22è « Festival du Cinéma méditerranéen » (« Cinemamed »), à Bruxelles, du 02 au 10 Décembre

© « Cinemamed »

Sans plus aucune restriction sanitaire, le 22è « Cinemamed » (« Festival duCinéma méditerranéen ») sera de retour, le vendredi 02 décembre, à 20h, avec la projection, en Ouveture, au « Palace », de :

*** « Le Bleu du Caftan » (Maryam Touzani/Fra.-Bel.-Dan.-Maroc/2021/118’/film lauréat, en 2022, du « Prix de la Critique internationale », ainsi que de ceux « de la meilleure Actrice » {Lubna Azabal} et « du meilleur Acteur » {Saleh Bakri}, au « Festival 2 Valenciennes »)

« Le Bleu du Caftan » (Maryam Touzani)

Synopsis : « Halim est marié depuis longtemps à Mina, avec qui il tient un magasin traditionnel de caftans, dans la médina de Salé, au Maroc. Malgré le lourd secret porté par Halim, le couple vit en paix. Mais la maladie de Mina
et l’arrivée d’un jeune apprenti viendront bouleverser cet équilibre. La force de leur amour va les aider à affronter leurs peurs … »

Le samedi 10 décembre, à 20h, dans ce même « Palace », nous assisterons à la remise des Prix des différentes compétitions, avant la projection du film de Clôture :

*** « L’Immensità » (Manuelle Crialese/Ita.-Fra./2022/97′)

L'Immensita

« L’Immensità » (Manuelle Crialese)

Synopsis : « Rome dans les années ’70. Dans la vague des changements sociaux et culturels, Clara et Felice
Borghetti ne s’aiment plus mais sont incapables de se quitter. Désemparée, Clara trouve refuge dans la relation complice qu’elle entretient avec ses trois enfants, en particulier avec l’aînée, née dans un corps qui ne lui correspond
pas. Faisant fi des jugements, Clara va insuffler de la fantaisie et leur transmettre le goût de la liberté, au détriment de l’équilibre familial … »

  • Les 7 films de la Compétition officielle :

*** « Alcarràs » (Carla Simon/Esp./2022/120’/film lauréat, en 2022, de l’ « Ours d’Or », à la « Berlinale »)

"alcarràs"

« Alcarràs » (Carla Simon)

Synopsis : « Pour autant qu’elle s’en souvienne, la famille Solé a passé tous ses étés à cueillir les pêches de son verger à Alcarràs, un petit village d’Espagne, … mais la récolte de cette année pourrait être la dernière. Les nouveaux plans pour le terrain comprennent l’abattage des pêchers et l’installation de panneaux solaires. Cette menace d’expulsion provoque un désaccord au sein de la grande famille soudée … »

*** « Cinema Sabaya » (Orit Fouks Rotem/Bel.-Israël/2021/92′)

articlemain

« Cinema Sabaya » (Orit Fouks Rotem)

Synopsis : « Neuf femmes, arabes et juives, participent à un atelier vidéo animé par Rona, une jeune réalisatrice, qui leur apprend à documenter leur vie. Au fil des séquences tournées, la dynamique de groupe les oblige à remettre
en question leurs points de vue et leurs croyances … »

*** « Les Damnés ne pleurent pas » (Fysal Boulifa/Fra.-Bel.-Maroc/2022/110′)

Les Damnés ne pleurent pas

« Les Damnés ne pleurent pas » (Fysal Boulifa)

Synopsis : « Fuyant les scandales qui éclatent sur sa route, Fatima-Zahra traîne de ville en ville son fils Selim, âgé de 17 ans. Quand il découvre la vérité sur leur passé, Fatima-Zahra lui promet un nouveau départ. Ils arrivent alors à Tanger, où de nouvelles rencontres leur donnent l’espoir d’atteindre la légitimité tant recherchée. Mais ces aspirations menacent la relation fusionnelle qui les lie depuis toujours … »

*** « Interdit aux Chiens et aux Italiens » (Alain Ughetto/animation/2022/70′)

Interdit aux chiens et aux italiens d' Alain Ughetto

« Interdit aux Chiens et aux Italiens » (Alain Ughetto)

