« Des Humains à voir en grand », « Festival Millenium », à Bruxelles #culture #cinema #bruxelles

millenium1

Ce 20 mars, à 20h., dans la « Salle M » de « Bozar », en gala d’ouverture du « Millenium International Documentary Film Festival », projection du film « The Yes Men Are Revolting » (USA/2014/90′), de Laura Nix, Andy Bichlbaum & Mike Bonanno, ces deux derniers constituant les « Yes Men », un duo réputé pour donner de fausses conférences de presse ou commettre d’autres impostures & canulars, pour dénoncer, avec force et humour, les dérives du capitalisme, s’en prenant à George Bush Jr., au Gouvernement canadien, à « Shell » et à bien d’autres, inventant même un vêtement permettant de survivre au dérèglement climatique. Avec eux, s’attaquant aux « puissants », qui nous imposent leur modèle de société, la lutte pour le changement ne fait que commencer.

Films en compétition:

– « Ana Ana » (« I am Me »/Corinne van Egeraat & Petr Lom/P.-B./2013/75′): comment inscrire son identité dans l’Egypte d’après le « printemps arabe »;
– « Cossroads » (Anastasiya Miroshnichenko/Biélorussie/2014/62′): des vérités sur le sens de la vie révélées par les peintures d’un artiste biélorusse;
– « Do you believe in Love » (Dan Wasserman/Israël/2013/50′): Tova, souffrant d’une paralysie, devient entremetteuse pour les handicapé(e)s;
– « How I saved Africa » (KullarViimne/Estonie/2014/78′): en Ouganda, Sissi offre de l’emploi, à des jeunes handicapés, pour tenir son café, mais des problèmes surgissent;
– « I want to be a King » (Mehdi Ganjl/Iran/2014/70′): un fermier iranien ouvre sa maison au tourisme, souhaitant leur révéler l’ Iran authentique;
– « Jalanan » (Ziv Daniel/Indonésie/2013/107′): à Jakarta, durant 5 ans, avec 3 musiciens de rues, révélation d’une incroyable sous-culture;
– « L’Homme qui réparait les Femmes » (Thierry Michel/Bel./114’/2015): avec le gynécologue Denis Mukwebe, Prix Sakharov, à Kivu, face aux sévices sexuels encontrés en R.D. du Congo;
– « Mashti Esmaeil » (Mahdi Zamanpour Kiasari/Iran/2014/60′): sur la capacité d’un malvoyant, Mashti Esmaeil, à se surpasser;- « My Love don’t cross that River » (Jim Mo-young/Corée du Sud/2013/85′): 15 mois dans un village montagnard, après 76 ans de mariage;
– « Something better to come » (Hanna Polak/Dan./2014/90′): comment s’en sortir face à la mafia russe, près de Moscou;
– « Storming Paradise » (Floor van der Meulen/P.-B./2014/46′): pourquoi de jeunes occidentaux se rendent-ils en Syrie;
– « Sud Eau Nord Déplacer » (Antoine Boutet/Fra./2013/110′): impuissance face au gigantisme d’un transfert d’eau sud-nord. en Chine;
– « The Chinese Major » (Hao Zou/Chine/2015/86′): Datong, ancienne capitale impériale, il y a 1600 ans, aujourd’hui polluée à souhait;
– « Tokyo Blue, l’Endroit au Bord de la Rivière » (Sylvain Garassus/Fra.-Jap./2014/72′): des existences particulières, loin des autres japonais;
– « Toto and his Sisters » (Alexander Nanau/Roum./2014/94′): un regard unique et intime sur une famille rom, vivant en marge de la société.

15 films de 12 pays , la plupart projetés à 3 reprises, telle est la programmation (salles, dates et heures précises sur http://www.festivalmillenium.org) de la compétition internationale officielle.

