La roulotte sociale arrive à Nivelles #social #nivelles #brabantwallon

TUBIZE / NIVELLES / REBECQ

roulotte

Une roulotte sociale de la arpente depuis un mois les rues de Tubize. Dès le mois d’avril, elle se déplacera pour aller à la rencontre des plus démunis de l’entité nivelloise. Au mois de mai, elle prendra la direction de Rebecq.

La Croix-Rouge ne manque pas d’idées pour se déplacer à la rencontre des plus démunis. Depuis un an, une roulotte sociale parcourt une fois par semaine les rues de Tubize pour apporter une aide sociale et un certain réconfort aux personnes précarisées. Avec l’aide du CPAS, c’est à Nivelles que ce véhicule et spécial effectuera ses visites hebdomadaires tout au long du mois d’avril.

« En Région wallonne, nous comptons déjà vingt-neuf épiceries sociales, la dernière en date ayant été lancée à Louvain-la-Neuve » explique dans les colonnes du Soir la commissaire provinciale du Brabant wallon, Evelyne Van Lancker.  Pour 2012-2016, la stratégie de la Croix-Rouge réside dans le développement de  » l’aide sociale qu’elle fournit aux plus démunis« , poursuit la commissaire. « Avec ces permanences sur roues, qu’on avait déjà lancé au temps du camping La Cala, à Genappe, c’est l’occasion d’aborder le public fragilisé d’une autre manière. On peut leur proposer de la nourriture, des plats préparés essentiellement, mais l’on constate surtout que les gens viennent nous voir simplement pour avoir une présence et quelqu’un à qui parler en buvant une tasse de café, »décrit-elle.

Une présence sociale sur quatre roues

Le Tubizien Dominique Jacquet est le conducteur attitré de la roulotte sociale. « J’aime le contact avec les gens mais si je le fais et que j’amplifie les tournées, c’est surtout parce que je me sens utile. La vie devient difficile pour de plus en plus de personnes… »a-t-il confié au journal Le Soir. Après avoir arpenté les rues de Tubize pendant un an, c’est à Nivelles qu’il aura l’occasion de perpétuer cette routine. Le coût des logements a fortement augmenté pour atteindre des sommes moyennes de 700 à 800 euros par mois. Même en couple, les personnes ont de plus en plus de difficultés à trouver les moyens suffisants pour se loger.  »Le CPAS doit donc être proactif, inventif et flexible, et, pour répondre à une demande croissante et variée d’aide, doit adapter ses réponses. Pour nous, permettre à la ‘Croix-Rouge sur roues’ d’œuvrer en plus de nos services, c’est proposer une première aide sociale et procurer les conseils administratifs directement à celles et ceux qui en ont besoin, », se réjouit Colette Delmotte, la présidente du CPAS de Nivelles.

A partir du 2 avril, la roulotte se déplacera tous les jeudis de 13h à 17h. Elle s’arrêtera d’abord dans le quartier Sainte-Barbe, le second jeudi elle se rendra au parking du Mont-Saint-Roch, ensuite à la Maillebotte pour terminer aux Qautre Vents et au Vert Chemin. Au mois de mai ce sera au tour de Rebecq d’accueillir la roulotte sociale de la Croix Rouge, grâce à l’aide de la Maison des Jeunes.

S.T. (d’après Le Soir). source: www.infocatho.be

Photo: Croix-Rouge

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s