Bruxelles lance une stratégie pour une alimentation saine et durable #bruxelles #food

 

potager

 

“La région bruxelloise met en place un plan globale encourageant une nutrition saine, durable et écologique. Bruxelles veut encourager les habitants à consommer des produits locaux et saisonniers ainsi qu’à éviter le gaspillage de nourritures dans les restaurants. »

 « Mieux produire » et « Bien manger » sont les slogans de Good Food, une nouvelle campagne lancée par la ministre bruxelloise de l’environnement, Céline Fremault (CDH).

Il faut convaincre les bruxellois de choisir des produits saisonniers, locaux et bons pour la santé. Ils doivent aussi faire des efforts pour gaspiller le moins possible. «  Une famille bruxelloise gaspille environ 15 kg de nourritures tous les ans. 11 % des bruxellois sont obèses. » explique la ministre.

La nouvelle campagne comprend différentes actions. Le soutien des bruxellois pour produire de manière durable est une des actions prévues. « L’espace de la ville de Bruxelles est limité mais il y a de nombreuses possibilités. » avance Jolien De Troch, membre du cabinet  Fremault.

« Il est possible de construire des potagers sur le toit des immeubles. Aujourd’hui, il y a environ 260 jardins communautaires dans la région. Nous allons collaborer entre communes qui soutiennent la production locale. »

 Le Plan doit accorder une importance capitale aux cantines et aux restaurants, où, 40% des repas à Bruxelles, sont consommés. Les cantines qui respectent certains critères de Good Food recevront un signe de reconnaissance.

« Good Food, ce n’est pas comme le bio. Dans le bio, les critères sont plus stricts. Une cantine qui opte pour des produits locaux et de saisons, qui prend une initiative végétarienne et qui établit une réglementation pour éviter le gaspillage de la nourriture peut recevoir une récompense de Good Food. »

« Les labels ne concernent pas encore le secteur de l’Horeca. Un projet pilote, mis en place ce mois, permettra aux clients des restaurants d’emporter avec eux le reste de leur repas.   Nous avons éparpillé 10 000  Doggybags  dans une vingtaine de restaurants qui encourageront les personnes à emporter le reste de leur repas non consommé. Nous verrons le résultat et si il est bon, nous étendrons cette action vers d’autres restaurants. »

 Le plan prévoit de doubler le nombre de potagers, en 2020, à Bruxelles. Selon le site internet de la région, 30 %des familles bruxelloises devront pouvoir produire une partie de leur consommation par eux-mêmes. Par ailleurs, il y aura  30% de gaspillages de nourritures en moins.

 

Djemma SIMONYAN

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s