Le Xe mariage de Mademoiselle Beulemans

BRUXELLES

photo (4)

Alfred JACQUE. Archives: chrdehennin@yahoo.fr

 

Ce vendredi 26 décembre 2014, sur « La Une », à 20h20, diffusion de la pièce belge à succès mondial et aux racines bien bruxelloises:
« Le Mariage de Mademoiselle BEULEMANS ».

Comédie de Fernand WICHELER et Frantz FONSON, écrite à la hâte en 1910 afin de servir de bouche-trou suite au désistement  d’une troupe!
Elle ne devait tenir la scène que durant trois semaines!!!

Le rôle de Monsieur BEULEMANS avait été confié au comédien (régisseur, administrateur, metteur en scène) Alfred JACQUE. Celui-ci  a vécu i dans la solide villa construite, en 1915, aux portes de Bruxelles (à Wezembeek-Oppem) afin de fuir l’occupant.

Le livret a été traduit en 17 langues! Au fil du temps, cette pièce interprétée en bruxellois est devenue un sommet de notre folklore.

Onze animateurs de la RTBF sont montés sur les planches du Théâtre Royal des Galeries pour s’attaquer à cette œuvre mythique! Guy LEMAIRE (Monsieur BEULEMANS), Caroline VEYT (Mademoiselle SUZANNEKE), Marie-Hélène VANDERBORGHT (Madame BEULEMANS).
D’autres comédiens occasionnels dans le générique, tous investis dans cette réédition à but philanthropique.
Quinze demi-journées de répétition contre vingt-cinq pour les professionnels! Tout en menant de front leurs activités à la RTBF.

Ambiance détendue. Drôle avec un accent sympa.

Mademoiselle Suzanne BEULEMANS, dans ses longues tirades, veut aider tout le monde et faire passer les intérêts des autres avant les siens!

Christian DEHENNIN
Journaliste AJPBE

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s