ART

Les Tontons Dalton

LuckyLuke1

Avec un tel titre, nous devinons que les 4 « Cousins Dalton » – dont nous apprenons ici qu’ils sont, aussi, 4 « Tontons » – seront, à nouveau, les grands animateurs de ce nouvel album de « Lucky Luke », co-signé par trois Français: « Achdé » (ce pseudonyme provenant, comme pour « Hergé »/Georges Remy, de ses initiales, celles d’Hervé Darmenton/°1961), pour le dessin; Laurent Guerra (°1967) et Jacques Pessis (°1950), pour le scénario; et ce dans le parfait respect de l’oeuvre du créateur de cette série, le Belge « Morris » (Maurice de Bevere/1923-2001), cet héritage étant un bel exemple de ce qu’est la bande dessinée belgo-française.

Retrouvons « Achdé », qui – lors d’un entretien dans le cadre du « Musée des Beaux-Arts d’Ixelles » et de son actuelle exposition temporaire « Paul Delvaux dévoilé » – nous confie: « Dès mes 9 ans, bercé par le « Journal de Spirou », j’aimais lire les « Lucky Luke » de « Morris »! Adulte, je les ai tous relus, sans jamais imaginer q’un jour je serais amené à continuer son oeuvre, sans la dénaturer, ce qui est très important pour moi, contrairement, par exemple, aux différents styles des nombreux héritiers de la série du personnage de « Spirou ». Hors donc, au décès de « Morris », les éditeurs de « Lucky Luke », « Dargaud », ayant repérés ma participation à un album collectif dédié à ce brillant dessinateur, m’ont demandé de continuer cette série, après que j’aie signé des « strips » de « Rantanplan », ce qui se concrétisa d’abord par un album de 32 pages, publié « à l’italienne » (petit format, semblable aux 5 premiers « Gaston Lagaffe »/n.d.l.r.), « Le Cuisinier français » (« Lucky Comics »/2003/scénario de Claude Guyluis), qui était, à l’époque, offert à l’achat d’autres albums. En dix jours, il était épuisé, mais quelle émotion pour moi que de pouvoir ainsi réaliser ce dont je n’aurais jamais osé rêver (ah, « rêver un impossible rêve, … atteindre l’inaccessible étoile »/ »La Quête »/ Jacques Brel/n.d.l.r.) »! … Et vint mon 1er album de la série »Lucky Luke »: « La belle Province » (« Lucky Comics »/2004/scénario de Laurent Guerra)… De la simple satisfaction de pouvoir, directement après « Morris », reprendre son personnage, je passais ainsi à l’agréable sentiment de pouvoir, désormais, vivre de la BD »!

LuckyLuke2

De fait, Hervé Darmenton, appréciant dessiner depuis sa tendre enfance, travailla comme manipulateur en électroradiologie, au « CHR » de Montpellier, à des années lumières de ses idéaux! Dès 1985, il collabore à des fanzines, publiant lui-même sa première BD, « Destins croisés », en 1986! A Nîmes, il monte son studio de création, puis une agence de pub, ses dessins étant repris dans la presse. En 1991, à trente ans, il signe son contrat chez « Dargaud ». Ses autres séries sont: « C.R.S. = Détresse » (dès 1993), « La Esmeralda » (dès 1999), « Les Damnés de la Route » et « Doc Véto » (dès 2000) et, enfin, « Les Hockeyeurs » (qui sont une équipe de sportifs fort modestes, dont il signe, uniquement les scénarios/dès 2012 – les dessins étant de « Mel »/Michel-Edouard Leclerc/Fr.,°1990) qui avaient d’abord été publiés comme « Les Canayens de Monroyal » (dès 2009) qui, en créole, désignent les Français qui naissent dans la « Belle Province » du Québec, « Monroyal » étant Montréal. On comprend, que confronté à un tel travail, « Achné » aimerait se reposer, mais les projets sont là, comme pour l’attendu 4000ème numéro du plus ancien hebdomadaire mondial de BD, « Le Journal de Spirou », à paraître en cette fin d’année 2014, ainsi qu’au « spécial Noël », un double numéro (4001-4002) qui promet. Faute de pouvoir réellement arrêter de dessiner, il a, ainsi, choisi de vivre à la campagne, plutôt qu’en ville, lui qui du grandir, en famille, dans l’agitation polluée de Lyon.

