Résistance « méditerranéenne » au « Botanique » #bruxelles #botanique #culture

Ce vendredi 04 décembre, la présentatrice du « Gala d’Ouverture » du 15ème « Festival du Film méditerranéen de Bruxelles »ne put cacher son émotion à la vue d’une salle de l’ « Orangerie » archi-comble, à l’occasion de la projection d’une fiction sur l’immigration, « Méditerranea » (Jonas Carpignano/Ita.-Fra.-All.-USA-Quatar/2015/107’/projeté une seconde fois, ce mardi 08 novembre, à 21h., au « Cinéma Aventure »), le public tenant ainsi à prouver sa résistance face à la barbarie.

Certes plusieurs militaires et policiers étaient bien présents à l’entrée, et le resteront jusqu’à la fin du Festival, le vendredi 11 décembre, tous les sacs devant être déposés à la consigne, à la demande des agents de sécurité, présents en plusieurs endroits, mais l’essentiel était que les organisateurs avaient tenu, après mûre réflexion, à maintenir la programmation telle qu’elle avait été prévue.

Après une ouverture musicale offerte, avec brio, par « Les Taupes qui boivent du Lait », fanfare festive aux rythmes klezmer et est européens, tour à tour Aurélie Losseau, coordinatrice du Festival avec Alice Pétraud, puis Philippe Preux, chef du service Culture à la « Commission Communautaire française », exprimèrent toute leur joie de nous voir si nombreux, prouvant notre désir de résister, de continuer à vivre normalement, tout simplement, soulevant, ainsi, à plusieurs reprises un tonnerre d’applaudissements.

Cinemamed 5

(c): Laszlo Arany

Soucieux de remercier, à nouveau, le public pour cet acte de résistance, un communiqué fut envoyé à la presse! Extraits: « Depuis toujours le festival se veut être le reflet de la Méditerranée. Depuis toujours le festival s’attelle à mettre en lumière l’histoire de ces pays en se faisant le porte parole de chacun indépendamment de leur culture ».

« Depuis toujours le festival cherche à favoriser l’échange et l’acceptation de l’autre. Donc, non, nous n’avons rien changé à notre programmation. Nous avons même été conforté dans nos choix et nous continuerons à poursuivre nos objectifs de vivre ensemble et de partage, dont nous avons plus que jamais besoin ».

… Et de conclure par ces mots: « Sans votre présence, nos messages ne trouveraient pas d’écho et resteraient vains ».

A quelques jours de la sortie en salles de son dernier film (qui, sans l’actualité terroriste, aurait du être présenté en avant-première mondiale, à Bruxelles, le samedi 21 novembre) « Un + une » (Fra./115′), Claude Lelouch déclarait: « Aujourd’hui, plus que jamais, nous avons besoin de fraternité, d’amour. Je me souviens que pendant l’occupation, jamais les cinémas et les théâtres n’ont autant marché. Nous les artistes sommes la cour de récréation. Aller au spectacle c’est une sorte de médicament, mais c’est aussi une forme de résistance » (propos recueillis par Alain Spira).

Ainsi, du 21 au 28 novembre, les « Journées cinématographiques de Carthage » connurent un immense succès, en résistance à l’attentat du 26 juin, à Sousse, le Président tunisien, Béji Caïd Essebsi, déclarant: « Nous sommes attachés à la Vie et la Culture est le meilleur rempart contre le terrorisme. Plus les jeunes y auront accès, moins ils se sentiront enfermés et moins ils seront tentés d’écouter des discours obscurantistes ».

Alors, à Bruxelles comme à Carthage, prouvons notre attachement à la Culture et assistons aux projections des nombreux films programmés tant au « Botanique » qu’au « Cinéma Aventure » et à « Bozar », dont ceux présentés en compétition:

  • « Amama »(AsierAltuna/Esp./2015/103′), l’histoire d’un conflit familial, de chemins de vie (« Botanique »/mardi 08)
  • « Enclave » (Goran Radovanovic/Serbie-All./2015/92′), pacifique et sensible, sur l’amitié, l’amour et le pardon (« Botanique »/mercredi 09 & « Cinéma Aventure »/jeudi 10)
  • « Madame Courage » (Merzak Allouache/Alg.-Fra.-Quatar/2015/89′), sur des adolescents en banlieue (« Bota. »/mardi 08)
  • « Sivas » (Kaan Müjdeci/Tur./2014/97′), dans les campagnes d’Anatolie, Prix du Jury du « Fest. de Venise » (« Bozar »/mardi 08)
  • « Tikkun » (Avishai Sivan/Isr./2015/120′), méditation sur la liberté, la lumière et l’obscurité (« Cinéma Aventure »/mardi 08 & « Bota. »/mercredi 09)
  • « Ungiven » (Branko Schmidt/Croatie/2015/83′), vie quotidienne d’un couple âgé, après la guerre des années ’70 (« Cinéma Aventure/mercredi 09)

 

Outre ces films venus de d’Algérie, d’Espagne, d’Israël, du Kossovo, de Serbie et de Turquie, n’oublions pas la section « MeDoc », dont les documentaires sont, généralement, défendus par leurs réalisateurs et suivis d’intéressants débats, qui permettent à chacun de pouvoir poser l’un ou l’autre questions. Parmi eux, « Bakur » (Cayan Demirel & Ertugrul Mavioglu/Tur./2015/92′), dans le cadre du « Focus Turquie », nous proposant une immersion totale dans la vie quotidienne de combattants du « PKK ».

La programmation détaillée est disponible sur http://www.cinemamed.be, notre article de présentation du Festival se retrouvant sur: https://brussels-star.com/2015/11/30/15eme-festival-du-cinema-mediterraneen-du-04-au-11122015-cinema-bruxelles/

La Méditerranée vous attend à Bruxelles! Bon Festival à tous!

Yves Calbert / Photo: Laszlo Arany.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s