite-fille, portant dans ses bras son arrière petite-fille… Une histoire de famille, assurément! …

L'église St.-Jean vue par Albert Dandoy

L’église St.-Jean vue par
Albert Dandoy

Ensuite, quoi de plus normal pour un peintre du terroir, Albert Dandoy (1885-1977), que d’être honoré dans la cour de l’ « Académie des Beaux-Arts », où il fut étudiant avant de devenir professeur de dessin

F. Rops (c) "Rops.Fabre.be"

F. Rops (c) « Rops.Fabre.be »

Quelques arrêts plus loin, ce fut au tour d’un autre peintre, Félicien Rops (1833-1898), appartenant, assurément, au Patrimoine namurois, de recevoir la visite des participants à cette « Route des Plaques et du Patrimoine », devant le musée provincial qui lui est dédié, à 200 m de sa maison natale… Et, surprise, en costume d »époque, moustaches au vent, et en bonne compagnie féminine, il nous y accueille, par quelques mots, dits par un comédien incarnant notre illustre artiste namurois

Vincent Pagé (c) Marianne Grimont/"Namur Image"

Vincent Pagé
(c) Marianne Grimont/ »Namur Image »

Le sujet des « Journées du Patrimoine », cette année, ayant pour thème « le religieux et le patriotique », un arrêt s’imposait dans la cour de l’ancien « Palais épiscopal », devenu, mais oui, « Palais provincial », où Vincent Pagé, « facteur-acteur » namurois, céda la parole au … « p’tit Denis » (sic), le Gouverneur de la Province de Namur, Denis Mathen, qui, lui même, jouait un rôle – comme il le fit une année, pour « Namur en Mai » – celui du Palais lui-même,  … rappelant sa propre histoire et signalant que des fonds wallons seraient les bienvenus, afin de pouvoir le restaurer…

René Close (c) "Fondation Close"

René Close (c) « Fondation Close »

Mais quittons ce dynamique « acteur-Gouverneur », à la plume si aisée, pour nous retrouver au-delà de la Place St.-Aubain, devant la « Maison de la Laïcité », où un hommage fut rendu, par son fils, Jean-Louis Close, ancien Bourgmestre de Namur et président-fondateur du « FIFF », au pied de la plaque dédiée à René Close (1918-1977), Gouverneur de la Province de Namur (de 1968 à 1977), lauréat de la « Gaillarde d’Argent » (1973), « homme de coeur … (qui souhaitait) améliorer les conditions de vie non seulement de ses administrés, mais aussi, plus largement, de tout homme » (Pierre Dulieu/« Confluent »).

(c) "Editions Coccinelle"

(c) « Editions Coccinelle »

Sur la Place de l’Ange, en présence de « Blanche de Namur », en prélude à l’ « Echasse d’Or » de ce dimanche 18 septembre, un 1er combat entre les « Avresses » et « Mélans » nous fut offert, après avoir pris connaissance d’une dernière plaque, celle honorant Joseph André (1908-1973), un prêtre catholique namurois qui, pour avoir sauvé la vie de nombreux Juifs, fut déclaré « Juste parmi les Nations », en 1967, par le Gouvernement d’Israël, un arbre à son nom étant planté dans l’ « Allée des Justes », à Jérusalem, l’ « étoile de David » et la « croix chrétienne » figurant conjointement sur le faire-part de son décès … Un bel exemple d’humanisme, à suivre, en la période agitée que nous vivons actuellement! …

Messe en Wallon (c) "L'Avenir"

Messe en Wallon (c) « L’Avenir »

… Une période qui, plus que jamais, sans oublier les trop nombreuses victimes de la violence, doit nous inciter à nous rassembler, tous, quelques soient nos opinions, afin de faire la fête, grâce aux « Wallonie » 2016, durant lesquelles un programme étoffé nous attend, dans tous les quartiers de Namur, du vendredi 17 au dimanche 18, sans oublier, à l‘église St.-Jean, la messe en wallon … et l’enterrement de l’ « Arsouille » du lundi 19! …

Mais revenons au samedi 10, en soirée, avec, sur invitation du « Comité Central de Wallonie » (« C.C.W. ») et de son Président, Claude Willemart, la remise de la « Gaillarde d’Argent », retransmise en direct par « Canal C », la télévision namuroise, et organisée, pour la 1ère fois, dans l’ « Auditorium Vauban » de l’ « Université de Namur ». Créée en 1928, cette « Gaillarde d’Argent » 2016, est attribuée à l’ « IMEP » (« Institut supérieur de Musique Et de Pédagogie »), une Ecole Supérieure des Arts en pleine expansion, vivante et dynamique, comptant actuellement 350 étudiants, originaires de 29 pays, dont 11 non européens, les 5 continents y étant représentés.

