7ème « Fête de la BD », du 02 au 04 Septembre

 

BD Affiche 2

Avec le Québec en invité d’honneur, la 7ème « Fête de la BD », nous attend, essentiellement sous les chapiteaux du « Parc de Bruxelles », … mais pas seulement!!! …

"Balloon's Day Parade" (c) "AFP" / Emmanuel Dunand

« Balloon’s Day Parade »
(c) « AFP » / Emmanuel Dunand

De fait, tout Bruxelles participera à cette grande fête annuelle, grâce, notamment,à la 8ème « Balloon’s Day Parade », unique en Europe, le dimanche 4, dès 14h., dans le Centre-Ville, le gonflage des ballons géants, à l’effigie de personnages de la bande dessinée, débutant à 10h., sur la Place des Palais! Sur cette même Place, en ce même dimanche 4, dès 14h.30, les 1ers véhicules du 4ème « Rallye du Journal Tintin » sont attendus. L’occasion d’admirer les jolies carrosseries de près de 80 voitures de collection, tels que publiées dans l’ancien hebdomadaire, entre 1946 et 1988, qui auront parcouru une centaine de kilomètres, passant, notamment, par le « Musée Hergé », à Louvain-la-Neuve, la « Fête de la BD » s’étendant ainsi au Brabant Wallon, avec, à bord de chaque voiture, au minimum 2 personnes déguisées en personnages des aventures de « Tintin ».

"Rallye du Journal Tintin" (c) "tintin.com"

« Rallye du Journal Tintin » (c) « tintin.com »

Sous les chapiteaux, le « Festival BD » nous propose de nombreux événements, comme celui prévu sur le stand du « Musée de la BD » (« CBBD »), où, en direct, et durant les trois jours du festival, du vendredi 02 au dimanche 04 septembre, Frank Pé réalisera une fresque, en annonce de la publication, en octobre 2016, de son album des aventures de « Spirou et Fantasio ». Et si vous ne l’avez déjà fait, visitez bien vite l’exposition « Frank Pé ou les Passions d’un Faune » qui se tient, jusq’au 04 septembre, dans le superbe édifice conçu par Victor Horta (1861-1947), sis à la Rue des Sables. Site: http://www.cbbd.be. A lire: https://brussels-star.com/ 2016/08/27/frank-pe-au-musee-de-la-bd.

Frank Pé et ses Fresques animalières (c) "BD Zoom"

Frank Pé et ses Fresques
animalières (c) « BD Zoom »

D’importants anniversaires seront célébrés, tels les 10 ans du « Prix Raymond Leblanc de la Jeune Création », la plus importante dotation de tous les prix jeunes talents BD au monde (lauréat 2016: « Debuhme » (Philippe BamannFribourg/  Suisse/1984/pour « L’Ours »/Ed. « Le Lombard »/pré-publication dans « Le Soir »)/1984), les 70 ans de « Lucky Luke », sur le stand des Ed. « Dargaud ». Mais, 70 ans, c’est aussi l’âge des Ed. « Le Lombard ». A cette occasion, c’est l’un de leurs talentueux dessinateurs, Johan de Moor,(°Willrijk/1953), qui a réalisé l’affiche officielle de cet événement au rayonnement international.

"Le Lombard" (c) Johan de Moor

« Le Lombard » (c) Johan de Moor

A ce niveau, justement, soulignons l’effort des organisateurs, la dimension internationale de la « Fête de la BD » s’affirmant un peu plus à chaque édition. Après Taiwan et la Turquie, c’est donc au tour du Québec d’être mis à l’honneur, notamment avec une exposition mettant en valeur « 25 Moments importants de la BD québécoise », Une occasion pour le public de découvrir une riche histoire, souvent méconnue. Ainsi, nous découvrirons, à travers 25 capsules, les moments importants de l’histoire du « 9e art au Québec, de la 1ère parution connue (en … 1792, selon nos amis québécois) aux succès actuels (300 titres étant présentés sur leur stand), en passant par des auteurs, des personnages et des éditeurs qui ont façonné la bande dessinée québécoise comme on la connaît aujourd’hui. Ainsi, la « Délégation Générale du Québec », à Bruxelles, le « Festival de la BD francophone du Québec » et « Québec Edition » ont invité 18 artistes québécois, dont Maxim CyrFreg & MakinaFrançois Miville-DeschêneMichel Rabagliati et « Zviane » (Sylvie-Anne Ménard).. Et afin d’en connaître plus sur ces dynamiques créateurs, ne manquer pas d’assister, le samedi 03, à 15h., à la conférence intitulée, tout simplement: « La BD au Québec » et, le dimanche 04, à 14h., à celle nommée: « Les Collaborations transatlantiques« ). Enfin, le samedi 03, à 14h. et le dimanche 04, à 17h., ne manquons pas d’assister à un spectacle donné par la « Ligue belge d’Impro » et des dessinateurs québécois: « Dessine moi une Impro ».

