Ligne Arlon-Bruxelles. Scandale des trains bondés ! #sncb #bruxelles #nmbs

1024px-Reeks41_gent_27-01-06

Dans la province du Luxembourg, ils sont des milliers d’étudiants à prendre le train qui relie l’axe Arlon-Bruxelles. Mais ils sont aussi des milliers à se plaindre des conditions dans lesquelles ils voyagent chaque semaine…

La ligne Arlon-Bruxelles expérimente depuis de nombreuses années une augmentation de l’afflux des étudiants le dimanche. Et nombreux sont ceux qui se plaignent de cette situation. En effet, bien que des mesures aient été prises pour assurer un voyage agréable aux utilisateurs, il semblerait que les conditions soient catastrophiques. Les utilisateurs pointent le manque de places.

« C’est un cauchemar », affirment certains étudiants interrogés par nos confrères de RTL. 

Mais pourquoi ? 

Un témoin affirme que, dès le deuxième arrêt, le train est déjà bondé. « Nous sommes entassés comme du bétail », affirment d’autres. D’autant que le voyage dure trois heures, qui semblent interminables pour les voyageurs. 

La SNCB nous donne quelques éclaircissements.

Les heures de pointes sont à éviter: les trains de 17h32 et de 18h32. C’est à ces moments que l’afflux est le plus important. La compagnie ferroviaire préconise d’utiliser les rames précédentes ou suivantes. 

De plus, depuis de nombreuses années, la SNCB n’a fait qu’augmenter la capacité des trains, en mettant en place des trains dotés de voitures à double étage. Ces trains offrent beaucoup plus de places pour les navetteurs. 

Mais ça ne semble pas être suffisant. 

Selon les étudiants, les trains sont inadaptés à la situation: trop étroits, trop vétustes. Ils laissent peu de places aux valises qui accompagnent toujours les étudiants. 

Du côté de la SNCB, le porte-parole affirme qu’ils ont atteint leur capacité maximale. Ils ne peuvent pas agrandir les trains indéfiniment. 

Quelle serait la solution, selon eux ? 

L’introduction de trains supplémentaires a été imaginée. Mais cela semble impossible à réaliser pour le moment tant que les travaux de modernisation de l’axe Namur-Luxembourg sont en cours. 

Et les étudiants dans tout ça ? 

Certains imaginent des grèves en affirmant: « devrions-nous, les étudiants, nous aussi bloquer des autoroutes, dégrader les autoroutes en y mettant le feu et manifester pour nous faire enfin entendre ? ».

Alexandre Lopez Vela

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s