Mais si « Morris » avait pu compter sur l’immense talent du scénariste français René Goscinny (1926-1977), Achné a pu constituer une « équipe qui gagne » en comptant sur deux autres scénaristes de l’ « hexagone ». Citons d’abord son comparse, pour les trois premiers albums qu’il a dessiné pour la série officielle de « Lucky Luke », Laurent Guerra, cet imitateur bien connu, qui, dans une bande promotionnelle de cet album, prend la voix du couturier Karl Lagerfeld, se réjouissant qu’avec les « Dalton » il y a … quatre tailles à confectionner!

L’accompagnant à Ixelles, le « 3ème Mousquetaire » de l’équipe, Jacques Pessis, au parcours atypique, puisque « Officier des Arts et des Lettres », légataire universel de Pierre Dac, il fut chef des informations à « RTL », animateur chez « RMC », chroniqueur pour « Le Point », « VSD », « Le Parisien » et « Le Figaro », signant nombre de biographies, dont celles de Johnny Hallyday, Mike Brant, Georges Brassens, Charles Trenet, Chantal Goya, …, mais aussi celle de « Raymond Leblanc, le Magicien de nos Enfances: la grande Aventure de la Bande dessinée » (Ed. de Fallois/2006), ce qui nous rapproche de la BD. A ce niveau, il devint directeur de collections chez « Dargaud », s’impliquant aussi pour un autre héros, « Bruno Brazil ». Mais, fort modeste lors de notre rencontre, il se contenta de souligner qu’à trois, il ont réussi la réalisation, en huit mois, d’un savoureux album réellement accessible à tous les publics, dans la plus pure tradition des « Lucky Luke » d’antan. 

Tiens, saviez vu que les frères Dalton ont réellement existés, Emmett (1871-1937), le plus jeune, devenant acteur à Hollywood, en interprétant son propre rôle dans « The Man of the Desert », après … 14 ans de prison, suite à son attaque des banques de Coffeyville, au Kansas, durant laquelle il fut blessé par … 23 impacts de balles, ses trois frères y trouvant la mort.

Mais revenons à la fiction et aux « Tontons Dalton » (46 p./ »Lucky Comics »/24-10-2014), qui aurait pu constituer le dernier album des aventures de « Lucky Luke », ce dernier ayant pour la première fois, été menacé de mort par « Joe Dalton »… Mais commençons par le début, … au pénitencier de Muffin Junction, où les « Dalton » cassent des pierres, alors que « Rantanplan » creuse un tunnel pour les retrouver… Mais cela c’est habituel, comme le fait que les 4 cousins sont libérés, sous la surveillance de « Lucky Luke » et de « l’animal le plus bête de l’Ouest »! … Ce qui est nouveau, c’est qu’Averell retrouve son neveu, « Emmett Junior », à qui il apprend l’ « istoire des étas zunis » (sic, c’est ainsi rédigé sur son tableau noir), une fois installés à « Rupin City », assurément une ville bourgeoise. … Sans déflorer davantage cet album, particulièrement réussi, signalons l’arrivée de « Ma Dalton » qui va aider « Lucky Luke » à éduquer « Emmet Junior », ce garnement mal élevé, menteur, voleur, … en authentique « Dalton » qu’il est.

Reprenant le goût qu’avait « Morris » à rendre hommage au cinéma français en caricaturant des acteurs, comme Louis de Funès, pour créer ses nouveaux personnages, « Achné » introduit deux « méchants » qui ont les traits savoureux de Bernard Blier et Jean Lefèvre, en hommage à deux des acteurs du film « Les Tontons Flingueurs » (Georges Lautner/Fr.-Al.-It./1963/105′), qui a largement influencé « Achné » dans la confection de son dernier album, sans pour autant en constituer un pastiche. A noter, aussi, la présence du commis de cuisine de « Ma Dalton », … un grand chef français, fort présent à la télévision! … Mais « chut », nous n’en dirons rien de plus! … A vous de découvrir bien vite « Les Tontons Dalton », jusqu’à cette dernière case musicale mythique, où « Lucky Luke », montant « Joly Jumper », chante: « I’m a poor lonesone cowboy and a long way from home »! …


Yves Calbert.


Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Brussels Star on WordPress.com

Pages et Articles Phares

BRUSSELS ECONOMIC

le quotidien militant de l'entrepreneuriat et de l'entreprise / militante dagblad voor ondernemerschap en onderneming

BRUSSELS DIPLOMATIC

daily newspaper for international affairs, diplomatic affairs and european affairs in Brussels.

RSS LA LIBRE BELGIQUE

%d blogueurs aiment cette page :