Soutenons nos Salles de Cinéma : « Monsieur Bout-de-Bois », en Famille, dans nos Salons

 

affiche du film Monsieur Bout-de-bois (en ligne !)

En Fédération Wallonie-Bruxelles, une bonne dizaine de salles de cinéma indépendant, qui ne peuvent, depuis la fin octobre, nous ouvrir leurs portes, pensant à nos enfants et aux familles, nous proposent d’acheter – chez eux, pour les aider à survivre – des billets d’accès à une scéance de trois films d’animation, programmée par « Cinépilou », à vivre chez nous, bien au chaud, ce vendredi 15 janvier, à 18h.

Au programme :

*** « Monsieur Bout-de-Bois » (Jeroen Jaspaert & Daniel Snaddon/U.K./animation/2016/26’/dès 3 ans)

« Monsieur Bout-de-Bois » (Jeroen Jaspaert & Daniel Snaddon)

Synopsis :  »  ‘Monsieur Bout-de-Bois’ mène une vie paisible dans son arbre familial avec Madame Bout-de-Bois et leurs trois enfants. Lors de son footing matinal, il se fait attraper par un chien qui le prend pour un vulgaire bâton. Commence alors pour ‘Monsieur Bout-de-Bois’ une série d’aventures qui l’entraîneront bien loin de chez lui… »

« Monsieur Bout-de-Bois » (Jeroen Jaspaert & Daniel Snaddon)

Avis de « Cinéphiles 44 » : « A-t-on déjà vu des branches d’arbres à l’image d’une famille d’humains ? Ici ‘Monsieur Bout-de-Bois’ et sa famille vivent paisiblement leur vie. Si leurs couvertures sont des feuilles, leur quotidien est sensiblement le même que le nôtre. D’ailleurs, à l’approche de Noël, ils aiment faire des batailles de boules de neige. Mais attention, quand un enfant passe par là, il faut malgré tout faire comme s’ils étaient de simples bâtons. Et puis il faut aussi se méfier des chiens, qui peuvent vite les prendre pour des jouets ou encore des oiseaux qui se servent d’eux comme brindilles pour agrémenter leurs nids. La qualité du dessin numérique et la simplicité narrative de Monsieur Bout-de-Bois’ en font un divertissement idéal pour les plus petits. »

« Monsieur Bout-de-Bois » (Jeroen Jaspaert & Daniel Snaddon)

Cette histoire improbable est adaptée d’un récit de Julia Donaldson et Axel Scheffler, deux auteurs britanniques déjà connus au cinéma, avec l’adaptation de leur livre, avec le dessin animé « Le Gruffalo », par Max Lang & Jakob Schuh (All.-U.K./ animation/ 2011/45′). Un dessin animé de saison, la neige tombant quelque peu dans nos villes et villages.

*** « La Chenille et la Poule » (Michela Donini & Katya Rinaldi/10′)

« La Chenille et la Poule » (Michela Donini & Katya Rinaldi)

Synopsis : « La poule et la chenille sont amies. Mais le temps est venu de se dire au revoir, de laisser le temps faire son oeuvre… »

« Conçu entièrement grâce à de la laine, décrivant l’amitié entre ces deux bêtes jusqu’au jour où la chenille va faire son cocon pour devenir un magnifique papillon » (« Cinéphiles 44 »).

*** « Pik Pik Pik » (Dimitry Vysotskiy/4′)

« Pik Pik Pik » (Dimitry Vysotskiy)

Synopsis : « Des fourmis marchent sur les arbres, en colonne et en rythmes syncopés. Le pivert ‘Pic-Pic’ au plumage coloré adore les picorer. Mais les coups de hache du bûcheron menacent d’interrompre cette symphonie… »

Sur l’initiative de« Cinepilou », et de ses partenaires, « Le Parc Distribution » et « Ecran large sur Tableau noir », nous pouvons acheter nos billets d’entrée auprès de notre salle de cinéma indépendant préférée, afin de le soutenir.

Rendons-nous sur le site web : http://www.ecranlarge.be/fr/cinepilou. En fin de page web, nous trouvons les logos des salles participantes. Il suffit de cliquer sur le logo de notre choix et nous pourrons acheter nos billets., à raison d’un seul par famille. A noter qu’à l’achat de billets pour accéder aux films, sur nos téléviseurs ou pc, grâce à un code unique de connexion. De même, nous recevons un second lien vers des activités pour que nos enfants puissent prolonger leur vision des films : bricolageslectures, recettes,… 

Salles participantes : à Bruxelles : « Galeries » & « Palace », à Charleroi : « Quai 10 », à Hotton : « PLaza », à Ixelles : « Vendôme », à Liège :« Churchill », « Le Parc » & « Sauvenière », à Marche-en-Famenne : « Ciné Marche », à Mons : « Plaza Art », à Namur : « Caméo », à Nivelles : « Ciné 4 », à Saint-Gilles : « Le Jacques Franck » et à Stavelot : « Ciné Versailles ».

Comme l’explique Adeline Margueron, de « Parc Distribution », ce rendez-vous fixe est voulu et assumé par les distributeurs : « C’est l’une des choses très importantes que nous voulions préserver dans l’idée que c’est du cinéma à la maison, c’est l’idée de la séance. C’est le rendez-vous auquel on peut se préparer et le fait de savoir que l’on est plusieurs à regarder le film ensemble. Alors là, évidemment, on n’est pas dans la même salle. Mais on est quand même 500 familles à regarder le film au même moment. Et ça, c’est quelque chose qui existe […] Actuellement, […] il n’y a plus cette idée de rendez-vous. Or, notamment pour le public familial, c’est quelque chose qui est très gai. C’est-à-dire que les enfants peuvent s’y préparer, ils peuvent se réjouir. Cela permet de cadrer les choses. On sait qu’on est ensemble. Nous voulions vraiment rester dans une perspective de cinéma, de lien entre les salles et leur public. »

Séance suivante : le vendredi 22 janvier, à 18h :

*** « Les trois Brigands » (Hayo Freitag/All./animation/2007/79′)

affiche du film Les trois brigands (en ligne !)
« Les trois Brigands » (Hayo Freitag)
 
Synopsis : « Trois méchants brigands passent leur temps à détrousser les voyageurs en diligence et à détruire les attelages… Leurs forfaits commis, ils accumulent leurs butins dans une caverne retirée en haut de la montagne. Sans coeur et sans scrupule, rien ne les arrêtent jusqu’au jour où l’unique occupant de la diligence est Tiffany, une petite fille orpheline. Surpris, ils emmènent l’enfant dans leur repaire… »
Les Trois Brigands
« Les trois Brigands » (Hayo Freitag)
 
Soulignons que ce long-métrage a été nommé, en 2011, au « Festival international du premier Film », à Annonay.

Prix d’un billet par famille : 5€ (ou 7€, en libre choix, pour soutenir davantage votre salle de cinéma préférée). Pour toute question, écrivez à : contact@cinepilou.be ou contactez directement votre cinéma indépendant.

Soutenons donc les cinémas indépendants et maintenons le lien avec nous, leur public, en achetant en ligne comme si c’était un billet d’accès à une salle de cinéma. Simplement, nous achetons une séance à la maison !

Yves Calbert.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s