MGR HUDSYN: « LE CAREME, UN CHEMIN VERS NOTRE VOCATION D’HOMMES ET DE FEMMES »

Hudsyn

Monseigneur Jean-Luc HUDSYN est évêque auxiliaire denotre archidiocèse de Malines-Bruxelles, chargé du vicariat du Brabant Wallon. Sa devise épiscopale est: « Ut cognoscant Te »

Voici la réflexion de Mgr HUDSYN sur le Carême:

Souvent, le chemin prend son sens quand on en découvre le but. Le but du , c’est Pâques, la fête du Ressuscité, où se manifeste dans sa plénitude sa vocation d’homme et de Fils de Dieu. Voilà qui éclaire ce .

Le carême c’est réapprendre notre vocation d’homme et de femme, notre vocation de baptisé, notre vocation de ressuscité. ‘’C’est le moment favorable’’ pour en revenir à l’essentiel : ressusciter notre vocation d’homme et de femme créés à l’image de Dieu et qui parfois sommeille sous la cendre. L’Evangile du Mercredi des Cendres nous invite à parcourir les trois grandes allées de cette ascèse dont St Thomas d’Aquin disait que c’est « ce service discipliné qu’on se rend à soi-même pour permettre à la plénitude notre être de se manifester« .

L’aumône, c’est retrouver le chemin de ce que nous sommes en retrouvant le chemin de l’autre. Retrouver qu’être humain et être chrétien, c’est être fraternel. Dans le partage de ce qu’on est, de ce qu’on a, dans le don gratuit de soi, de son temps, de ses biens : il y a mille façons de donner et de se donner.

La prière, c’est retrouver le chemin de Dieu. Redevenir des croyants, retrouver la joie d’être des fils et des filles aimés et aimants de Dieu. Pendre le temps de ces retrouvailles : il y a mille façons de prier et, comme dit S. Paul, de « se réconcilier avec Dieu ».

Le jeûne, c’est retrouver le chemin de ce que nous sommes, c’est savoir se distancer de ce qui risque de prendre indûment la place de l’essentiel pour retrouver le temps du désir de Dieu et de la priorité de son Royaume. C’est rester libre par rapport à la tentation du « trop plein d’inessentiel » si présent aujourd’hui. C’est retrouver nos faims et nos soifs fondamentales en jeûnant de tout ce qui encombre subtilement notre juste rapport à Dieu, aux autres, à nous-mêmes et à toute chose.

Bon carême !

source: infocatho.be

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s