Sous l'oeil du directeur, Guido Jardon (c) Laurence Lenne/"RTBF"

Sous l’oeil du directeur, Guido Jardon
(c) Laurence Lenne/ »RTBF »

Au micro de Pierre Doumont (« Canal C »), Guido Jardon, le directeur, nous confiait son émotion, déclarant: « Cette ‘Gaillarde’ est un symbole concrétisant le travail énorme presté par tout le personnel de l’ ‘IMEP’, … nous permettant de dire, ce qui est rare, que nous sommes bien prophètes en notre pays… Elle ancre vraiment notre appartenance à Namur, c’est en plus une ouverture vers le grand public de la région, hors nous aimons l’ouverture… Alors qu’à mon arrivée, en 1998, comme professeur de piano, on n’était même pas connu dans la rue, … aujourd’hui, nous sommes connus en Corée ou au Japon, bénéficiant de collaborations avec ‘La Monnaie’ et l’ ‘Orchestre de Wallonie » … Nous avons de l’audace et tenons à nous engager dans un enseignement musical unique en Europe » …

Notons, par ailleurs, qu’à sa création, en 1970, l’ « IMEP »ne comptait que 70 étudiants, et qu’en 2014, une de ses étudiantes, Jodie Devos (°1988), soprano, terminait seconde, en chant lyrique, du « Concours Reine Elisabeth ». Une étudiante nous confie:  « J’ai choisi cette école grâce à ses profs et au projet d’ouverture »!De fait, prônant l’ouverture entre les différents styles de musique, cette école est la seule, en Europe, à programmer une section informatique musicale

"Gailarde d'Argent" (c) "Vivreici.be"

« Gailarde d’Argent » (c) « Vivreici.be »

Et Guido Jardon d’insister, lors d’une conférence de presse« Il s’agit de créations de jingles en publicité ou de musiques de films. Ici, la musique a sa place en entreprise et pas que dans les orchestres. Nous avons par exemple un élève qui a travaillé chez ‘Porsche’… Nous devons décloisonner entre les cultures, entre les styles de musiques différents, … nous écouter et écouter les autres »… Et de citer le propos de Pablo Casal (1876 1973): « La musique chasse la haine chez ceux qui sont sans amour. Elle donne la paix à ceux qui sont sans repos. Elle console ceux qui pleurent ».

Yossif Ivanov (c) "RTBF"

Yossif Ivanov (c) « RTBF »

… Place, donc, à la musique de Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) et de Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893), avec, sans chef d’orchestre, comme le fait remarquer Guido Jardon, une douzaine de violonistes et un trio aux violoncelles et à la contrebasse, avec l’intervention, en soliste, du réputé violoniste anversois Yossif Ivanov (°1986), la soirée se terminant, bien évidemment, par une vibrante interprétation de l’hymne namurois « Li Bia Bouquet », repris une seconde fois, surprise offerte par l’ « IMEP », par un de ses étudiants, en hommage à Toots Thielemans (1922-2016), … à l’harmonica.

François Bovesse (c) "Alnamur.be"

François Bovesse (c) « Alnamur.be »

D’un hommage à un autre, plus officiel, celui rendu, chaque année à François Bovesse (1890 -1944), ancien Ministre fédéral, Gouverneur de la Province (de 1937 à 1944, lâchement assassiné, le 1er février, devant son domicile, par de sombres rexistes) et fondateur, en 1923, des « Fêtes de Wallonie » namuroises et, avec 7 autres présidents de quartiers, du « CCW ».

"Gaillarde" (c) "Greenpouce.com"

« Gaillarde » (c) « Greenpouce.com »

A cette occasion, ce lundi 12, les 2 plaques lui étant dédiées ayant été, provisoirement, déplacées, c’est dans le jardin du Palais Provincial, que nous étions conviés, en présence de François Bellot, Ministre fédéral, Eliane Tillieux, Ministre régionale, Denis Mathen, Gouverneur, Maxime Prévot, Bourgmestre en titre et Vice-Président du Gouvernement Wallon, Jean-Marc Van Espen, Député-Président, Luc Delire, Président du Collège Provincial, et Jean-Louis Close, petit-fils de François Bovesse, qui, chacun, plantèrent une « Gaillarde » (marguerite aux pétales jaune orangé et au coeur brun), désormais fleur officielle de la Wallonie, dans la gerbe honorant l’ancien Gouverneur, fondateur des « Wallonie », qui, un jour, prononça cette phrase pleine d’espoir: « Ce qui demeure quand tout s’écroule, c’est l’âme, c’est l’esprit », comme tint à nous le rappeler Claude Willemart, lors de son intervention.

