Croisade contre le radicalisme #bruxelles #mosquee #cinquantenaire #islam #etterbeek

Capture d’écran 2015-12-08 à 16.04.15

Grande Mosquée du Cinquantenaire – Google Street View.

Rudy Vervoort (PS) s'insurge contre le financement étranger de cette mosquée

Rudy Vervoort (PS) s’insurge contre le financement étranger de cette mosquée

Lundi, le ministre-président bruxellois, Rudy Vervoort, a appelé le gouvernement fédéral. La raison ? Il souhaiterait revoir avec l’Arabie Saoudite le bail emphytéotique (bail de 99 ans signé en 1967) relatif à la Grande Mosquée du Cinquantenaire, à Bruxelles.

Selon lui, cette mosquée diffuserait un islam particulièrement conservateur. « Ils sont les seuls à avoir l’argent pour payer. Il faut arrêter d’importer sans cesse cet islam à Bruxelles », ajoute-t-il.

Il souligne aussi ce grand paradoxe qui consiste à voir un islam qui trouve son origine en Arabie Saoudite alors qu’il y a très peu de saoudiens en Belgique. Il déplore les valeurs véhiculées qui sont au service d’un islam très conservateur.

Peter De Roover (N-VA) a appuyé les dires du ministre-président, estimant que le « wahabbisme soutenu par l’état saoudien » propagé dans certaines mosquées belges posait un réel problème.

Depuis les attentats de Paris, les relations de l’Occident avec l’Arabie Saoudite sont revenues sur le devant de la scène. Pourquoi ? Les liens qui unissent certaines sphères du régime wahabbite avec le terrorisme islamique sont souvent pointés du doigts.

Cependant, le ministre de la Justice, Koens Geens (CD&V)  rappelle que la reconnaissance des cultes est un domaine lié désormais aux régions et non pas au fédéral.

Didier Reynders, ministre des affaires étrangères, a souligné qu’il ne comptait pas changer la politique belge envers l’Arabie Saoudite.

Pourquoi ?

L’Arabie Saoudite est un important partenaire de la Belgique. Des missions économiques sont très régulières entre les deux états. Notons encore qu’il y a un important investissement saoudien en négociation au port d’Anvers. Et enfin, la FN y vend des armes.

Cependant, les liens économiques entre l’Arabie Séoufite et la belgique soulèvent des questions comme le régime politique de ce pays est particulièrement rétrograde et peu respectueux des droits de l’homme en général et des drotis de la femme en particulier.

Un autre son de cloche chez Rudi Vervoort.

Il souligne la nécessité d’assécher le financement étranger et d’avancer en matière de reconnaissance des mosquées.

Il pose le problème suivant: « Pourquoi n’y a-t-il que quatorze mosquées reconnues en Belgique ? Parce que les autres n’en ont pas besoin. Le fric, elles l’ont déjà ».

ALV.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s