« Explo » : « Philipinnes, entre Rêve et Réalité », de Patrick Mathé, jusqu’au 29 0ctobre

 

La ciné-conférence :

Dans une époque où nous ne pouvons plus quitter l’Europe, pour raisons sanitaires, par la magie d’ « Exploration du Monde », retrouvons-nous à près de 11.000 kilomètres de Bruxelles, confortablement installés, avec les distances physiques préconisées entre les « cellules », pour gagner les Philippines, guidés par Patrick Mathé.

Nous entreprenons donc un vaste périple dans les pas du navigateur portugais Fernand de Magellan (1480-1521), pour partir à la découverte des merveilles naturelles et des habitants de cet archipel. Dans un décor grandiose de montagnes, de volcans, de rizières en terrasses, de plages de rêve et de fonds marins exceptionnels, nous découvrirons l’accueil légendaire des Philippins, l’incroyable richesse de leurs carnavals et la démesure de leurs fêtes religieuses.  A ne pas manquer…

En arrivant dans cet archipel, Fernand de Magellan planta une grande croix sur le rivage, jetant ainsi les premiers jalons de la future colonisation espagnole, qui allait durer trois siècles.

Entourées d’eau par les mers de Chine, de Sulu, des Célèbes et par l’océan Pacifique, les Philippines comptent plus de 7000 îles. Les fonds marins, qui sont parmi les plus beaux du monde, ont offert à notre cinéaste-conférencier la possibilité de plonger au milieu d’une multitude de poissons tropicaux, de récifs coralliens, d’accompagner des tortues marines et de frôler l’impressionnant requin-baleine, un mastodonte pouvant atteindre 20 mètres de long.

Les Philippines au départ d’ Uccle avec l’Exploration du Monde 

Image des Philippines © Max Shen/ »Getty Images »

Après avoir connu la redoutable dictature de Ferdinand Marcos (1917-1989), président de 1965 à 1986, le pays est aujourd’hui une « démocratie autoritaire » conduite, depuis 2016, par un président Rodrigo Duterte, qui tente de se frayer un chemin en Asie, tout en étant confronté à la violence de certains groupuscules musulmans vivant dans les îles du sud.

Posé sur le cercle de feu du Pacifique, il est par contre souvent confronté à d’impressionnantes éruptions volcaniques et à de puissants typhons. Faisant face avec humilité à la violence de cette nature imprévisible, Patrick Mathé a rencontré un peuple souriant, imprégné de douceur, doté d’un grand sens de l’hospitalité, d’une foi catholique immense et misant tout sur la force de la famille et des enfants.

En « bangka »  (petit bateau à balancier) ou en ferry, il nous conduira d’île en île, pour partir à la rencontre de mystérieux guérisseurs, assister à de somptueux festivals et pour voir quelques-uns des plus beaux paysages du monde.

Vivre à Manille - Philippines

La Capitale, Manille © Expat Communication

Un voyage aux Philippines commence toujours par Manille, cette mégalopole, avec ses 24 millions d’habitants et ses embouteillages chroniquess, étant une capitale stupéfiante où la modernité et la richesse insensée alternent avec la pauvreté, avec des tours de verre futuristes dominant d’immenses bidonvilles, témoignant du cloisonnement urbain de cette société très inégalitaire, qui a fait de la corruption une constante de la vie politique.

Ce pays est une mosaïque culturelle, construite sur d’anciens sultanats, fort d’une multitude de tribus dont d’anciens coupeurs de tête, de la présence chinoise et de deux colonisations qui ont entraîné un important métissage humain. S’y croisant depuis des siècles, l’Orient et l’Occident ont fait des Philippines un pays aux spécificités uniques, le seul pays catholique d’Asie.

Ainsi, chaque 9 janvier, ils sont des millions à descendre dans la rue pour participer à la gigantesque procession du « Nazaréen noir », une statue en bois grandeur nature, datant du XVIe siècle, figurant Jésus de Nazareth portant sa croix.

