La Reine Paola et Jan Fabre #art #bruxelles #monarchie

Le lundi 23 février 2015, Sa Majesté la Reine Paola rencontrera Jan Fabre aux « Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique », pour y découvrir l’œuvre monumentale de l’artiste « Le Regard en dedans » (« L’Heure bleue », cfr. ci-dessous), installée dans l’escalier royal des Musées. L’échange avec Jan Fabre se poursuivra dans la galerie des Bronzes et Cires.

Fabre1

Jan Fabre, un artiste belge décidément en vogue, d’autant que, depuis peu, l’on retrouve, à Namur, différentes de ses créations. Ainsi sur la terrasse d’un lieu qui fut, après rénovations, il y a quelques années, ré-inauguré par la Reine Paola, le « Théâtre Royal », nous découvrons « L’Homme qui dirige les Etoiles » (cfr. ci-dessous), où Jan Fabre (°Antwerpen, 1958) sera à l’affiche en mai 2015, avec « Préparation Mortis » et « Le Pouvoir des Folies théâtrales ». Et dès le 14 mars, tout Namur vivra  à l’heure de ce grand artiste anversois, avec l’événement « Facing Time: Rops / Fabre », dans le cadre de « Mons 2015 », nous offrant des expositions, au « Musée Félicien Rops » et à la « Maison de la Culture », ainsi que des oeuvres exposées sur le site de la Citadelle et dans les rues de la capitale wallonne. dont « L’Homme qui mesure les Nuages » (1998) et « Searching for Utopia » (2003).

Ecoutons le philosophe Bernard-Henry Lévy, de passage à Namur, avec Jan Fabre, il y a quelques semaines: « Que cela se produise à Namur n’est pas sans importance. Que cette résurrection ait pour théâtre le lieu même où Baudelaire a entamé son propre chemin de croix, que ce hommage lui soit rendu dans l’ombre de l’église où il n’a cessé de souffrir et commencé de mourir, que cette revanche, en un mot, lui soit accordée au coeur de la ville dont la fréquentation lui fut si funeste, ne peut pas être indifférent ».

Fabre2

Mais avant Namur, laissons la priorité, ce lundi 23 février, aux « Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique », pour une rencontre royale entre la Reine Paola et Jan Fabre, sous l’oeuvre de ce dernier: « Le Regard en dedans » (« L’Heure bleue »).

Yves Calbert.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s