Synopsis : « Début du 20e siècle, dans le nord de l’Italie, à Ughettera, berceau de la famille Ughetto. La vie dans cette région étant devenue très difficile, les Ughetto rêvent de tout recommencer à l’étranger. Selon la légende, Luigi Ughetto traverse alors les Alpes et entame une nouvelle vie en France, changeant à jamais le destin de sa famille tant aimée. Son petit-fils retrace ici leur histoire … »

*** « Medirraneen Fever » (Maha Haj/Fra.-All.-Chy.-Qatar/2022/108’/film lauréat, en 2022, du « Prix du meilleur Scénario », dans la section « Un certain Regard », au « Festival de Cannes »)

Photo du film MEDITERRANEAN FEVER de Maha HAJ

« Medirraneen Fever » (Maha HAJ) © Luxbox

Synopsis : « Walid, Palestinien de 40 ans vivant à Haifa, avec sa femme et ses deux enfants, cultive sa dépression et ses velléités littéraires. Il se lie d’amitié avec son nouveau voisin Jalal, un escroc à la petite semaine. Les deux hommes
deviennent bientôt inséparables: Jalal est persuadé d’aider l’écrivain en lui montrant ses combines et Walid y voit l’opportunité de réaliser un projet secret … »

*** « Snow and the Bear » (Selcen Ergun/Tur.-All.-Ser./2022/93′)

« Snow and the Bear » (Selcen Ergun)

Synopsis : « Aslı, s’installe dans le petit village enneigé qui lui a été assigné pour son service obligatoire d’infirmière. Si l’hiver y a toujours été rude, cette année, il semble ne pas prendre fin. La rumeur court que les ours, sortis plus tôt de leur hibernation, auraient tué des animaux dans les environs. Bien que personne ne les ait vraiment aperçus, les habitant.e.s ont peur de les voir arriver à leur porte. Un soir, un homme disparaît. Aslı se retrouve prise au milieu d’un tourbillon de relations de pouvoir, de secrets et de doutes … »

*** « The Uncle » (Davd Kapac & Andrija Mardesic/Cro.-Ser./2022/104′)

Review: The Uncle

« The Uncle » (David Kapac & Andrija Mardesic)

Synopsis : « Yougoslavie, fin des années 1980. Les parents et le fils font à la hâte les derniers préparatifs du dîner de la
veille de Noël. Leur oncle allemand bien-aimé va garer sa ‘Mercedes’ devant la maison d’un moment à l’autre et tout doit être prêt. Mais les choses sont-elles vraiment ce qu’elles semblent être ? … »

  • Notons la présence, au sein de la Compétition Révolution, du long-métrage, lauréat, en 2022, du « Bayard d’Or du meilleur Film », au « FIFF » (« Festival International du Film Francophone »), à Namur :

*** « Sous les Figues » (Sehiri Erige/Tunisie-Fra.-Sui-All.-Qatar/2022/92’/qui sera, également, projeté en décentralisation, au « Churchill », à Liège, le dimanche 08 décembre, à 20h)

Critique : Sous les figues

« Sous les Figues » (Erige Sehiri)

Synopsis : « Au Liban, parmi les arbres, les jeunes femmes et les hommes qui travaillent à la récolte d’été développent de nouveaux sentiments, flirtent, essaient de se comprendre, trouvent et fuient des liens plus profonds … »

  • Hors compétition, la section « Panorama » nous propose 17 longs-métrages, dont, en cette année du 60è anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie, un film préseanté, en 2022, à la « Quinzaine des Cinéastes », au « Festival de Cannes » :

*** « Les Harkis » (Philippe Faucon/Fra.-Bel./2022/82′)

« Les Harkis » sort en salles ce mercredi 12 octobre.

« Les Harkis » (Philippe Faucon)

Synopsis : « Début des années 60, la guerre d’Algérie se prolonge. Salah, Kaddour et d’autres jeunes Algériens sans ressource rejoignent l’armée française, en tant que ‘harkis’. À leur tête, le lieutenant Pascal. L’issue du conflit laisse prévoir l’indépendance prochaine de l’Algérie. Alors que le sort des ‘harkis’ devient très incertain, Pascal s’oppose à sa hiérarchie pour obtenir le rapatriement, en France, de tous les hommes de son unité … »

Au sein de cette même section, notons aussi la programmation d’un « road movie » attachant, qui questionne le
passage des jeunes à l’âge adulte :

