Bruxelles

REPORTAGE: Quel avenir pour les disquaires? #bruxelles #musique

Platine_vinyl

Le disque vinyle attire toujours par son aspect ‘collector’

Ce matin, notre équipe de reporters est allée à la rencontre des disquaires d’occasion du centre de Bruxelles pour les interroger sur l’état de ce marché à l’ère d’internet.

Si le constat global est plutôt négatif, certains aspects des magasins de disques attirent toujours les clients. « Il y a 10 ans, internet est arrivé, et le marché s’est complètement écroulé », explique Frédéric, gérant du Pêle-Mêle du boulevard Lemonnier, avant d’ajouter « là ça fait à peu près 5-6 ans qu’il est de nouveau en progression, mais dans un autre domaine, plus collector et objet que musique en tant que telle ». Le caractère physique du disque, offre donc un plus par rapport aux formats dématérialisés pour le consommateur; le vinyle notamment reste un objet prisé, surtout par les collectionneurs, grâce à son aspect ‘collector’.

L’autre avantage indéniable du magasin de disque est son côté social. Selon Dominique, disquaire au magasin Arlequin, dans la rue du chêne, « il y a encore des gens qui aiment aller voir dans les magasins, avoir des avis, des conseils… ». En effet, l’accès à la musique est bien plus facile sur internet, mais il est toujours agréable d’être conseillé et guidé lorsque l’on désire découvrir de nouvelles choses. Pour les jeunes générations cependant, cette démarche ne va pas de soi.

Ce type de commerce n’en reste pas moins difficile à faire vivre « Il y a 6-7 ans, on avait 3 magasins, on était 7 à travailler… maintenant on a plus que 2 magasins, on n’est plus que 3 à travailler », raconte Dominique. Selon lui, c’est surtout le CD qui est touché: « Les vinyles j’en vends toujours autant qu’avant mais les CD, j’en vends moitié moins », mais il émet également des doutes quant au ‘boum’ du vinyle prédit par l’industrie du disque.

Une chose est certaine en tout cas, c’est que les disquaires existeront tant qu’il y aura des collectionneurs et des passionnés de musique pour les faire vivre, et c’est maintenant aux jeunes générations de faire perdurer cette passion.

Pierre Zwaenepoel.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Brussels Star on WordPress.com

Pages et Articles Phares

BRUSSELS ECONOMIC

le quotidien militant de l'entrepreneuriat et de l'entreprise / militante dagblad voor ondernemerschap en onderneming

BRUSSELS DIPLOMATIC

daily newspaper for international affairs, diplomatic affairs and european affairs in Brussels.

RSS LA LIBRE BELGIQUE

%d blogueurs aiment cette page :