Pâques insolites, au « Pays du Chocolat » : le « Lapin insolite »

Pour notre plaisir, elles sélectionnent des fèves de haute qualité (c) Pierre Marcolini

En cette période de confinement au « Pays du Chocolat », un petit rayon de soleil pour les « grands gourmants » !

Si Pierre Marcolini prévoit, pour Pâques, des petits lapins au chocolat au lait, vendus à 9€90 l’unité, ce bien connu chocolatier du « Sablon », nous propose, cette année, véritable bijou de son savoir-faire, un superbe « Lapin extraordinaire », haut de… 78 cm, rempli de nombreux traditionnels œufs en chocolats, proposé à 1.000€ l’unité, frais d’envoi inclus,… les boutiques étant, comme nous le savons tous, fermées pour raisons sanitaires.

Un « Lapin extraordinaire », haut de… 78 cm (c) Pierre Marcolini

L’adresse pour toute commande : https://eu. PÂQUES marcolini.com/fr/, les frais d’envoi étant inclus, à partir de

A souligner que pour réaliser ses créations chocolatières, Pierre Marcolini utilise des fèves d’une qualité exceptionnelle, nous venant de petites plantations de cacaoyers, sises au Cameroun, à Cuba, à Madagascar, en Equateur et au Vénézuela.

Au Cameroun, utilisation des fèves « Forastero » (c) Domaine Dark Mungo/Pierre Marcolini

A noter que Pierre Marcolini, tenant à participer à la préservation de notre planète, n’utilise que des fèves venant d’un producteur établi dans chacun de ces cinq pays, qui, au travers d’une charte signée, en 2019, avec la « Maison Marcolini », à respecter trois critères éthiques fondamentaux :

  • ne pas employer d’enfants dans les plantations ;
  • ne pas utiliser de glyphostates (substances toxiques, remplacées par des herbicides naturels) ;
  • prohiber l’usage de fèves issues de la culture du « CCN51 », un cacaoyer hybride dit « hyper productif », le prix, par tonne de fèves achetées, étant de minimum 4.000€, soit plus du double du prix du marché…

Rencontre avec un Producteur (c) Pierre Marcolini, ancien champion du monde de pâtisserie 

« Il y a autant de différences entre les fèves de cacao que les cépages dans la vigne. Il y a des nuances qu’on ne peut découvrir qu’en étant sur place, en Afrique ou Amérique du Sud » (Pierre Marcolini).

A tous, confinés chez soi (c) « Colorland »

Joyeuse Pâques et bon appétit !

Anny Dimelow.

 

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s