*** « Riders » (Dominik Mencej/Slo.-Ita.-Cro.-Suriname-Bos. & Her./2022/110′)

Critique : Riders

« Riders » (Dominik Mencej)

Synopsis : « Printemps 1999. Deux amis transforment leur mobylette en chopper et embarquent pourun voyage. Sur la route qui traverse la Croatie et la Slovénie, ils sont accompagnés d’une jeune femme en fuite au passé mystérieux et d’un vieux motard. Les valeurs personnelles sont testées et le libre arbitre remis en question … »

  • Comme toujours,le « Cinemamed » nous propose sa section « MeDoc », valorisant les documentaires, des débats étant prévus à l’issue de certaines projections. Parmi les documentaires programmés, notons :

*** « The Wire » (Tiha Gudac/Bel.-Cro-Slo./2021/76′)

« The Wire » (Tiha Gudac)

Synopsis : « Divisée par une barrière à la frontière de l’Europe libre, une petite communauté doit trouver un moyen de faire face aux changements afin de survivre … »

*** « Las Leonas » (Isabel Acâval & Chiara Bondi/Ita./2022/80′), qui sera projeté le mercredi 07 décembre, à 19h, au « Palais des Beaux-Arts » (« Bozar »), dans le cadre du projet « Halaqat », initié par « Bozar » & le « Goethe-Institut ».

« Las Leonas » (Isabel Acâval & Chiara Bondi)

Synopsis : « En cette année de la Coupe du Monde de Football, retrouvons nous à Rome, le week-end. Des dizaines de femmes migrantes avec ou sans papiers, presque toutes d’origine sud-américaine, tapent le ballon et s’affrontent en championnat … »

  • A souligner, cette année, la programmation d’une section documentaire particulière : « Me Doc : Sons du Réel », le documentaire musical connaissant, depuis quelques années, un bel engouement. Parmi les huit documentaires musicaux, qui mettent en avant des personnalités singulières, de Marrakech à Beyrouth, de la musique traditionnelle à la punk, de la musique traditionnelle à la punk, notons une approche inconventionnelle du Liban :

*** « Sirens » (Rita Baghdadi/USA-Liban/2022/78′)

Sirens

« Sirens » (Rita Baghdadi)

Synopsis : « Dans une banlieue de Beyrouth, Lilas et Shery, guitaristes du premier groupe de métal entièrement féminin, ‘Slave to Sirens’, luttent contre leur amitié tumultueuse, leur sexualité naissante et leur ambition sans limite de devenir les plus grandes stars de métal du Liban … »

Sans oublier un film – mélange de poésie, de musique et de théâtre qui aurait obsédé Martin Scorsese :

*** « Transes » (Ahmed El Maânouni/Fra.-Algérie/1981/85′)

Nas El Ghiwane : Le Doc' culte "Transes" dépoussiéré

« Transes » (Ahmed El Maânouni)

Synopsis : « Ahmed El Maânouni trace l’itinéraire géographique et culturel du groupe ‘Nass El Ghiwane’, surnommé les ‘Rolling Stones de l’Atlas’. À travers leurs chansons, le film aborde des thèmes sociaux traditionnels: le thé ou l’échange, le feu ou la souffrance, l’eau ou la sécheresse des cœurs; mais aussi de grandes questions contemporaines comme l’espoir, l’histoire, le rire, le temps, … »

  • Si 12 films seront présentés en avant-premières, à Bruxelles, soulignons que pas moins de 20 courts ou longs-métrages sont (co)produits par la « FWB » (« Fédération Wallonie-Bruxelles »).

Au niveau des courts-métrages, le samedi 03 décembre, à 17h, une séance de 97′ est prévue à l’ « Aventure », avec 3 courts belges et un 4è en coproduction avec la France.

  • N’oublions pas qu’au « Cinemamed » les familles ne sont pas oubliées. Ainsi le dimanche 04 décembre, la journée commencera à 11h, avec, au « Palace », en collaboration avec le « Théâtre de Poche », un « Conte des Mille-et-une Nuits » sera dit, en présentiel, par Fidèle Anato, cette animation, recommandée dès 5 ans, étant libre d’accès.