"Les Dragouilles" (c) Maxim Cyr

« Les Dragouilles » (c) Maxim Cyr

L’Amérique latine, quant à elle, sera représentée, comme l’an dernier, par de fort jolis graphismes venus de Cuba, la Tunisie  représentant le continent africain … Mais des Amériques et de l’Afrique, passons à l’Asie, avec la Chine, qui, depuis tout juste un an, a ouvert, à Bruxelles, son très actif « Centre Culturel Chinois » (site: http://www.cccbrussels.be). Déjà présente l’an dernier au « Parc de Bruxelles », elle offrira, cette fois, à ses visiteurs, une exposition de 50 planches originales, créées par 10 artistes chinois, dont une série unique de planches de la BD « San Mao », du nom d’un petit personnage ancré dans la culture populaire chinoise. En outre, la dessinatrice Zao Dao réalisera, en direct, des oeuvres originales qu’elle se fera un plaisir de vous dédicacer. Quant aux enfants, ils ne seront pas oubliés, des dessins animés – chinois, bien sûr – leur étant proposés. En outre, ils pourront s’essayer à la création de leur propre personnage de BD, sous l’oeil attentif des artistes venus de Chine.

Zao Dao (c) "createlaboratory.com"

Zao Dao (c) « createlaboratory.com »

Comme aux « Jeux Olympiques », quoique région chinoise, Hong Kong, grâce à l’autonomie que cette ancienne colonie a pu préserver, aura sa propre représentation, sous la conduite du « HKAC » (« Hong Kong Art Center »), présent avec sa plateforme « Comix Home Base », créée en 2013, qui présentera, avec 12 artistes, un dialogue BD entre Hong Kong et Bruxelles. En collaboration avec les « Halles de Schaerbeek », ce projet « A Taste of Hong Kong », mettant en présence Kong Kee (qui sera, aussi, aux « Halles » du 16 au 18 septembre: www.halles.be/en/articles/262/Kong-Kee–A-taste-of-Hong-Kong) et un dessinateur belge, qui réaliseront, en duo, pour le plus grand plaisir des visiteurs du « Festival BD », une performance artistique, l’exposition « Comix and the City » nous étant, également, offerte.

(c) Kong Kee

(c) Kong Kee

Restons en Asie, avec l’implication du « Centre Culturel Coréen » (site: http://www.brussels.korean-culture.org) qui, dans ses locaux, proches du Sablon, nous propose, du 1er septembre au 22 octobre, sa 3ème exposition de bande dessinée belgo-coréenne: « Les chants de nos Familles ». Au programme: «Le chant de mon père», de Keum Suk Gendry-Kim; «Macaroni!», de Vincent Zabus et Thomas Campi; «Mothers», de Ma Yeong-Shin; et «David, Les femmes et la Mort», de Judith Vanistendael. Mais, bien sûr, la Corée du Sud sera, aussi, présente au « Festival BD », avec, entre autres, Keum Suk Gendry-Kim, au style très puissant, qui réalisera, in situ, diverses performances graphiques.

BD Corée

Au sein de ce « Pavillon International », nous retrouverons, également, l’Italie, la République tchèque et la Suisse, tandis que l’ « Union Européenne des Instituts Culturels Nationaux » (« EUNIC ») nous présentera 20 artistes, animant des ateliers gratuits d’initiation à la BD, qui nous viendront, outre du Pays basqued’Estonie, de Hongrie, Pologne, Portugal, Roumanie et Turquie. Des BD américaines et britanniques étant, aussi, présentes grâce à la librairie anglaise, établie à dans le centre de Bruxelles« Sterling Books ».

Le vendredi 02, à 17h.30, notons la programmation d’une intéressante table ronde, intitulée « Tendances actuelles dans la Bande dessinée européenne », réunissant dessinateurs et spécialistes de cinq pays européens afin de présenter les bandes dessinées les plus en vogue dans leurs pays respectifs.

