« Hollywood au Pied du Terril », à Mons. #mons #art #culture

     Jusqu’au 17 mai, Kirk Douglas – de son vrai nom Issur Danielovitch, lauréat, en 1996, d’un « Oscar » d’ honneur (« pour 50 ans de force créative et morale dans la communauté cinématographique ») – vous attend au « Frigo des Anciens Abattoirs », sous la conduite de Philippe Reynaert, « l’homme aux lunettes blanches », directeur de « Wallimage » et commissaire de cette émouvante exposition.
     Du lundi 19 au mercredi 28 septembre 1955, une équipe de la célèbre « Metro Goldwyn Mayer » envahissait le Borinage, banlieue ouvrière de Mons, afin de tourner une séquence de « Lust for Life » (« La Vie passionnée de Vincent van Gogh », dans sa version française), sous la direction du réalisateur Vicente Minelli (Chicago/1903-Beverly Hills/1986), avec l’initiateur de ce projet, Kirk Douglas, dans le rôle titre.
     Et de fait, en 1953, Kirk Douglas recevait des amis dans sa villa de Beverly Hills. Parmi eux, Jean Négulesco – metteur en scène, entre autres, de Marylin Monroe, dans « Comment épouser un Millionnaire » – se présente avec un portrait bricolé par ses soins, prouvant la ressemblance entre l’ acteur américain (né à Amsterdam, … mais dans l’ Etat de New York, en 1916) et le peintre néerlandais (Zundert/P.B./1853-Auvers-sur-Oise/Fr./1890). De là, l’idée qu’ eut Kirk Douglas de convaincre Vincente Minelli, déjà oscarisé en 1951, pour « Un Américain à Paris », qu’il pouvait, mieux que tout autre, être le 1er à interpréter Vincent van Gogh à l’écran. Ainsi naquit l’ idée de tourner « Lust for Life », 75 ans après le passage du peintre dans le Borinage! « Les mineurs de Petit-Wasmes m’ appelaient Monsieur van Gogh. Pour eux, je n’étais pas Kirk Douglas, acteur de cinéma, mais le peintre qui usa sa vie à leur service ».
hollywood
     Cette présentation – avec, notamment, le scénario original du film, signé Norman Corwin, exceptionnellement prêté par la « Bibliothèque des Oscars » – nous est offerte dans la 1ère salle, où deux vidéos nous attendent, l’ une nous montrant le directeur de production de la « M.G.M. », dont la spécialité était de faire réaliser tous les films en studio, à Hollywood. Ici, pour une fois, il nous dit la nécessité de tourner des séquences aux Pays-Bas, dans le Sud de la France et au Borinage, « aux rues pavées et à la pluie froide », prétendant même avoir tourné au fond d’une mine, … ce que conteste Philippe Reynarts, dans la seconde vidéo, Kirk Douglas et nombre de figurants de la région (dont d’ authentiques mineurs) ayant été filmés dans la reconstitution d’ une galerie du puits N° 4, à Hornu, … là-même où, désormais, est édifiée la « Cité van Gogh », à proximité du « Mac’s » (« Musée des Arts contemporains » de Grand-Hornu)! …
     Sur une table, 2 cahiers identiques reprennent des copies de coupures de presse de septembre 1955, évoquant Kirk Douglas, dont l’ épouse, Anne Buydens, d’ origine belge, était alors enceinte de leur 3ème fils, né le 23 novembre 1955, qu’ ils prénomèrent Peter Vincent, en hommage à van Gogh:
– le 22, dans « La Province »: « C’est un visage … (qui) transperce dans cette figure taillée à la serpe, comme un arbre équarré. L’ illusion est complète »;
– le 22, dans « Le Journal de Mons et du Borinage »: « Le fantôme (en couleurs) de van Gogh donne aux Borrains la fièvre du cinéma »;
– le 27, dans ce même quotidien: « Comment trouvez-vous le Borinage? (K.D.:) Je ne connaissais pas du tout cette région et je ne la connais pas beaucoup plus aujourd’ hui, mais dès l’ abord, je la trouve intéressante, surtout parce que Vincent van Gogh y a vécu et souffert »;
– et dans un « Ciné-Revue »: « Son expression naturelle n’est-elle pas suffisante? Il a vraiment le regard de van Gogh. Miraculeuse rencontre du modèle et de l’ interprète ou totale identification de ce dernier à son personnage, même hors prises de vues ».