Ensuite, à 16h15, toujours au « Palace », projection de « La petite Bande » (Pierre Salvadori/Fra./2022/106’/dès 10 ans), alors qu’avant cela, à 14h, le film « Les Secrets de mon Père » (Véra Belmont/Fra.-Bel./animation/2022/90’/dès 8 ans) sera projeté à l’ « Espace Magh », le « Centre culturel maghrébin », sis au N° 17 de la rue du Poinçon. Le samedi 10 décembre, à 14h, au « Palace », projection de « Dounia et la Princesse d’Alep » (André Kadi & Maria Zarif/CanadaFra./animation/2022/73’/dès 6 ans).

  • En outre, après deux années de crise sanitaire, les écoles sont de retour, gratuitement, dans les salles du « Cinemamed », neuf films leur étant proposés. Parmi eux, notons :

*** « La Traversée » (Florence Miailhe/All.-Fra.-R.Tch./animation/2022/105’/film lauréat, en 2022, du « Prix BeTV », à « Anima » (« Festival international de Films de Films d’Animation »), à Bruxelles et Ixelles)

La Traversée

« La Traversée » (Florence Miailhe) © « Gebeka Film »

Synopsis : « Deux éducateurs ont obtenu un budget pour permettre à cinq ados d’effectuer une croisière à portée éducative en Méditerranée. Mais, arrivés à Marseille, le skipper s’avère être un ancien policier, particulièrement hostile à l’égard de cette joyeuse troupe, les péripéties ne faisant que commencer … »

Réservations scolaires : accueil@cinemamed.be & 02/800.81.72, les projections étant prévues dans neuf salles, à Anderlecht, Evere, Jette, Molenbeek-Saint-Jean, Schaerbeek et Wolluwe-Saint-Pierre … Paraphrasant Paul Feval (1816-1887), dans « Le Bossu » (1857), nous pouvons écrire : « Si tu ne viens pas au cinéma dans le Centre-Ville de Bruxelles, le cinéma ira à toi’ …

  • A l’ « Aventure », au « Palace » ou à Jette, au « Centre culturel », des projections seront proposées, en séances associatives, au prix de 2€ par personne (1€25, pour les « Art. 27), afind’ouvrir le dialogue à partir de films projetés.
  • Les seniors ne seront pas oubliés, avec, le mardi 06 décembre, à 14h, à l’ « Aventure », projection de :

*** « Tant que le Soleil frappe » (Philippe Petit/Fra./2022/85′)

« Tant que le Soleil frappe » (Philippe Petit)

Synopsis : « Paysagiste tenace et engagé, mais acculé, Max se bat pour créer un jardin sauvage, sans clôture, en plein centre-ville de Marseille : un espace végétal ouvert à tout le monde. Après des années de rejet, son projet atteint la phase finale d’un concours d’architecture. Pour lui, c’est la dernière chance d’offrir de l’oxygène aux personnes qui suffoquent dans un enfer urbain sous un soleil de plomb … »

  • Le « Cinemamed » se voulant être festif, comme autrefois au « Botanique », de nombreux concerts et DJ’s sont programmés, un karaoké méditerranéen étant prévu, le mercredi 07 décembre, à 21h, au bar du « Palace ».

Notons que vu le succès rencontré ces deux dernières années, des suites de la pandémie, par la possibilité de visionner des films à domicile, l’expérience se prolongera cette année, sur : http://www.sooner.be, une vingtaine de films de la sélection prévue en salles étant disponibles sur « Sooner », du samedi 03 jusqu’au dimanche 18 décembre, deux séances de courts-métrages étant programmées exclusivement en ligne. Prix par film ou séance de courts-métrages : 3€99. Prix du pass, pour l’entièreté de la sélection : 14€99, ce qui nous offre un prix de moins ‘d’1€ par film ou séance

  • Enfin, pour que la fête soit complète, le « marché Med », ses thés à la menthe et ses spécialités culinaires orientales seront de retour au « Palace ». Effluves d’épices et douceurs de miel et d’amandes garanties, des ateliers étant prévus.

Prix par film ou séance : 6€ (sauf pour l’Ouverture et la Clôture). Prix d’un pass, pour 5 films ou séances : 25€ (mêmes restrictions). Prix pour la Cérémonie d’Ouverture ou de Clôture (incluant cocktail et concert) : 10€. Achats en ligne : http://www.cinemamed.be/billetterie-2/. Contacts : 02/800.80.04 & info@cinemamed.be. Site web : http://www.cinemamed.be.

Yves Calbert.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s