… Mais retrouvons la BD belgo-française, avec les 70 ans des Ed. « Le Lombard »… Tout un programme, sur un stand e 300 m2! … Ainsi, le dimanche 04, à 16h., nous aurons un spectacle d’impro dessinée, en évocation de l’ancienne rivalité entre les deux grands hebdomadaires belges de bandes dessinées. Exemples de questions: Quel est le point commun entre « Tintin » et « Spirou »? Le sex-appeal de « Gaston Lagaffe » est-il plus développé que celui de « Léonard »? Qui est le plus rapide entre « Buck Dany » et « Dan Cooper »? Et si « Cédric » copiait sur les cahiers de l’élève « Ducobu »? Des questions essentielles auxquelles nous trouverons les réponses avec l’aide d’Oncle Gilbert et de Fred Jannin, dans le duel « Tintin contre Spirou » ! Sur ce même stand, plongeons-nous dans l’univers de « Thorgal » et devenons, l’instant d’une photo, un véritable viking sans peur et sans reproche. De même, nos enfants, voire nous-mêmes, pourront être photographiés avec « Yakari » ou le « Grand Schtroumpf », histoire d’immortaliser la journée! 

Sur leur stand toujours, une exposition pour les 8 à 12 ans: « Les Enfants et la Résistance » (dessins de Benoît Ers/°Liège/1971). « Eusèbe, François et Lisa ont 13 ans, en mai 1940, lorsque la guerre éclate. Pas question de se résigner! Ils vont combattre l’ennemi et résister à leur façon« . S’appuyant sur la série du même nom, l’exposition retrace les débuts de la deuxième guerre mondiale et ceux de la Résistance en France et en Belgique. Avec le scénaristeVincent Dugomier (°Uccle /1964), chacun pourra se mettre dans la peau des 3 personnages, le temps d’un cours pas comme les autres, le samedi 03, à 11h. et à 14h.! Par ailleurs, la « Petite Bédéthèque des Savoirs », collection lancée en 2016, s’expose également,  explorant le champ des sciences humaines et de la non-fiction, avec l’aide d’un spécialiste et d’un dessinateur. Une façon ludique d’en connaître d’avantage sur les droits d’auteur, le hasard, l’ « heavy metal »  ou encore l’univers.

"Les Enfants et la Résistance" (c) "Le Lombard"

« Les Enfants et la Résistance »
(c) « Le Lombard »

Côté conférence-débat, notons un sujet des plus sérieux: l’excision. autour d’un album, dessiné par Raphaël Beuchot,(°France/1980), « Un tout petit Bout d’elles », racontant l’histoire d’Antoinette, maman de la petite Marie-Léontine, qui garde en mémoire les souvenirs douloureux de son excision. Pour aborder ce sujet tabou, le samedi 03, à 17 h., nous aurons une sage-femme, directrice de « Gams »-Belgique (« Groupe pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles »), Fabienne Richard, la présidente-fondatrice de cette asbl, Khadidiatou Diallo, ainsi que le scénariste de l’album « Zidrou » (Benoît DrousieAnderlecht/1962)… Mais nous retrouverons nos sourires grâce à un « Pictionnary géant » et des concours à gogo!…

"Un tout petit Bout d’elles" (c) "Le Lombard"

« Un tout petit Bout d’elles » (c) « Le Lombard »

Quant aux Ed. « Dupuis », qui, à défaut de fêter un anniversaire, furent celles qui éditèrent, en 1949, le 1er « Lucky Luke », créé il y a 70 ans par « Morris » (Maurice de Bevere/1923-2001): « La Mine dOr de Dick Digger »… Et sous l’un des chapiteaux, le 3ème « Festival Spirou » (http://www.blog.dupuis.com/actualites/3e-festival-spirou-du-2-au-4-septembre-2016) nous attend, avec plus de 40 auteurs, près à dédicacer leurs ouvrages, achetés sur place, selon certaines règles que nous retrouvons sur http://www.blog.dupuis.com/actualites/3e-festival-spirou-du-2-au-4-septembre-2016, où nous trouvons, aussi, leurs horaires de présence sur leur stand, où les invités d’honneur seront, en hommage au Québec, les auteurs de la série des « Nombrils », « Delaf » (Marc Delafontaine/°Sherbrooke/1973) et « Dubuc » (Maryse Dubuc (°Sherbrooke/1977). En outre, le samedi 03, à 11h., Benoît FeroumontAye/1969) et Frank PéIxelles/1956) parleront de leurs albums respectifs des aventures de « Spirou et Fantasio », « Fantasio se marie » (2016) et « La Lumière de Bornéo » (scénario de « Zidrou »/à paraître, le 07 octobre 2016).

