L’affaire Lhermitte examinée à la Cour Européenne des droits de l’homme #lhermitte #justice #nivelles #brabantwallon #cedh #strasbourg

lhermitte

Nivelles

Geneviève Lhermitte avait été condamnée à la perpétuité pour le quintuple homicide de ses enfants par la cour d’assises de Nivelles. A la demande de la défense, la Cour européenne des droits de l’homme dira, ce mardi s’il y a eu un nouvel élément inconnu lors du jugement.

Les moyens invoqués par la défense de Geneviève Lhermitte sont sérieux : si la Belgique devait être condamnée, les avocats de l’accusée introduiraient procédure en révision pour avoir un nouveau procès.

La défense estime  que le procès n’a pas été équitable pour plusieurs raisons. La première est l’absence de motivation du verdict de la cour d’assises. Les avocats Xavier Magnée et Daniel Spreutels se basent sur l’arrêt Taxquet rendu par cette même cour des droits de l’homme en 2009 et qui avait reconnu le manque de motivation d’un arrêt pénal.

L’autre argument de la défense repose que le fait qu’une seule question a été posée au jury à propos du quintuple meurtre, et non cinq questions correspondant aux cinq homicides. Ce qui, pour la défense, constitue un préjugé. Le verdict global du jury n’aurait donc pas permis à la cour d’assises de nuancer la peine prononcée.

Aussi, la défense dénonce les lacunes dans le suivi psychiatrique de Geneviève Lhermitte. Elle n’aurait pas été prise en charge de manière régulière et soutenue depuis les faits.

 

Shervin LABANI

 

Shervin LABANI

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s