Un p'tit peket avec un "Molon" (c) Albert Blond

Un p’tit peket avec un « Molon » (c) Albert Blond

« Le Temps des Cerises » étant chanté par une classe d’enfants, les caméras de « Canal C » s’étant éteintes, des pekets, purs ou citronnés, voire des jus d’orange, servis par la « Confrérie du Peket et des Escargots de Namur » vinrent rafraîchir tout en chacun!

Programme de ce week-end des 16 au 19 septembre:

Pekets, ... avec modération (c) "DH"

Pekets, … avec modération (c) « DH »

… Et des pekets, il y en aura bien davantage qui seront servis à partir du vendredi 16, jour de l’ouverture officielle, sur la Place d’Armes, à 18h., du Chapiteau institutionnel et de « Nameur li Glotte », où, aux côtés des « Crolées djote di Nameur » (7€), « Avisances » (3€) et autres quartiers de « Pizza aux p’tits gris de Warnant » (3€), l’on servira, dès 12h., des « Köttbullar » suédoises (7€ l’assiette de petites boulettes) et du « Gravlax » (7€, à base de saumon), la Province suédoise d’Upsala succédant au Québec comme invité d’honneur des « Wallonie » 2016, un Wallon, Louis de Geer (1587-1652), y ayant fondé, en 1595, les « Vallonbrükken », Villages de ferronnerie, les Wallons qui y séjournèrent ayant aidé au développement industriel de cette Province et de la Suède tout entière.

"Köttbullar" (c) "Needsomefun.net"

« Köttbullar » (c) « Needsomefun.net »

Ensuite, à 19h., au « Jardin du Maïeur », inauguration du 5ème « Village Wallon des Saveurs », … où, comme son nom l’indique, bien d’autres dégustations wallonnes (« Boulets liégeois », « Chavée », « Chevetogne », « Dispouye di Nameur », « Hic », « P’tis Gris au Peket », « Smile Friendly Drinks », « St.-Feuillien », « Wépionnaise », …) seront possibles, … mais suédoises, aussi, de par la présence d’un stand d’information dédié à la Province suédoise d’Upsala!!! …

Maxime Prévot (c) "La Libre"

Maxime Prévot (c) « La Libre »

Grand moment officiel des « Wallonie », le samedi 17, à 11h.: discours du Bourgmestre en titre, en présence de nombreux Ambassadeurs et Consuls, avec réception de la Ville ouverte à tous.

"Walloniades" (c) "RTBF"

« Walloniades » (c) « RTBF »

Place St.-Aubain, dès 13h., les « Walloniades », joutes sportives inter-équipes de jeux anciens (tir à la corde, montée au mât, course dans des sacs à patates ou en brouettes, …). A 22h., tiré des contreforts de la Citadelle, traditionnel grand feu d’artifice.

Denis Mathen (c) "Province de Namur

Denis Mathen
(c) « Province de Namur

Le dimanche 18, à 10h., départ, en cortège ou dans des autocars, de la Place St.-Aubain au Cimetière de Namur, à Belgrade, pour l’émouvante « Cérémonie du Souvenir », prévue à 10h.50, avec dépôts de « Gaillardes », notamment par des enfants de l’enseignement primaire, sur les tombes des soldats tombés au champs d’honneur. Retour dans la cour du Palais Provincial, des autocars étant prévus, afin de pouvoir écouter, dès 12h.15, le discours, toujours bien pensé, du Gouverneur, suivi de ceux du Député-Président et du Président du Conseil Provincial, un « Li Bia Bouquet » précédant une conviviale réception offerte par la Province, qui, à 15h., ouvtira les portes de son 1er « Palais des Enfants », proposant de nombreuses animations à nos « petites têtes blondes, noires ou brunes »

"Breiz hor Bro" (c) "Fêtes de Wallonie"

« Breiz hor Bro » (c) « Fêtes de Wallonie »

Dans le même temps, de 14h. à 16h.30, sur le Place Saint-Aubain, place au folklore, avec, bien sûr, la « Frairie des Masuis et Cotelis Jambois », mais, également, la « Royale Moncrabeau » (fondée en 1843), les « Alfers namurois » (et leur « jeu du drapeau », dont l’origine, militaire, remonte au 16ème siècle), les « Zouaves de Malonne » et l’ « Harmonie Royale de Mellet », ainsi que, venus de France, le « Ballet légendaire de l’Ile de France » et le « Breiz hor Bro » (et leurs anciens costumes bretons).

