« DANY » AU ROUGE-CLOITRE

Affiche expo Dany Rouge Cloître

Pour peu, l’on pourrait rêver de voir « Olivier Rameau » et son féérique monde onirique – où la fantaisie, Angkor-Guerrieres 2l’humour et la poésie règnent en maître – apparaître aux abords du joli lac de « Rouge Cloître ». Découvrant l’affiche consacrée à cette exposition consacrée à l’oeuvre de « Dany » – né à Marche-en-Famenne, le 28 janvier 1943, désormais administrateur au « CBBD » – l’on voit d’ailleurs ce « jeune homme frais et beau … en compagnie de la ravissante Colombe Tiredaile » (dixit « Dany ») arrivant, avec tous leurs amis, au « Centre d’Art de Rouge Cloître », qui pourrait, pourquoi pas, devenir l’équivalent, pour ce petit monde de « Rêverose », du Château de Chevigny, modèle de celui de Moulinsart, propriété fictive du « Capitaine Haddock ».

Poussons donc la porte de ce « Centre d’Art », afin de découvrir, d’abord, « le monde frais et très poétique de « Rêverose », où tout n’est que rêve et fantaisie … », comme le décrit leur créateur, « Dany », de son vrai nom Daniel Henrotin, diplômé en graphisme et en publicité par l' »Ecole supérieure des Beaux-Arts » de Liège. Pensant devenir illustrateur publicitaire, il rencontre « Mittéi » (Jean Mariette), dont il devient l’assistant, notamment pour l' »Indésirable Désiré ». Son service militaire terminé, il rejoint « Greg » (Michel Regnier), scénariste d’une vingtaine de dessinateurs, directeur littéraire des « Editions Dargaud », après avoir été  rédacteur en chef du « Journal Tintin », de 1965 à 1974. Un hebdomadaire que « Dany » rejoint bientôt, réalisant des décors pour le « Ric Hochet » de « Tibet » et dessinant  pour diverses séries, dont l' »Achille Talon » de « Greg », qui devient son scénariste lorsqu’il crée sa première bande dessinée personnelle, « Olivier Rameau », en 1968, une série rafraîchissante – éditée, en albums, par « Le Lombard » et rééditées par « Joker » – qu’il reprend, en 2005, après 17 ans d’interruption, rédigeant lui-même les scénarios, « Greg » étant décédé entre temps.Olivier Rameau Rêverose

Et je me souviens de l’immense disponibilité de « Dany » qui, envoyé par le « Journal Tintin », à l’occasion du passage d’une des troupes internationales d' »Up With People », au « Théâtre Royal » de Namur, à la Saint-Nicolas1976, dédicaça nombre de dessins pour les 150 danseurs, chanteurs et musicens. Tombé à court de papier, il n’hésita pas à saisir une pile d’assiettes en carton qui, bientôt, se retrouvèrent ornées des personnages de cette bien agréable série, dessinés avec une rare dextérité, en toute simplicité, caractéristique propre à sa personnalité souriante.

… Mais qu’est donc devenu « Dany » durant ces 17 ans sans son « Olivier Rameau ».  … Il dessina, bien sûr, et pas un peu, dans des genres bien différents, « un besoin de ne pas tomber dans la routine, de se mettre en danger », confie-t-il ! … De fait, comment comparer « Colombe Tiredaille » à ses actuelles « Guerrières de Troy », avec qui il aborde, depuis 2010, l' »héroïc-fantaisy », sur des scénarios de son complice « Arleston » (Christophe Peinq), sans oublier sa série – « enfants admis » – à l’humour gentiment érotique, « Ca vous intéresse », lancée en 1990, avec Bob De Groot, inspirée des blagues coquines de son ami Stépane Steeman et de différents collègues, dont « Tibet » (Gilbert Gascard) et Hermann (Huppen).

