GRAND SUCCES AU SALON DU CHOCOLAT. PRES DE 30000 VISITEURS

Bilan très positif pour le premier Salon du Chocolat organisé ces 7, 8 et 9 février sur le site de Tour & Taxis à Bruxelles. Pour célébrer la fête du chocolat, 29.316 visiteurs ont fait le déplacement pour admirer le savoir-faire de nos maîtres chocolatiers et déguster le chocolat sous toutes ses formes et dans tous ses états. Les animations, ateliers et autres démonstrations, ont également connu un franc succès. 

(c): salon du chocolat

(c): salon du chocolat

 Inauguration de l’événement. Le Salon a été inauguré le jeudi 6 février par la princesse Léa de Belgique, la ministre Céline Fremault et e secrétaire d’Etat Christos Doulkeridis. Dans cette atmosphère festive, on a pu également reconnaître dans le public venu en nombre, des personnalités issues de différents univers. Parmi lesquelles le bourgmestre Philippe Pivin, le chanteur Lou Deprijck (Holywood Bananas), et quelques ambassadeurs de pays producteurs de chocolats. Ainsi, les ambassadeurs de France, du Trinidad,  du Brésil, du Venezuela voire du Japon ont représenté leurs pays avec beaucoup d’enthousiasme et de motivation.

 Clou de la soirée : un groupe de musique brésilienne (Ritmus Project) et un défilé de 12 robes en chocolat portées, cette fois, par des animateurs et présentateurs venus de la radio et de la télévision, ont enchanté les 3.000 invités présents.

Sacre du chocolat : enfin le salon arrive en Belgique ! Pour honorer cette tradition et fête du chocolat, un autre grand amateur de produits fins a également fait une apparition remarquée au Salon : le premier ministre Elio Di Rupo. Egalement, les ministres Evelyne Huytebroeck et Didier Reynders ont foulé le sol du Salon.

Célébrer le plus grand événement mondial dédié au chocolat et au cacao, tel était le défi des organisateurs du tout premier Salon du Chocolat en Belgique. Trois jours durant, le site de Tour & Taxis à Bruxelles a accueilli, sur une superficie de 4.000 m², les nouvelles tendances de ce produit glamour chéri par un nombre de plus en plus important d’amoureux du chocolat.

 Connus ou moins connus, tous les acteurs de la profession, qu’ils soient artisans, chocolatiers, pâtissiers, glaciers, chefs, cuisiniers, écrivains, ont déployé pendant ces trois journées, leur talent et créativité, et ce dans le cadre de conférences, d’expositions, de dédicaces, d’animations et de dégustations pour le moins originales. Sans parler de la présence des 300 journalistes (lifestyle, sectorielle, food, senior, tourisme, Bruxellois, …), Belges et correspondants étrangers, qui ont couvert cette manifestation fédérée autour de ce produit de prestige.

SONY DSC

(c) Salon du chocolat

Animations pour petits et grands. Chaque jour à 17 heures, des mannequins professionnels et non professionnels, ont émerveillé les yeux des visiteurs, dans le cadre d’un défilé placé sous le thème des robes en chocolat. Cette manifestation mise en œuvre par des duos de chefs chocolatiers et stylistes a mis en lumière les parures d’un produit magique.

L’espace Choco Demo n’a jamais désempli lors des diverses démonstrations des maîtres chefs, chefs pâtissiers et chocolatiers belges : ils ont ainsi pu partager certains éléments de leurs précieuses recettes.

Le jeune public, toujours très curieux de nature, a pu réaliser des créations originales dans l’atelier Chocoland dédié aux enfants. Allant de la sucette aux mendiants, les petits chefs s’en sont donné à cœur joie.

De leur côté, les adultes ont mis la main à  la pâte lors des divers ateliers de pâtisseries, profitant par là même des conseils avisés de professionnels. Les férus de cuisine ont trouvé leur bonheur dans l’espace Librairie du Salon : ouvrages culinaires et livres de recettes se bousculaient en pagaille, avec à l’appui des séances de dédicaces signées par des maîtres des cuisines.

Label désormais international. Reconnu tel un label international, le Salon du Chocolat rayonne désormais dans le monde entier. Pour l’occasion, il a accueilli, au sein de la capitale européenne, plus de 90 enseignes participantes, majoritairement belges. Sylvie Douce et François Jeantet, fondateurs du Salon du Chocolat, témoignent leur enthousiasme pour cette première belge : « Il nous paraissait évident voire incontournable de considérer la Belgique comme une étape nouvelle dans notre épopée lancée voici 20 ans. Ce succès nous conforte dans l’idée de poursuivre notre initiative afin de combler la planète entière de ce produit tellement chéri par nombre de consommateurs dans le monde ».

 Une édition 2015 ? Les organisateurs du Salon l’espèrent vivement ! Sylvie Douce ajoute : « Idéalement, nous donnons rendez-vous au public belge et étranger en 2015, à Bruxelles. Car un pays qui figure dans le top 5 des plus grands producteurs mondiaux, qui fait travailler 7.500 personnes dans 450 entreprises belges, justifie très certainement la mise en avant d’un deuxième salon sur le territoire de la région bruxelloise. En outre, ne perdons pas de vue que le Belge est le 2e plus grand consommateur de chocolat (après la Suisse), avec ses 10 kg dégustés chaque année. Un chiffre en progression d’année en année ».

La flamme pérenne existant entre le Belge et le chocolat n’est définitivement pas prête de s’éteindre !

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s