Démission disciplinaire d’une institutrice maternelle

NIVELLES-BAULERS

AndréHecq

Une institutrice maternelle d’une école de Nivelles-Baulers, l’école fondamentale André Hecq, a été démise d’office.

Elle était accusée d’avoir donné une fessée vigoureuse sur les fesses nues d’un petit enfant turbulent. Des traces se voyaient encore le lendemain.

L’institutrice avait déjà des antécédents de violences verbales ou physiques envers des enfants. Elle n’enseignera plus dans cette école.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s