Au total 37 pays d’Afrique, d’Amérique, d’Asie & d’ Europe sont au programme, d’autres films concourant pour les compétitions « Travailleurs du Monde » (9 inscrits) et « Vision Jeunes » (7), sans oublier deux panoramas, l’un pour « comprendre l’autre » (31 films) et l’autre « belge » (7), ainsi qu’un focus sur la Lettonie (4 de Frank Herz/°1926) & 2 de Laila Pakalnina/°1962 ) et une rétrospective (5 films, tous projetés au « Cinéma Galeries », tournés entre 1980 & 2005, évoquant la guerre de Kippour, le Golan, Jérusalem-Ouest, les Palestiniens & l’invasion du Liban) de l’Israélien Amos Gitaië (°1950). Concernant ses 40 années de création, en relation avec la réalité contemporaine, soulignons que le « Cinéma Galeries » accueille, du 20 mars au 07 juin, vernissage le 19 mars, l’exposition « Amos Gitaï, Architecte de la Mémoire », en coproduction avec la « Musée de l’Elysée », de Lausanne, et la « Cinémathèque française ».

 

Le 28 mars, à 19h.30, Cérémonie de Clôture, au « Cinéma Galeries », avec la remise des prix et la projection du film lauréat de l’ « Objectif d’ Or », Grand Prix du Festival, les autres prix à attribuer étant l’ « Objectif d’Argent », pour le « meilleur message au développement; l’ « Objectif de Bronze », pour le « meilleur message concernant les droits de l’homme »; le prix spécial du jury, pour le film le plus original et innovant; le prix de la « RTBF »; et, bien sûr, celui du public, toujours si apprécié par les participants. Un autre prix du public est décerné concernant les films visionnés sur le web. A ce niveau, 2 autres prix seront remis, celui du « Soir » et le prix « Milenium for All », pour le « meilleur web-doc ». Particularité: c’est un jury sélectionné par la « CSC », constitué de responsables, d’ingénieurs, de travailleurs et de chômeurs, qui déterminera le film qui, à leurs yeux, est le meilleur de la compétition des « Travailleurs du Monde ».

Outre « Bozar » et le « Cinéma Galeries », rendez-vous au « Cinéma Aventures », au « Civa », à l’ « Espace Senghor », à l’ « Institut culturel hongrois », à l’ « Institut culturel italien » et à l’ « ULB – Point Culture », pour les projections, bien sûr, mais aussi pour de fort intéressantes réunions de travail, tels le « MilleniumWebdoc Meeting », une « master class » donnée, les 21 & 22 mars, au « Civa », par Matthieu Liétart. Deux autres « master classes » sont proposées, le 26 mars, à l’ « Espace Senghor », dès 18h.30, et à l’ « Institut culturel hongrois », le 27 mars, dès 17h.

Une nouveauté 2015: le « Congrès futuriste », faisant référence à l’écrivain polonais Stanislas Lem, propose une série de conférences, un authentique laboratoire d’interrogations à propos du futur: « et si la science-fiction devenait notre réalité, comment vivrions-nous en 2030 »? Sujets abordés: « Les Prédictions abordées par la Science-Fiction » (en partenariat avec l’ « Institut culturel polonais », au « Cinéma Galeries » », le 21 mars), « Quel Avenir pour le Travail »? (avec la « CSC », au « Cinéma Galeries », le 22 mars), « Souveraineté alimentaire et Alternative paysanne » (au « Cinéma Galeries », le 24 mars); « L’Evolution des Rapports Sud-Ouest en Europe » (avec et à l’ « Institut culturel hongrois », le 24 mars), « World Wide Web: le Visage obscur de la Révolution numérique » (avec et à l’ « Institut culturel italien », le 24 mars également), « L’Homme et la Biodiversité: Chronique d’une Rupture annoncée » (avec l’ « Institut royal des Sciences naturelles », au « Cinéma Aventures », le 25 mars) & « L’Europe et le Surgissement du nouveau Monde » (avec « Bozar Agora », à « Bozar », le 26 mars).

Présent depuis 7 ans, le « Millenium International Documentary Film Festival » nous présente, avec une caméra proche des gens, les grands enjeux de notre époque, nous permettant de mieux les comprendre, avec des films en quête de sens, incitant à la réflexion, essentiels à la construction d’une meilleure vie future souhaitée.

Sur une programmation totale de 85 films (pour 800 reçus à la sélection), 10 sont belges et 3 projetés en avant-premières.

Prix par séance: 6€ (étudiants & seniors: 4€), Pass 10 séances: 35€. Pour le « Millenium Web-doc Meeting »: 50€ pour les 2 jours.

Yves Calbert.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s