Le professeur de religion de l’athenée royale da vinci menacé de suspension #education #justice

 

ANDERLECHT

Jacob MAHI, professeur de religion islamique

Yacob MAHI, professeur de religion islamique

 

Les faits remontent à janvier dernier, lors de l’affaire Charlie Hebdo. Un élève de l’athénée Leonado Da Vinci à Anderlecht  avait été agressé, car il avait refusé de signer une pétition qui demandait le renvoi d’un professeur d’histoire qui avait exprimé son opinion sur les attentats. Cette thèse a par la suite été controversée. Il se pourrait que les motivations de l’élève aient été autres.

A l’époque toujours, les regards s’étaient tournés vers Yacob Mahi, un médiatique et controversé professeur de religion islamique qui aurait manipulé ses élèves afin de les pousser, à travers la pétition, à demander la démission du professeur d’histoire.

Joëlle Milquet a annoncé l’ouverture d’une procédure disciplinaire visant sa suspension préventive. Le principe “d’entraide” à l’égard du professeur d’histoire n’aurait pas été respecté. La ministre ajoute aussi qu’à travers sa lettre ouverte, Yacob Mahi aurait manqué au “devoir de réserve et au respect des valeurs attendues d’un enseignant de la Fédération Wallonie-Bruxelles”.

Le Soir annonce aussi que le professeur est sous le coup d’une procédure judicaire pour d’autres faits.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s