BRUXELLES: L’EXCELLENCE GASTRONOMIQUE EST DE MISE

Michelin vient de dévoiler comme à l’accoutumée le palmarès de l’édition 2014 de son célèbre guide gastronomique lors du salon Horeca Expo à Gent.

poisson
Bruxelles s’y distingue particulièrement avec l’attribution d’une tant attendue deuxième étoile pour Christophe Hardiquest et son restaurant Bon-Bon qu’il mène de main de maître, mais aussi par un retour au premier plan de la Villa Lorraine qui récupère une étoile et son lustre d’antan, ainsi que l’attribution d’une première étoile au très original restaurant WY, nouvelle aventure bruxelloise du chef Bart De Pooter.

Au-delà des récompenses, c’est le dynamisme gastronomique bruxellois qui est souligné par le directeur des guides Michelin, Michael Ellis. Un dynamisme soutenu et encouragé l’an dernier par le gouvernement régional bruxellois qui avait fait de 2012 une année de la gastronomie tellement Brusselicious et tellement riche en projets de tous ordres.
Bruxelles se distingue également avec une palette d’événements aussi qualitatifs qu’originaux qui contribuent à accroitre le rayonnement international de la capitale de l’Europe. Citons pour mémoire, parmi tant d’autres :
– Culinaria et Culinaria On Tour qui vous permettent de découvrir le gratin des chefs belges rassemblés autour d’une thématique très tendance ;
– Brussels in the Sky, un mois durant lequel les foodies peuvent découvrir la cuisine des meilleurs chefs bruxellois, attablés autour d’une table suspendue dans les airs ;
– Le Tram Experience, tous les soirs de l’année, la cuisine de nos chefs étoilés servie à bord d’un tram écrin circulant sur les plus beaux axes de la capitale ;
– eat! Brussels, le festival des bonnes tables bruxelloises qui accueillera à partir de 2014 la grande messe des vins de Bordeaux ;
– eatcolor qui unit design et gastronomie en proposant des repas monochromatiques proposés par des chefs de pointe ;                                     – le tout nouveau et éphémère C-Experience, un repas exceptionnel orchestré par un chef étoilé européen, servi au sommet de la plus haute tour de la capitale pour un spectacle époustouflant dans l’assiette et tout autour de soi. Mais la gastronomie bruxelloise ne vaut pas que par ses chefs étoilés.

Chaque jour de nouveaux  projets bons, sains, à prix d’amis, voient le jour et rencontrent le succès. Le Slow Food et l’intérêt de nos chefs pour la saisonnalité des produits et leur origine sont une vraie tendance qui monte en  puissance.

On se bouscule ainsi aux tables du Garage à Manger, des Filles – Plaisirs Culinaires, de Pistolet Original ou de Pin-Pon parmi tant d’autres.
La semaine annuelle Slow Food « Goûter Bruxelles » suit d’ailleurs cette évolution puisque l’on tablera dorénavant sur une qualification slow food à l’année de nos restaurants plutôt que sur des opérations ponctuelles éphémères.
Toutes ces initiatives, qu’elles soient prestigieuses ou accessibles à toutes les bourses, soulignent un peu plus encore l’orientation positive que prend notre gastronomie et nous nous en félicitons !

source: visitbrussels

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s