Jeu Vidéo de « Tintin », avec « Microids » et « Moulinsart »

© Hergé-Moulinsart 2000

Nick Rodwell, administrateur délégué de la © S.A. Moulinsart 

« Mille milliards de mille sabords : l’éditeur Microids’ a aujourd’hui 35 ans ! Pour fêter cela, une belle annonce est donc de mise… »  (annonce commune des sociétés belge  © « Moulinsart » et française © « Microids ».

« Tintin », toujours bien présent, vient de bénéficier de la signature d’un accord  entre« Microids » et « Moulinsart », pour la création et la diffusion d’un jeu vidéo, inspiré de la série des albums « Les Aventures de Tintin » créée, en 1929, par « Hergé » (Georges Remy/1907-1983).

A cette occasion, Nick Rodwell – administrateur délégué de cette société anonyme de droit belge, chargée de l’exploitation commerciale de l’œuvre d’ « Hergé » – vient de nous confier : « Le développement d’un nouveau jeu vidéo dans un environnement ludique, immersif et interactif participe à la continuité de l’Aventure du plus célèbre des reporters. L’ambition se veut avant tout divertissante et conviviale afin de toucher un large public familial. ‘Microids’ est le partenaire idéal pour accompagner ‘Tintin’ dans cette nouvelle aventure. »

logo de MicroidsPour sa part, Stéphane Longeard, CEO de l’entreprise française « Microids » – créée, en 1984, par Elliot Grassiano, spécialisée dans l’édition et le développement de jeux vidéo d’aventure -, déclare : « Nous sommes plus que ravis par cette coproduction ! Cette idée est loin d’être récente. Cet accord est l’aboutissement d’un processus de création et de réflexion qui a permis de dégager les grandes options qui animeront ce développement et sa mise en œuvre conjointe entre nos sociétés respectives. C’est pour nous un rêve qui devient réalité ! Les ‘Aventures de Tintin’, qui ont fait voyager des millions de lecteurs de par le monde, nous offrent une opportunité unique de mettre notre talent au service d’un des plus grands créateurs du XXè siècle et de son héros de papier. Nos collaborateurs sont fans du jeune reporter et vont s’en donner à cœur joie ! Nous avons hâte de nous lancer dans cette belle aventure ! »

« Ce jeu d’aventure-action entraînera le joueur dans un tourbillon de péripéties inoubliables et de suspense, aux côtés de nos héros ‘Tintin’ et ‘Milou’. D’autres personnages iconiques de la série seront évidemment de la partie, comme l’inénarrable ‘capitaine Haddock’, amateur de whisky serré et d’insultes sophistiquées, le ‘professeur Tournesol’, au génie assourdissant ou les Dupond et Dupont, fins limiers de leur état. »
Logo propre au lancement de ce jeu vidéo © Hergé-Moulinsart 2000
Notons que le nom du jeu, de nouveaux visuels, ainsi que d’autres détails seront dévoilés prochainement via les sites web : http://www.microids.com et http://www.tintin.com.
Ainsi – via ses albums édités par « Casterman » -, après avoir vogué sur les océans, voyagé sur plusieurs continents, exploré  les fonds marins, et même la lune, le plus célèbre des reporters est prêt à se relancer dans de nombreux périples !
Le reporter « Tintin » nous informe d’autres actualités © Hergé-Moulinsart 2020
– La nouvelle collection des voitures « Tintin », à l’échelle 1/24è, se poursuit, toutes livrées avec un livret bien documenté. Son N° 07, le « Taxi de Chicago », mettant à l’honneur « Tintin en Amérique » (1ère édition, en noir et blanc, en 1932).
La « S.A. Moulinsart » nous la présente en ces mots : « Une bande à damier noir et blanc cerne un véhicule conduit par un chauffeur en livrée, prêt à tout pour toucher 500 $… D’un trait, ‘Hergé’ nous dessine et nous désigne le taxi qui emmène ‘Tintin’, ‘Milou’ et compagnie. Il doit s’agir d’un des ‘Checker Cabs’ qui écument à l’époque les rues de Chicago. Il fera de ce véhicule étonnant et schématisé le premier support de narration dans ‘Tintin en Amérique’.« 
7è voiture à l’échelle 1/24è – « Tintin en Amérique » © « Hergé-Moulinsart 2000 »
– en co-édition avec le magazine mensuel français « Géo », « Moulinsart«  – trente ans après la publication du dernier numéro de l’éphémère « Tintin Reporter » – a créé, en 2019, à loccasion des 90 ans de « Tintin », un nouveau magazine mêlant le héros d’« Hergé »  à des reportages géographiques de qualité, propres au mensuel « Géo » !
Au sommaire du N° 4, nous trouvons : « ‘Hergé’ et l’envers du Rêve américain », « Le Rêve américain d’ ‘Hergé’  »,« Croquis du Far West », « Rackham le Rouge », « Le tourisme à l’assaut de l’archéologie », « Rencontre avec Johan De Moor », « Tintin, et la Belgique en Filigrane », « Une voie dans la Brousse », « Carnet de Voyage », « L’Aventure de la BD », sans oublier, « Entretien Aventure : Nicolas Vanier ».
Dans « Tintin c’est l’Aventure », il évoque ce qui le lie à l’univers de « Tintin » : « Enfant, j’avais trois bandes dessinées de prédilection : ‘Les Pieds Nickelés’, ‘Astérix’ et, évidemment, ‘Tintin’...‘Tintin’, c’est l’aventure ! Il marche sur la Lune, il part au Tibet, il explore le continent américain… Toutes ces aventures me parlaient beaucoup : je rêvais déjà de voyages et d’expéditions à travers le monde. Et puis il y avait ce lien si particulier entre ‘Tintin’ et son chien,Milou’, qui me faisait rire et me touchait… »
Soulignons, aussi, la présence d’un dépli-BD, dû à la dessinatrice strasbourgeoise « Catel » (Catel Muller) et au scénariste-romancier français José-Louis Bocquet – nous contant l’histoire vraie de Dorothy Gibson, actrice américaine naufragée du ‘Titanic’, victime d’un second naufrage, à New York -, ces deux auteurs étant les lauréats de nombreux Prix. Ainsi,« Catel » remporta, entre autres, en 2004, le « Prix du Public » du « Festival d’Angoulême », pour « Le Sang des Valentines », scénarisé par Christian de Metter, ainsi qu’en 2018, à Louvain-la-Neuve, le « Prix Diagonale-Le Soir pour l’Ensemble de son Oeuvre ».
« Olympes de Gouges » (« Casterman »), dessiné par « Catel », remporta, en 2012, 4 Prix, dont, à Bruxelles, le « Prix Saint-Michel du meilleur Scénario », décerné à José-Louis Bocquet. Ce brillant duo d’auteurs remporta, aussi, 4 Prix, pour « Kiki de Montparnasse » (« Casterman »), dont, en 2008, le« Prix FNAC/SNCF », au « Festival d’Angoulême ».
Tintin c'est l'aventure n°4
En cette longue période de confinement, ne manquons donc pas de découvrir ce N° 4 « Spécial Amérique » de « Tintin c’est l’Aventure » (coédition Hergé-Moulinsart – Géo/broché/205 x 288 mm/144 p./15€99).
Yves Calbert.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s