4ème « Fête des Solidarités », à Namur, les 27 et 28 août

Solidarités Affiche
« Après trois éditions couronnées d’un incontestable succès public et critique, ‘Les Solidarités’ se sont imposées rapidement comme l’un des rendez-vous incontournables de l’été…
‘Les Solidarités’  sont bien plus qu’un festival ! C’est aussi une fabuleuse ‘Cité des Enfants’, au sein de laquelle ils peuvent s’amuser, partager et découvrir, sans rien payer (entrée gratuite jusqu’à 12 ans, ndlr).
C’est également un terrain de réflexion au travers des débats de société, des pièces de théâtre engagées et des films projetés au ‘Magic Mirrors’.
Parce qu’aux ‘Solidarités’ nous croyons au rôle fondamental de la culture dans la société, de toutes les cultures et de toutes ses formes comme vecteur de rassemblement !
Les ‘Solidarités’ ne sont donc pas uniquement dédiées à la musique, nous avons tenu à y introduire cette année le cinéma, comme le théâtre lors de la précédente édition, et depuis toujours les arts de la rue, la culture urbaine, le ‘stand-up’, le spectacle pour enfants et la création sous toutes ses formes.
C’est via ces moyens d’expression que nous parviendrons à maintenir un lien fort entre nous.
C’est grâce à la présence très engagée des 30 associations et ONG que nous avons voulu placer au cœur de l’événement, dans un village qui invite le public aux rencontres et aux découvertes.
C’est un intense moment de vivre ensemble où tout est fait pour que les gens se rencontrent…
Aux Solidarités, nous croyons que ce sont les mélanges des genres qui permettent le mélange des gens !
C’est enfin, avec la Citadelle de Namur, le choix d’un des plus beaux sites de Wallonie.
‘Si la solidarité est difficile à définir, quand on la voit, on la reconnaît immédiatement, et le dernier week-end d’août, sur la Citadelle de Namur, on peut la croiser à chaque instant’ « .
Ainsi s’exprime Jean-Pascal Labille, le Président de la « Fête des Solidarités »… Mais comment lui donner tort? … L’an dernier, certains parlaient de devoir, à l’avenir, héberger « Les Solidarités » en un autre lieu, vu que l’ Esplanade de la Citadelle était devenue trop petite pour accueillir un événement de cette ampleur… Mais comment abandonner ce lieu magique qu’est la Citadelle? … Solution trouvée, et nous nous en réjouissons, l’on occupe toujours l’ Esplanade, … mais le site du Festival s’agrandit, à l’arrière des gradins, avec le « Théâtre de Verdure » et, à l’arrière de ce dernier, un espace verdoyant et boisé, tout naturellement baptisé le « Maquis » par les organisateurs, les concerts et autres activités pouvant désormais être répartis en 3 zones voisines de la Citadelle, permettant, par là même, d’étoffer encore plus la programmation des « Solidarités ».
(c) "Les Solidarités"

(c) « Les Solidarités »

Concernant les concerts, dont 14 sont prévus sur la nouvelle scène du « Maquis », nous pourrons applaudir, par ordre alphabétique, le samedi 27, jusqu’à 2h., dans la nuit du 27 au 28 août: Abd Al Malik, Alain Chamfort, Alpha Wann, Baloji, Beffroi, Georgio, Kids United, Louise Attaque, Naaman, Nekfeu, Okapi & the Architects, Omar Souleyman, Teme Tan et Xamanek. De même le dimanche 28, nous aurons: Alain Souchon & Laurent Voulzy, Alice o the Roof, Dalton Télégramme, Féfé, François Hadji-Lazaro de Pigalle, Giedre, Grandgeorge, Les Innocents, Marina Kaye, Marka, Magic Stoemp & Friends, Mustii, Onda Vaga, Roméo Elvis, Senamo & Seyte, Tiken Jah Fakoly et Ulysse. Excusez du peu! … Et que résonnent, sur le plateau de la Citadelle de Namur, les musiques électro, hip-hop, pop, reggae, rock soul, world,
Alain Souchon & Laurent Voulzy (c) "closermag.fr"

Alain Souchon & Laurent Voulzy
(c) « closermag.fr »