Succédant à ce dernier, sur des scénarios de « Greg », il dessine, en 1979, deux albums de « Bernard Prince », après avoir illustré, dans ce même style réaliste, à la surprise de ses lecteurs, en 1975, un « one shot » – du quartier chaud de « Patpong », à Bangkok, à la jungle amazonienne – sur un scénario de Jean Van Hamme, « Histoire sans Héros », … qui fut l’objet d’une suite, en 1995, sous un titre à l’Alexandre Dumas, « Vingt Ans après ».

histoiresansheros01

De nombreux planches originales en noir et blanc, premiers crayonnés et coloriages d’origine de ces différentes séries sont exposés au rez-de-chaussée et à l’étage, où nous retrouvons, aussi, une rencontre avec « Dracula », qu’il entreprit, en Roumanie, avec son épouse, afin de soigner son état quelque peu dépressif. Ainsi naquit, traité en couleurs directes et publié par « Casterman », « Transylvania » (2006), dans un surprenant style fantastique, avec de superbes décors réalistes de la Transylvanie et de ses châteaux… Désormais dessinateur coquin, « Dany » nous montre ainsi, dans une case, trois jeunes filles dénudées … aux dents acérées!!! … Brrr!!! … Dany2

… Mais des châteaux, nous en trouvons d’autres, dans la dernière salle de ce premier étage! … Pus de BD, içi, mais bien de fort jolies aquarelles, commandées pour la « Promotion du Tourisme » en Wallonie, afin d’illustrer un superbe calendrier et d’être publiées dans un porto-folio de collection. Nous découvrons, ainsi, les châteaux de Beloeil, Celles Vêves, Freyir, Jehay, La Hulpe, Lavaux Sainte Anne, Reinhardstein, …, sans oublier celui de Deskeuvre, avec, en avant plan, le « Comte de Champignac », ce dernier bâtiment ayant servi de modèle à André Franquin, pour créer son « Château de Champignac »… Profitons de cette intrusion dans le monde « Spirou », … dont il dessine actuellement, en collaboration avec Yann (Le Pennetier), une aventure, à paraître, en fin d’année, chez « Dupuis »… « Spirou » revu par « Dany », … à découvrir, assurément! … Vivement décembre! …

Dans la même salle, un projet non abouti, « Magic Circus », dessiné en 1985, pour un studio de Los Angeles, où nous retrouvons des personnages amusants, proches de ceux des péripéties d' »Olivier Rameau ». Vous pouvez retrouver ces dessins, jamais publiés, sur : http://www.danybd.com, mais, ceci, après avoir visité cette exposition qui mérite, assurément, le déplacement, d’autant que le site de « Rouge-Cloître » vient d’être remis à neuf, dans le respect de son architecture originale.

Avant de redescendre, après un coup d’oeil sur une illustration du Québec, montrant des motos-neige accidentées, les conducteurs ayant été distraits par la vue d’une publicité … aguichante, découvrons les planches, non encore publiées en album, de « Rêves d’Istanbul » (2012), ses premières ébauches sur pages de papier quadrillé, son carnet de croquis, ses crayonnés dans les cases prévues, ses aquarelles des lieux où évoluent ses personnages, ses originaux, … avec quelques scènes torrides, mais sans excès… Avec « Dany », c’est toujours la beauté qui ressort, que ce soit celle de jolies filles ou celle de beaux paysages, ceux qu’il découvrit au cours de ses multiples voyages.

Ainsi, en Afrique centrale, au milieu de grands espaces tumultueux, avec « Equator », dès 1992, scénarisé par Stephen Desberg et publié par « Le Lombard »… Une autre série réaliste particulièrement réussie, à découvrir au « Rouge-Cloître », jusqu’au 20 avril.

Mais avant de quitter cette exposition, nous retrouvons « Olivier Rameau » dans sa dernière aventure, le tome 12, « Les Disparus du Bayou Plalah », avec en vis-a-vis des planches originales en noir-et-blanc et ces mêmes pages coloriées. … Et si, finalement, ce « Bayou Plalah » n’était autre que le lac de … « Rouge Cloître »! .

Prix d’entrée : 3€00 (tarif réduit : 2€00, jusqu’a 11 ans inclus : gratuit). Ouverture : du mercredi au dimanche, de 14h.00 à 17h.00. Pour tout autre renseignement : www.rouge-cloitre.be 

Yves Calbert.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s