Van Gogh - Douglas
     Après avoir regardé quelques aquarelles du peintre officiel engagé par la « M.G.M. », un ami italien de James Ensor, ainsi que les signatures apposées par l’ acteur dans le carnet de dédicaces d’ une Boraine et sur un livre d’ or municipal, nous découvrons, dans la seconde salle, la reconstitution d’un intérieur figurant dans le film, faisant face à un mur où sont détaillés, jour par jour, les lieux de tournage et les scènes filmées, à Hornu, St.-Ghislain et Wasmes, ville natale du photographe de plateau, Paul Hardy, engagé, par Vicente Minelli, lui-même, ce dernier ayant appris que ce jeune Borain de 22 ans avait fait un stage de fin d’ études, au studio « Harcourt », à Paris. Des copies de nombre de ses photos en noir-et-blanc, dont les originaux sont la propriété de « Warner Archives », illustrent ces journées de tournage de septembre 1955, notamment celles de l’ arrivée en fiacre du peintre dans la rue Ste.-Louise, à Hornu; de la reconstitution de la cabane de Vincent van Gogh, à la « Marcasse »; de la dangereuse descente, en courant, du terril; ou de repas pris, hors caméras, à l’ « Auberge des Relais », alors située à Ville-Pommeroeul.
 Enfin, suite à un appel à témoins, l’ organisation de « Mons 2015 » a pu retrouver nombre de figurants ou spectateurs de cet inoubliable tournage. Des extraits émouvants de leurs témoignages figurent sur ce même mur: Jean-Pierre Bertiaux avait 10 ans et interprétait un enfant décédé, porté dans les bras de Kirk Douglas. Il lui demanda de pouvoir jouer dans une autre scène. « Mais toi, tu es mort hier, non »?, lui fut-il répondu! Monique Caudron, qui courrait derrière Kirk Douglas: « Il n’ est pas tombé, mais moi, j’étais trop petite, je me suis étalée ». Victor Cigalek: « Nous étions payés 150 francs pour une journée de tournage… (alors que) je payais un loyer de 200 francs par mois »… Marcel Nazé: « Quand on est retourné à l’ école, après les 10 jours de tournage, l’ instituteur nous a dit: … « On ne fait plus la vedette maintenant! Il faudra travailler pour rattraper tout ce temps-là »! Là, ce n’était plus aussi gai. C’était mieux de faire du cinéma »! …
     Des propos recueillis, 60 ans après le tournage, par Rino Noviello, que l’ on retrouve dans l’ ouvrage « Hollywood au Pied du Terril, Journal d’ un Tournage au Borinage », suite au récit chronologique rédigé par Philippe Reynaert et fort bien illustré des photographies de Paul Hardy, sous le copyright de la « Warner », et d’anciennes affiches du film (Ed. « Fondation Mons 2015″/80 p./12€).
Ruelle Borinage
     N’ oublions pas, non plus, cette vidéo témoignant des images réalisées par un cinéaste amateur, Marcel Honorez, au grand dam de l’ équipe professionnelle, le bruit de la petite caméra obligeant un nouveau tournage de la scène. Olivier Delville, dans « Le Soir illustré », décrivait cette même scène de tournage en ces mots: « Une longue ruelle d’un coron de Wasmes, dont un soleil tardivement estival souligne implacablement la noirceur et la pauvreté… A l’ avant plan, un mineur, la pipe à la bouche, s’ apprête à rentrer chez lui. Tout à coup, débouchant d’ un groupe en guenilles, un homme jaillit, barbe rousse au vent et chapeau à la main. Il pique un sprint éperdu pour rattraper le mineur… C’ est Vincent van Gogh, aspirant prédicateur et évangéliste qui … s’indigne de l’ indifférence des mineurs de Wasmes devant son appel passionné… Par 6 fois, Kirk Douglas doit recommencer son sprint éperdu. Son partenaire, l’ acteur anglais John Ruddock, a de fâcheuses absences de mémoire. Kirk Douglas, lui, ne rate pas une réplique et joue son rôle dans une magnifique conviction »… (extrait du livre de Philippe Reynaert).
     Notons que le film « Lust for Life », remastérisé aux frais de la « Warner Bross » et de la « Fondation Mons 2015 », projeté en 1ère mondiale au « Théâtre Royal » de Mons, le 19 février 2015, est disponible en « DVD » et en « Blue Ray ».
     Exposition ouverte du mardi au dimanche, de 10h. à 18h., au N° 17 de la rue de la Trouille. Prix d’entrée: 2€/1€. Site: www.mons2015.eu.
Yves Calbert.
Copyright photos n./b.: « Warner ».

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s