Une programmation essentiellement franco-belge, notamment avec Alain Chamfort, qui, à Namur, célébrera ses 50 ans de carrière; Alain Souchon et Laurent Voulzy, personnalités attachantes de la chanson française, qui, avec leur concert exclusif, clôtureront en beauté la 4° édition des « Solidarités », interprétant, notamment, « Oiseau malin », traitant des peuples opprimés, « Et si en plus, il y a Personne », évoquant le fondamentalisme religieux, « Foule sentimentale », sur la société de consommation, ou encore « Le Soleil donne », centré sur l’anti-racisme, autant de textes qui justifient, à eux seuls, la place de ce duo aux « Solidarités »; et, dans un genre totalement différent, le Marka, « Magic Stoemp » & « Friends », qui pourrait être l’un des temps forts de ce Festival, Marka, le plus « ket » des artistes belges, annonçant, parmi ses « friends », rien de moins que… la « Fanfare de Molenbeek », pour sa création intitulée « Magic Stoemp », ce qui pourrait se traduire par « mélange (ou potée) magique » de culture et de partage, destiné à faire la preuve de la grande diversité des forces créatives bruxelloises et de leur esprit frondeur et résolument ouvert sur le monde… « Non, peut-être » ! …
Omar Souleyman (c) "bahalors.com"

Omar Souleyman (c) « bahalors.com »

Nous venant de bien plus loin que notre Capitale, citons, pour clôturer la nuit du samedi 27, Omar Souleyman, le roi de la world-électro syrienne, sa musique conserveant les fondamentaux du « dabke », le style dansant de sa région d’origine, … une région du nord-est de la Syrie, incluant sa ville, Hassaké, où il est, désormais, interdit de danser, de par la triste présence de « Daesh », à l’origine de l’exil forcé de ce brillant artiste arabe; ou encore, nous venant de la Côte d’Ivoire, Tiken Jah Fakoly, le « grand monsieur » du reggae africainaltermondialiste réputé, engagé dans la lutte contre l’ignorance, participant à la construction d’écoles, chantant pour la démocratie et pour les femmes, notamment contre l’excision et les mariages forcés, ses concerts, portés par un sourire aussi large que l’océan, étant des moments magnifiquement chaleureux, aux couleurs de l’Afrique, vibrants de pulsations jamaïcaines, son dernier album,
« Racines », rendant hommage à l’âge d’or du reggae, en prouvant que la véritable origine se situe au cœur du continent africain. Voici, assurément, deux artistes qui sont on ne peut plus représentatifs de l’esprit de la « Fête des Solidarités ».
Tiken Jah Fakoly (c) "jukebox.fr"

Tiken Jah Fakoly (c) « jukebox.fr »

Evénement au sein de l’événement, notons l’organisation, à l’ « Urban Village », au « Maquis », de la « Battle des Solidarités », qui verra les meilleurs « breakdancers » s’affronter, sur une piste sise au centre des « Magic Mirrors », dans une finale dont l’ambiance aura été chauffée à blanc par un réputé « dj hip-hop », le jury se composant de véritables références de la discipline, des démonstrations de haute voltige donnant le ton avec: « Asione » (Etats-Unis), « Lilkev » (France) et « Neguin » (Brésil).

Alain Chambord (c) "nonstoppeople.com"

Alain Chambord (c) « nonstoppeople.com »

Autre finale, celle du « Tremplin des Solidarités », sur la nouvelle scène du « Maquis », qui mettra aux prises 6 groupes musicaux, issus des 3 demi-finales ayant opposé 18 groupes, répartis à Bruxelles, Liège et Mons, 120 groupes s’étant inscrits à ce concours.
Mais « Les Solidarités » ne sont pas que des concerts ou finales de compétitions, bien loin de là. Aussi, ouverts à tous, pour la seconde année, le « Village Hip-Hop » nous offrira, outre sa « Garden-Party », ses initiations et démonstrations  de « breakdance » et de « street soccer », un parcours aventure, un mur d’escalade et une rampe de « skate » étant disponibles pour les amateurs, tandis que plusieurs troupes nous présenterons des spectacles de rue. Ainsi, le « Caramantran » et ses marionnettes géantes nous proposeront leur spectacle déambulatoire onirique « La Lune et Saturnin », tandis que les « Dudes », un duo canadien, seront présents avec spectacle de cirque de rue à la fois amusant et étonnant, incluant de la jonglerie acrobatique, l’un des circassiens jonglant sur les épaules de son partenaire … roulant en monocycle. A voir 3 fois par jour, tant le samedi 27 que le dimanche 28.
(c) "Les Solidarités"

(c) « Les Solidarités »