(c) "Dupuis"

(c) « Dupuis »

Egalement présentés par « Dupuis », le numéro 2 de « Groom », consacré au phénomène réseaux sociaux, sera proposé à la vente et sera accompagné d’animations hors du commun, dont une conférence, dimanche 4, à 15h.30: « Le Spirou qui parle d’Actu ». Par ailleurs, le « Spirouticons » nous proposera ses rébus sur les grandes séries des Ed. « Dupuis », des cadeaux étant à la clef. Sur des tablettes propsées par des « grooms Spirou », nous pourrons réaliser un quizz. Et si nous voulons obtenir un profil original sur nos réseaux sociaux, le créateur de « Tamara »Christian DarasseVillars-Colmars/France/1951) et « Sti » (Ronan LefebvreLille/France/1974) réaliseront, gratuitement, nos portraits en petites caricatures. Enfin, « Spirou » sera présent, jusqu’au 10 septembre au centre commercial « City 2 », avec différentes animation, dont un golf miniature.

BD Spirou

Outre ces éditeurs historiques 38 autres éditeurs, dont « Casterman », « Dargaud » et « Moulinsart », se retrouveront dans le « Parc de Bruxelles », présentant pas moins que 250 auteurs, chacun pouvant profiter de leurs séances de dédicaces, d’animations diverses, de conférences-débats, de jeux ou encore de nombreuses expositions… Notons, depuis l’an dernier, la présence de « Zinezone », îlot faisant une place à un pan de la production indépendante… Et si vous souhaitez compter parmi les 100.000 visiteurs attendus, consultez le programme complet, stand par stand, heure par heure, sur le site: http://www.visit.brussels/fr/sites/comicsfestival.

Notons encore que « Crypte Tonique », librairie-éditrice bruxelloise, profitera de ce « Festival BD » pour concourir au lancement de la « Fondation Paul Cuvelier » (Paul Cuvelier/1923-1978). Dans ce cadre, la Fondation nous proposera une exposition, 2 publications et le lancement du site http://www.paulcuvelier.org, composé d’un blog lié à un catalogue raisonné, des initiatives présentées, parmi d’autres, sur le stand de la « Fédération Wallonie-Bruxelles ».

Le « Festival BD » est ouvert le vendredi 2, de 15h. à 20h., le samedi 03, de 10h. à 20h., et le dimanche 4, de 10h. à 18h. Libre accès aux chapiteaux, de nombreux achats de BD étant possible. A l’accueil, livret-programme offert aux visiteurs.

Mais la « Fête de la BD » ne se limite pas à son « Festival BD ». Elle nous offre, aussi, gracieusement, son « petit train » ou des balades en vélos, vers les différents sites BD du Centre-Ville, des visites guidées des fresques BD (de 90′, avec l’asbl « Itinéraires »), des projections à la « Cinematek », 

En tant que terreau fertile de la création de bandes dessinées depuis ses origines, la Belgique, et plus particulièrement Bruxelles, ont une légitimité évidente à consacrer un week-end entier à ce patrimoine culturel incontournable qu’est le neuvième art.

BD BELvue 2

A noter qu nous pouvons découvrir quelques caricatures du réalisateur de l’affiche de la « Fête de la BD », Johan de Moor, face au « Parc de Bruxelles », au « Musée Belvue », fraîchement rénové, dans le cadre de l’exposition: « Belgium et cetera, 1830-2030 », ouverte, jusqu’au 06 novembre (site: http://www.thecartoonist.be), où, aux côtés de caricatures historiques, politiques, sportives, d’artistes de variété, …, vous retrouverez celles d’un « Hergé » dont l’ombre est « Tintin » (Frédéric Dubus), de « Lucky Luke » (« Fred »), des « Schtroumpfs »  (« Zaza ») et de « Gaston Lagaffe » (Pierre Kroll)« . Entrée libre, une boutique étant présente au « Festival BD » avec leurs catalogue de l’exposition, cartes postales, mugs et publications diverses… Et vive la BD, même caricaturée! …

Autre exposition, jusqu’au 23 septembre, au « Parlement Bruxellois Francophone »: « Les 10 ans du Prix Raymond Leblanc – Les jeunes Créateurs de Bande dessinée »

Yves Calbert.

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s