Noël, à Namur : son « Marché », son « Parcours lumineux », sa Patinoire & son expo « Créatures en Scène »

Maxime Prévot et Anne Barzin inaugurent les festivités namuroises de Noël ⓒ Murielle Lecocq

Ce vendredi 26 novembre, vers 17h30, le Bourgmestre de Namur, Maxime Prévot, et l’Echevine des Fêtes, Anne Barzin, procédaient à l’inauguration officielle du « Marché de Noël » et de sa patinoire, au sein de la « Galerie du Beffroi » , dans laquelle se tient une superbe exposition, dédiée à l’ « Opéra de Wallonie ».

ⓒ Ville de Namur

Tout sourire, de retour aux affaires, le Bourgmestre déclara : « Il n’y a pas si longtemps de cela, nous pouvions enlever le masque et nous étreindre, maintenant, nous devons, à nouveau, nous cogner le coude, avant de le lever, comme nous le ferons, tout à l’heure au ‘Repaire des Rennes’. Avant cela, ici, à la ‘Galerie du Beffroi’, saluons la sublime mise-en-scène, réalisée, avec passion, par Michaël Guerra, à l’occasion du bicentenaire de l’ ‘Opéra royal de Wallonie’, présentée, sous le titre – subjectif à notre époque du ‘#MeToo’ – des ‘Dessous de l’Opéra-Créatures en Scène’. Les ‘dessous’, ici, sont, en fait, les coulisses de l’ ‘Opéra’, qui nous dévoilent nombre de costumes, prêtés par cette réputée institution liégeoise et mis en scène par ce styliste et plasticien, qui reviendra, durant le prochain été, afin de décorer différents lieux de Namur, récemment proclamée ‘Ville créative de l’UNESCO, dans le Domaine des Arts numériques’, ce dont nous pouvons être fiers. »

Croquis pour « La Flûte enchantée » ⓒ M. Guerra

Diplômé en stylisme et création de mode, par « L’École nationale supérieure des Arts visuels de La Cambre », Michaël Guerra (°1971) cherche à faire du vêtement un objet unique, une sculpture appelée à être portée mais aussi exposée. Avec ses réalisations, ce scénographe raconte une histoire, créant, avec brio, une atmosphère.

« Créatures en Scène » ⓒ Michaël Guerraⓒ Photo : Murielle Lecocq

Sous une légère pluie, bien belge, en musique jazzy, digne de New Orleans, avec le groupe namurois « Les Croq’ Noires », sous la conduite d’Anne Barzin, Echevine des Fêtes, et de Maxime Prévot, les invités à cette ouverture officielle prirent la direction de la Place de l’Angedépourvue de chalets, cette année, crise sanitaire oblige -, pour découvrir la traditionnelle patinoire, que l’Echevine de la propreté publique et de l’état civil, Charlotte Deborsu, se fit une joie d’expérimenter.

Souriante, sous le masque, l’Echevine Charlotte Deborsu expérimente la patinoire ⓒ M. Lecocq

Notons que cette patinoire, d’une surface de 300 mètres carrés, nous attend tous les jours, dès 11h, jusqu’au dimanche 09 janvier 2022, la rue de l’Ange étant piétonne, de même que la rue de Fer, où des manèges nous attendent, sept jours sur sept, jusqu’à cette même date, de 11h à 19h.

« Un p’tit Coin d’ Paradis, contre un Coin d’ Parapluie », avec l’Echevine des Fêtes, A. Barzin ⓒ M. Lecocq

Ce fut ensuite au tour des 80 chalets du « Marché de Noël » d’être inaugurés, sur la Place d’Armes, le « Covid Save Ticket » (« CST ») ayant dû être présenté à l’entrée, ce qui sera obligatoire, dès l’âge de 12 ans, de même que le port du masque buccal, dès l’âge de 6 ans, jusqu’au vendredi 31 décembre, en espérant qu’un prochain « CoDeCo » (« Comité De Concertation ») ne vienne pas ruiner les espoirs des exposants, pour qui une fermeture anticipée serait des plus préjudiciables.

Contrôle des « CST », à l’entrée du « Marché de Noël » ⓒ Murielle Lecocq

Afin d’éviter cela, en concertation avec Anne Barzin, la police locale et David Rossomme, l’organisateur, Maxime Prévot a publié un arrêté limitant l’accès au « Marché de Noël », à la veille de la réunion du « CoDeCo » de ce dernier vendredi 04, limitant l’accès à ce « Marché » à 350 personnes, les vendredis et samedis, dès 18h, à un moment où une trop dense affluence deviendrait problématique.