Le cinéaste-conférencier :

Si Patrick Mathé a passé sa jeunesse en Haute-Savoie, ses premiers reportages l’emmenèrent à Madagascar et au Pérou, c’est l’Asie qui va devenir le territoire favori des tournages de ce cinéaste-conférencier français, vivant à Lijang, en Chine, une ville du nord du Yunnan, que Patrick Mathé découvrit, il y a une vingtaine d’année lors de la réalisation d’un long-métrage sur le fleuve Yang-Tsé-Kiang .

Patrick Mathé © « Auteurs, Cinéastes et Conférenciers »

Ce globe-trotter, curieux de tout, aimant l’aventure, a plongé sous terre, à Madagascar, pour une expédition spéléologique dans les karsts géants du nord de l’île. Sur les traces du romancier Jack London (1876-1916) et de la 66è aventure de Lucky-Luke, « Le Klondike » (1996), il retrouva les chercheurs d’or du Youkon, au Canada. En radeau, il traversa l’Arctique, afin de participer à la chasse aux baleines, en compagnie des Inuits d’Alaska.

En 2005, il fait partie en tant que cinéaste, d’une expédition, qui réussit la descente du Mékong, sur deux bateaux privés conçus au Venezuela, qui traversèrent la Thaïlande, le Laos, le Cambodge et le Vietnam, son film, qu’il intitula « L’Ame du Mékong », étudiant les conséquences de la construction de nombreux barrages sur le débit du fleuve.

Passionné par l’ « Empire du Milieu », sa civilisation millénaire et hermétique, il y réalisa : « La Route du Thé » (2009) et « Chine, aux Portes du Tibet » (2012), son précédent film présenté à « Exploration du Monde » étant : « La Route de la Soie, sur les Traces de Marco Polo » (2017).

A nous de le retrouver, en 2020, « Entre Rêve et Réalité », aux Philippines

En septembre, cette ciné-conférence est encore programmée (Villes classées par ordre alphabétique) :

à Ath (« Palace »)-Lu. 28/20h ; Auderghem (« Centre culturel »)-Ve. 25/20h30 ; à Charleroi (« Palais des Beaux-Arts »)-Sa. 26/15h) ; Gembloux (« Atrium 57 »)-Me. 30/17h ; Tubize (« Théâtre du Gymnase »)-Lu. 21/20h et Woluwe-Saint-Pierre (« Centre culturel »)-Ma. 22/20h & Di. 27/15h.

En octobre :

à Auderghem (« Centre culturel »)-Lu. 19/20h30 & Sa. 24/14h30 ; Auvelais (« Centre culturel »-Je. 08/20h ; Eghezée (« Centre culturel »)-Lu. 05/20h ; Florennes (« Maison de Village de Morialmé »)-Ma 27/20h ; Genval (« Centre culturel »)-Lu. 12/14h, 18h & 20h30 ; Huy (« Centre culturel »)-Je. 15/20h ; Liège (« Ciné Le Parc »-Sa. 17/14h & 17h) ; Mouscron (« Centre Marius Staquet »-Di. 11/16h) ; Namur (« Théâtre Royal »)-Me. 14/14h, 17h & 20h) ; Nivelles (« Centre culturel Wauxhall »)-Ve. 23/18h30) ; Ottignies (« Centre culturel »)-Me. 28/20h ; Remouchamps (« Centre récréatif»)-Lu. 26/20h15 ; Soignies (« Espace culturel Victor Jara »)-Je. 19/20h ; Spa (« Petit Théâtre »)-Je. 29/20h15 ; Waterloo (« Salle Jules Bastin »)-Ma. 21/14h30 & 20h) ; Wavre (« La Sucrerie »)-Ma.06/20h & Woluwe-Saint-Lambert  (« Wolubilis »)-Di. 11/10h.

Yves Calbert (avec des extraits de textes de Patrick Mathé).

Photographies : Patrick Mathé (sauf 3 indications contraires).

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s