UNE PROPOSITION DE RESOLUTION DU FDF SUR LE SURVOL DE BRUXELLES

survolbxl

Les FDF déposent une proposition de résolution ouverte à la cosignature de tous les partis pour, enfin, objectiver les nuisances sonores autour de l’aéroport de Bruxelles-National.

Depuis plusieurs semaines, de nombreuses plaintes de Bruxellois survolés suite à l’application du Plan Wathelet s’accumulent. Tous les partis bruxellois ont exprimé, d’une manière ou d’une autre, leur volonté d’agir à la fois pour dépasionner le débat et trouver, enfin, des solutions durables et acceptables par tous. Les députés régionaux  FDF Didier Gosuin, Caroline Persoons et Martine Payfa ont déposé, ce mardi, une proposition de résolution au Parlement bruxellois afin de demander au Gouvernement régional de :

  • établir d’urgence, si possible avec le Gouvernement fédéral, une objectivation des conséquences des nouvelles routes prévues dans le cadre du « plan de répartition équitable », dit plan Wathelet, finalisé le 6 février 2014, ainsi que des nuisances sonores générées par le trafic aérien de l’aéroport de Bruxelles-National ;
  • exiger auprès du Gouvernement fédéral la mise en place d’urgence d’une véritable autorité publique, indépendante et neutre, de contrôle des nuisances sonores aériennes autour de Bruxelles-National ;
  • exiger l’instauration de la « nuit européenne » de 23h à 7h ;
  • placer des balises /sonomètres sous les nouvelles routes aériennes ;
  • relayer auprès du gouvernement fédéral, les désagréments et nuisances pour la santé qu’engendrent, pour les Bruxellois, certaines nouvelles routes mises en place dans le cadre de ce plan ;
  • être associé dans le futur à toute décision fédérale prise dans le cadre du dossier du survol de la Région bruxelloise ;
  • constituer un comité scientifique pour déterminer les contours d’une enquête épidémiologique sur l’impact sanitaire du trafic aérien sur les populations vivant en Région bruxelloise sous les couloirs aériens (type d’enquête, personnes concernées, nombre d’individus observés, période d’observation).

Cette résolution est ouverte à la cosignature de l’ensemble des partis démocratiques présents au Parlement bruxellois.

« Si on souhaite défendre l’ensemble des Bruxellois dans ce dossier délicat, il faut que tous les parlementaires bruxellois agissent conjointement et parlent d’une seule voix pour réclamer l’objectivation des nuisances – qui implique notamment de déplacer les sonomètres de l’IBGE sous les nouvelles routes aériennes – et la création d’une véritable autorité de contrôle neutre et indépendante, comme c’est prévu dans les accords », déclarent Didier GosuinCaroline Persoonset Martine Payfa. Ils ajoutent: « C’est seulement à partir de ce moment que nous pourrons trouver les meilleures solutions pour une répartition équitable des nuisances ».

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s