Cirque encore, avec 2 écoles, le «  », ouvert au enfants dès … 2 ans et demi, offrant à nos « petites têtes blondes » un espace échassier, des grimages, de la jonglerie et des structures de ballons; et le « Créacirque » namurois, où ils pourront prendre la peau d’un clown, chercher leur équilibre, jongler où s’initier à d’autres disciplines, les parents les accompagnant pouvant faire de même, car, décidément, la « Fête des Solidarités » est une fête pour tous les âges, se vivant d’autant mieux au sein de la « Cité des Enfants » et ses 30 animations créatives et festives, dont 2 concerts donnés par « Kids United » et François Hadji-Lazaro de Pigalle, qui s’adressera, malgré le mot « Pigalle », aux enfants, dès 6 ans.
A titre d’exemple, parmi ces animations, celles de l’ « ACMJ » (« Actions Ciné Médias Jeunes »), une organisation de jeunesse aidant les jeunes à mieux comprendre la société médiatique dans laquelle ils vivent afin de développer leur citoyenneté. Elle accompagne les enfants afin qu’ils s’approprient les médias, qu’ils apprennent à les maîtriser, qu’ils puissent exprimer leurs point de vue et idées.
"Faaar Wouest" (c) festivaltheatresnomades.be

« Faaar Wouest »
(c) festivaltheatresnomades.be

Retour aux spectacles, avec la « Compagnie des Bonimenteurs », animant également les rues de « Namur en Mai », ils nous présenteront, en ce dernier samedi du mois d’août, pendant 3 heures, sous l’appellation « Faaar Wouest » (sic), un entresort ludique et participatif, absurde mais avant tout familial… Mais attention, sous peine de finir avec une balle entre les deux yeux, nul ne pourra dévoiler ce qu’il aura vu!!! …
Nouvel invité des « Solidarités », cette année, le 7ème art, illustrant les deux thématiques du « Forum Solidaris », l’environnement, le samedi 27, et la répartition des richesses, le dimanche 28, avec 2 films documentaires qui seront projetés sous le chapiteau des « Magic Mirrors »: « Demain » (Cyril Dion & Mélanie Laurent/Fra./2015/118′), présentant, an voyageant dans 10 pays, des exemples concrets de solutions aux défis environnementaux et sociaux du 21ème siècle, qu’il s’agisse d‘agriculture, d’énergie, d’économie, d’éducation ou de gouvernance, démontrant par des initiatives positives et concrètes ce que pourrait être le monde de demainet « En quête de sens » (Nathanaël Coste & Marc de la Ménardière/Fra./2015/87′), une histoire de 2 amis d’enfance, un « road-movie » mêlant environnement, voyage initiatique sur plusieurs continents et quête intérieure pour donner espoir aux générations futures, en perte de repères, … une invitation à reconsidérer notre rapport à la nature, au bonheur et au sens de la vie… Des réalisateurs seront présents et les débats seront des plus intéressants…
"En Quête de Sens" (c) "espritcréateur.net"

« En Quête de Sens » (c) « espritcréateur.net »

Quant au coeur de la fête, nous le trouverons au « Village des Associations », au contact des acteurs de la société civile qui font bouger les lignes, là où l’on

retrouve le véritable cœur battant des« Solidarités », parmi plus de 40 associations, aux croisements des allées de l’avenue des … Utopies ou du boulevard des … Générations, proposant des dizaines de rencontres, spectacles, concerts ou débats. Au programme, une cinquantaine d’activités: karaoké orchestré, cours de danse cubaine, happenings artistiques, concerts de jazz, ateliers de sérigraphie, spectacles de magie, débats passionnés, « workshops », …
Pour  les amateurs de statistiques, en 2015, il y eut 36.000 « solidaires » présents sur l’ensemble des 2 jours, 5.000 enfants dans leur « Cité », 800 spectateurs pour « Djihad » et 3Discours à la Nation », côté théâtre, 500 participants aux débats, 1.200 personnes présentes pour la finale entre « breakdancers », 700 bénévoles, 1.000 « tweets », 18.000 fans sur « facebook », 85.000 connexions « wifi » gratuites, 56.000 gobelets récupérés, … Alors, que sera-ce en 2016, avec l’agrandissement du site, un programme plus copieux encore et un écran géant pour relayer certains concerts sur la nouvelle scène du « Maquis »??? …
(c) "Les Solidarités"

(c) « Les Solidarités »

En tout cas, si vous êtes « engagés et sensibles aux valeurs d’ouverture et de solidarité » (dixit Jean-Pascal Labille), rendez-vous à la « Fête des Solidarités », sur les hauteurs de la Citadelle de Namur, les samedi 27 et dimanche 28 août.

Prix des « Pass » en préventes: 36€ pour 2 jours et 25€ pour 1 jour, hors frais de réservations; Pour les moins de 12 ans: O€! Programmation détaillée et préventes sur: http://www.lafetedessolidarites.be. Préventes, également, à la « FNAC » et dans les « Night and Days ».

Yves Calbert.
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s