« La Traversée du Serpent Aveugle », à Thorembais-les-Béguines, les 2 et 3 Octobre

Le spectacle écrit par Marie-Claire aborde l’immigration.
Mirella Dupris & Marie-Claire Gouat, dans « La Traversée du Serpent Aveugle » © « La joyeuse Folie de vivre »

A Thorembais-les-Béguines/Perwez, en Province du Brabant Wallon, le collectif « La joyeuse Folie de vivre », nous proposera, ces samedi 02, à 20h, et dimanche 03 octobre, à 16h, son spectacle « La Traversée du Serpent Aveugle – Une Humanité errante », destiné à nous apporter une vision « humaine » de ce qui pousse des personnes à s’exiler vers l’Union Européenne

Mirella Dupris & Marie-Claire Gouat, dans « La Traversée du Serpent Aveugle » © « La joyeuse Folie de vivre »

C’est à l’auteure Laurence Kayser (°1971) – lauréate d’un « Premier Prix des Ecrivains publics » de la Ville de Binche, fille du sculpteur-lithographe Robert Kayser et de la peintre-poétessemetteuse en scène Marie-Claire Gouat – que nous devons l’écriture de « La Traversée du Serpent Aveugle – Une Humanité errante ».

Quant à l’exploitation scénique de cet ouvrage, nous la devons à cette dernière, grâce à « La joyeuse Folie de Vivre », un collectif d’artistes, fondé en 2016.

Mirella Dupris & Marie-Claire Gouat, dans « La Traversée du Serpent Aveugle » © « La joyeuse Folie de vivre »

Au sujet de sa mise-en-scène, elle écrit : « J’ai eu une très grande envie de mettre en scène cette histoire d’immigration, écrite par ma fille. De fait, je suis née en Afrique et y suis restée jusqu’à l’âge de trois ans, avat de vivre de cinq à sept ans dans le midi de la France. Ceci m’a aidée à comprendre que des gens puissent ne se sentir bien nulle part et être prêts à aller partout. Il faut avoir du cœur pour quitter le sol natal et être capable de se couler dans une autre civilisation, un autre climat, une autre culture. J’ai imaginé ce que peuvent ressentir des personnes plongées dans une atmosphère de guerre et d’insécurité. En référence à l’exode dont j’ai vu des bribes, en 1940, étant moi-même en transhumance dans un wagon à bestiaux, imaginant ansi l’avancée douloureuse et improbable de ces migrants jetés hors de leur terre et errant vers un ailleurs plus humain.« 

« L’image s’est imposée à mon esprit d’une longue avancée sinueuse et aveugle, d’où le titre : « La Traversée du Serpent Aveugle – Une Humanité errante ». Les phrases de ma fille entre en résonance avec les miennes, ponctuant fort bien cette histoire.« 

Thérèze de Crombrugghe de Looringhe © « La joyeuse Folie de vivre »

Cette création scéniquemettant en scène deux actrices (Mirella Dupris & Marie-Claire Gouat) et un acteur (Edmond Dupris), bénéficiant de l’accompagnement musical de deux violonistes (Thérèze de Crombrugghe de Looringhe & Guillaume Dupris) – a reçu l’appui, pour la musique, de Philippe Descamps, demi-finaliste, en 1989, du « Concours Reine Elisabeth », et, pour la mise-en-scène, de Nele Paxinou, fondatrice des « Baladins du Miroir » et de « La Balade aux Miroirs ».

C’est en ce lieu, sis au N° 08 du Chemin du Bois des Dames, à Thorembais-les-Béguines/Perwez, que sera joué ce troisième opus du collectif « La joyeuse Folie de vivre« , succédant à « La Vie » et à « Les Cordes rouges ».

© « La joyeuse Folie de vivre »

Réservations : 0486/98.30.71.

Yves Calbert.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s