"L"Echasse d'Or" (c) "Echasseurs"

« L »Echasse d’Or » (c) « Echasseurs »

Moment attendu par tous, à 16h.30, là où le sport rejoint le folklore, aux sons des tambours, combat de l’ « Echasse d’Or », mettant aux prises près de … 90 « Avresses » (historiquement provenant des faubourgs, aux échasses blanches et rouges) et « Mélans » (venant de l’ancienne ville, aux couleurs de Namur, jaunes et noires), de tous âges, ou presque. Au passage, notons que le mot échasseur, utilisé, par écrit, depuis … 1411, ne désigne que des Namurois se déplaçant sur des échasses, ce terme venant du wallon « chacheu ». Sinon, partout, les personnes se déplaçant sur des échasses se nomment échassiers, en respect avec la langue de Voltaire… Mais, restons en là avec le vocabulaire et l’histoire, place au combat et que le meilleur l’emporte, l’ « Echasse d’Or » devant lui être remise, des mains du Bourgmestre en titre, aux alentours de 17h.30.

Notons que, dans la journée, différents combats seront offerts au public dans les différents quartiers, chacun d’entre eux possédant sa propre programmation, prévoyant d’autres prestations folkloriques, mais aussi musicales ou plus particulièrement destinées aux enfants.

Maxime Prévot, ancien danseur des "Masuis et Cotelis" (c) "Masuis.be"

Maxime Prévot, ancien danseur des
« Masuis et Cotelis » (c) « Masuis.be »

A ce niveau le « CCW » organise, pour la seconde année, l’ « Ecole Buissonière du p’tit Francwès », 500 enfants de 5èmes et 6èmes primaires, de différentes écoles namuroises, animant un spectacle vendredi 18, dès 12h., sur la Place d’Armes, où un stand « Les Wallo du p’tit Francwès » sera ouvert les 3 jours, proposant grimages et jeux à volonté. Dans l’après-midi, des spectacles leur seront proposés, sur la scène principale, « Madame Jeannotte », le vendredi 16, et « T’en fais une Tête », le samedi 17, qui ce jour là, dès 13h., sera précédé d’une initiation  aux danses wallonnes, avec la « Frairie des Masuis et Cotelis Jambois » et à l’utilisation d’échasses, avec les « Echasseurs Namurois ». Par ailleurs, un projet pédagogique permettra à une classe, de présenter l’après-midi folklorique du dimanche 18, sur la Place St.-Aubain.

"Casimir (c) "Fêtes de Wallonie"

« Casimir (c) « Fêtes de Wallonie »

Un nouveau lieu, remplaçant celui du « Grognon », en plein travaux, le Parking des Casernes, où un spectacle familial est prévu, le dimanche 18, à 13h.30 et 15h.15, avec « Casimir », et, à 14h., Bernard Minet, des animations pour enfants étant prévues, de 11h. à 18h.

"Synapson" (c) "Solidays.org"

« Synapson » (c) « Solidays.org »

Quant aux jeunes, voire moins jeunes, grâce à « RTL », de nombreux spectacles seront à l’affiche, en ce nouveau site des Casernes, mais aussi, comme habituellement, sur la Place St.-Aubain et la Place d’Armes. Parmi les vedettes et groupes annoncés, notons « Aaron », « Alex Germys », « Antoine Hénaut », « Bigflo & Oli », « Boulevard des Airs », « Debout sur le Zing », « Delta », « Elmer Food Beat », « Hot for 90’s », « Lady Cover », « Mister Cover », « Rock & Girls », « Sharko » et « Synapson ».

Côté musical, notons l’organisation, par le « Collège des Comités de Quartiers », du 3ème « Concours des jeunes Talents ». Rendez-vous sur la Place de l’Ange, le dimanche 18, entre 14 et 18h., afin d’encourager les 12 sélectionnés, qui seront départagés par un jury de 7 professionnels, dont Jonathan Viroux, l’un des membres du groupe namurois « Luna Nueva ». Parmi les prix, celui décerné par la « Rock’s Cool »: « mise à disposition d’un studio d’enregistrement pendant 2 jours », sans oublier que « RTL »  engagera un lauréat sur l’un de ses scènes.

"Allmänna Sangen" (c) "Fêtes de Wallonie"

« Allmänna Sangen » (c) « Fêtes de Wallonie »

Musique encore, avec l’invitée d’honneur, la Suède, ou plus exactement la Province d’Upsula, qui, nous délègue sa chorale, « Allmänna Sangen », qui, fondée en 1808, est la plus ancienne chorale suédoise. Ayant déjà sorti 8 albums, elle fut gratifiée d’un « Grammy Award », en 2009. Forte d’une cinquantaine d’exécutants, elle donnera un concert dans les locaux de l’ « IMEP », le vendredi 16, à 20h.30.

… Avec un tel programme (consultez le site: http://www.fetesdewallonie.be), il ne nous reste plus qu’à souhaiter de « Bones Fiesses di Waloniye à tortos »!

Yves Calbert.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s