Place d’Armes, en musique jazzy, avec « Les Croq’ Noires » ⓒ Murielle Lecocq

Qui plus est, les visiteurs doivent respecter les règles sanitaires propres à l’ « HoReCa », le masque buccal devant être porté lors de tout déplacement, ne pouvant être enlevé, forcément, que pour manger ou boire, chacun devant être assis. Afin d’assurer notre sécurité sanitaire, ordre a été donné à la police locale de verbaliser les personnes ne respectant pas ces obligations, à raison de 750€ pour un exposant et de 250€ pour un visiteur.

Outre les chalets gastronomiques, quelques jolies idées de cadeaux de Noël ⓒ Photo : Murielle Lecocq

A noter que les chalets ne vendant ni alimentation, ni boissons, placés sur trois côtés extérieurs du « Marché de Noël », sont libres d’accès, sans « CST », mais avec masque buccal, comme pour les marchés hebdomadaires.

Dégustation sur le « Marché de Noël » Photo : Murielle Lecocq

A l’intérieur – où nous trouvons des tables et bancs, des sièges appropriés étant prévus pour les mange-debout -, nous découvrons, outre le « Repaire des Rennes« , particulièrement aéré cette année, différents chalets nous proposant des vins chauds, ordinaires ou relevés, voire une « potion magique », des pekets, des rhums arrangés (aux fruits aussi bien qu’aux piments), des demi-camemberts chauds aux lardons, du jambon grillé, des tartiflettes, des pâtes (à la truffe ou à d’autres sauces), des boudins, de la rillette, des churros, …

« Aero », devant la gare Alexandra Mine ⓒ Photo : Murielle Lecocq

Sauf une nouvelle décision d’un prochain« CoDeCo », sans devoir porter un masque buccal, nous sommes invités à nous promener dans le Centre-Ville, afin de voir différentes installations lumineuses, présentes jusqu’au dimanche 09 janvier, dans le cadre de la seconde édition du « Parcours lumineux », créé en 2020, hiver durant lequel les « Marchés de Noël » ne purent être organisés.

« Aquafera« , devant la façade du « Musée des Arts décoratifs » ⓒ Photo : Murielle Lecocq
Sur l’esplanade de la « Confluence », face au Parlement wallon ⓒ Photo : Murielle Lecocq

Cette année, nous avons rendez-vous face à la gare ferroviaire (« Aero », sculpture fluorescente peinte à la main, signée Alexandra Mine), dans des arbres du Parc Louise-Marie (« Magica Arbores »), devant la façade du « Musée des Arts décoratifs » (« Aquafera »), près de l’église Saint-Loup, sur le Beffroi et sur l’esplanade de la toute nouvelle « Confluence ».

Près de l’église Saint-Loup, « Araneum », une araignée lumineuse Alexandra Mine ⓒ Ph. : M. Lecocq
Près de l’église Saint-Loup, « Araneum », une araignée lumineuse Alexandra Mine ⓒ Photo : M. Lecocq

Notons que l’ambiance de Noël se retrouve dans plusieurs vitrines de commerces, des vendeurs ambulants proposant leurs articles lumineux.

Une vitrine décorée « Galler » ⓒ Photo : Murielle Lecocq
Vente lumineuse ambulante ⓒ Murielle Lecocq

Pour en revenir à l’exposition « Créatures en Scène », signalons que les vêtements de scène ont été confectionnés par les créateurs et créatrices de l’« Opéra royal de Wallonie », à l’occasion de trois de leurs anciennes productions : « La Flûte enchantée », « La Clémence de Titus », deux opéras composés en 1791, par Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) et « La Damnation de Faust », composé en 1846, par Hector Berlioz (1803-1869). Ils sont accompagnés par une foule d’accessoires : un flacon de pharmacie et un oranger, présents dans « Les Noces de Figaro », composé en 1786, par Mozart ; un miroir de sorcière, substitué à « La Damnation de Faust« , une boule de verre, en provenance de « Pelléas et Mélisande », composé en 1902, par Claude Debussy (1862-1918), ainsi qu’une vingtaine de masques de sorcières, empruntés à la garde-robe de « Macbeth », composé en 1847, par Giuseppe Verdi (1813-1901).

Créatures en Scène » ⓒ Michaël Guerra ⓒ Photo : Murielle Lecocq

Certains d’entre nous se rappelleront qu’en décembre 2017, Michaël Guerra exposa, une première fois, à la « Galerie du Beffroi » , nous présentant « Morphosium ». Déjà, à l’époque, il cherchait à faire du vêtement un objet unique, une sculpture, appelée à être portée mais aussi exposée.

Créatures en Scène » ⓒ Michaël Guerra ⓒ Photo : Murielle Lecocq

Ouverture de la « Galerie du Beffroi » : jusqu’au mardi 11 janvier 2022, du mardi au vendredi, de 11h à 18h, les samedis et dimanches, de 12h à 18h. Entrée gratuite. Obligation sanitaire : port du masque buccal, dès 6 ans. Jauge maximum de la Galerie : 50 personnes. Contacts : 081/22.84.76.

Du samedi 11 décembre jusqu’au samedi 22 janvier 2022, une exposition de travaux d’élèves, « Scènes à part », nous sera proposée par l’« Académie des Beaux-Arts », en deux volets avec, intra-muros, les réalisations d’élèves de divers ateliers (de sérigraphie, peinture, dessin, gravure, photographie, infographie, céramique, sculpture et cours pluridisciplinaire d’enfants), autour du thème de l’opéra, et, extra-muros, les photos des réserves de costumes, décors et accessoires de l’ « Opéra royal de Wallonie », réalisées par les élèves du cours de photographie et présentées, en grand format, sur des bâches, en différents lieux namurois.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est noel_namur_13_affiche_beaux-arts.jpg
ⓒ Ville de Namur

Par ailleurs, le « Pôle muséal des Bateliers » nous proposera, du mardi 07 décembre jusqu’au dimanche 17 avril, « Le Temps d’un Rêve à l’Opéra », les grands thèmes de l’Opéra étant racontés à partir des collections du « Musée des Arts décoratifs », dont des décors de tournage dans l’ « Hôtel particulier de Groesbeeck de Croix » (édifié au XIIIè siècle & réaménagé au XVIIIè siècle) & des reproductions de dessins de la « Bibliothèque nationale de France ». Entrée gratuite. Site web : http://www.lesbateliers.namur.be. Contacts : 081/24.87.20.

© Ville de Namur
Décors pour un Film © « Hôtel Groesbeeck-de-Croix »

Quelques événements culturels :

** « Concert de Nouvel An », par l’ « Orchestre de Chambre Lumacamerata », au « Delta », le samedi 18 décembre, à 17h. Prix d’accès : 14€ (1€25, pour les « Art. 27 »). Réservations obligatoires : info@cavatineaasbl.org.

ⓒ Province de Namur

** « The Lolly Christmas Show », un cabaret burlesque de l’artiste namuroise « Lolly Wish », meneuse de Revue au « Crazy Horse », au « Théâtre Royal », le mardi 21 décembre, à 20h30. Réservations obligatoires : http://www.theatredenamur.be. Contacts : 081/22.60.26.

« Lolly Wish », à la Citadelle de Namur/2021 ⓒ Murielle Lecocq

** « Le Combat des Anges », dans le cadre du « Noël des Cathédrales » des « Nocturnales », à la « Cathédrale Saint-Aubain », du dimanche 26 jusqu’au mardi 28 décembre. Réservations obligatoires : http://www.nocturnales.be.

Afficher l’image source
« Noël des Cathédrales » © « Luc Petit Création »

** « Concert de Nouvel An de la Ville de Namur », par l’« Ensemble instrumental de Wallonie » & le « Jeune Ballet du Conservatoire », avec la soliste mezzo soprano Albane Carrère, au « Théâtre Royal », le dimanche 30 janvier. Réservations obligatoires : http://www.theatredenamur.be. Contacts : 081/22.60.26.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est imagem-6.png
ⓒ Ville de Namur

Note : En raison des décisions prises lors du dernier « CoDeCo », les jauges intérieures étant limitées à 200 spectateurs, certains spectacles pourraient être déjà complets ou annulés.

Pour les personnes désireuses de se balader dans Namur, signalons qu’au départ de l’ « Office du Tourisme », sis Place de la Station, deux balades seront organisées, les samedis 11 et 18 décembre, à l’initiative de l’asbl « Guides touristiques du Namurois », qui, en 2022, fêtera son 25è anniversaire :

  • le 11 décembre : « Namur Ville Lumière », centrée sur le « Parcours lumineux », les éclairages et les vitrines décorées de la Ville.
  • le 18 décembre : « Temps de Noël et Tradition », avec passage par l’église St.-Nicolas, l’histoire du Père Noël y étant expliquée.

Prix par personne, pour un parcours guidé de 2 heures : 5€ (2€50, pour les étudiants / 0€, pour les moins de 12 ans) Recommandations sanitaires : port du masque recommandé (obligatoire à l’intérieur de l’église St.-Nicolas, le samedi 18/« CST » non requis). Inscriptions obligatoires : info@visitnamur.eu ou 081/24.64.49. Site web : http://www.guidesnamur.com.

Afin de clôturer en beauté l’année 2021, un Feu d’Artifice (sous réserves d’éventuelles décisions gouvernementales) devrait être tiré au confluent de la Sambre et de la Meuse, le vendredi 31 décembre, à minuit.

Puisse l’an 2022 être plus paisible. Dans cette attente, respectons les règles de sécurité.

Yves Calbert.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s