« Dans l’Intimité d’un Prince, Alexandre de Belgique », à Namur, jusqu’au 1er Mars

Le Prince Alexandre et la Princesse Léa (c) Archives de la Princesse Léa

A l’initiative de la Princesse Léa (°1951), veuve du Prince Alexandre (1942-2009), à l’occasion du 10è anniversaire du décès de ce dernier, la Ville de Namur accueille l’exposition « Dans l’intimité d’un Prince, Alexandre de Belgique » au sein de son « Musée des Arts décoratifs ».

Le « Musée des Arts décoratifs-Hôtel Groesbeeck-de Croix »  (c) « Office du Tourisme de Namur’

Une belle occasion pour quelques jours encore de (re)découvrir l’ « Hôtel Groesbeeck-de Croix », édifié au XIIIè siècle, réaménagé au XVIIIè siècle, un lieu idéal pour présenter cette exposition, dont les éléments sont valorisés par le mobilier et des objets d’époque de le collection permanente du « Musée des Arts décoratifs ».

Collection permanente du (c) « Musée des Arts décoratifs-Hôtel Groesbeeck-de Croix »

Cette expo, particulièrement didactique, nous permet, en famille, de pénétrer dans l’ « Intimité d’un Prince », fils du Roi Léopold III  (1901-1983) et de sa seconde épouse, Lilian Baels, Princesse de Réthy (1916-2002), Alexandre de Belgique ayant vécu dans une extrême discrétion.

L'expo "Dans l'intimité d'un Prince, Alexandre de Belgique" se tient à Corroy-le-Château du 16 juin au 3 septembre

Le Prince Alexandre et son père, le Roi Léopold III (c) Archives de la Princesse Léa

A une époque où certains souhaitent la division de la Belgique, voici une belle occasion de mettre en valeur l’histoire de notre Monarchie, en informant nos enfants et petits-enfants de ce que vécut la Belgique depuis la seconde guerre mondiale jusqu’au début du XXIè siècle, avec l’évocation de la déportation de la Famille Royale, de la « Question Royale », de l’abdication du 4è Roi des Belges et du règne (1951-1993) du Roi Baudouin (1930-1993).

Souvenir de l’enfance du Prince Alexandre (c) Archives de la Princesse Léa

Dans chacune des salles, nous pouvons voir des extraits d’un documentaire consacré au Prince Alexandre, l’écoutant évoquer, notamment, sa vie au Château d’Argenteuil, sis dans la Forêt de Soignes, un Château où vécut Léopold III, après son départ du Château de Laeken, avant de devenir la résidence du Prince Alexandre, l’Etat belge, via son Service Fédéral des Finances, ayant vendu cette ancienne résidence de la Famille Royale au début du XXIè siècle.

 

Le Prince Alexandre et la Princesse Léa (c) Archives de la Princesse Léa

Pour réaliser cette exposition, la Princesse Léa a ouvert ses archives, de nombreuses photos (mariages, naissances, …) dévoilant la vie du Prince Alexandre (mariages, naissances, …), loin du protocole de la Cour, aux côtés de sa grand-mère, la Reine Elisabeth (1876-1965), de sa demi-soeur, fille de la Reine Astrid (1905-1935), la Princesse Joséphine-Charlotte (1925-2007), qui devint Grande-Duchesse de Luxembourg (1964-2000), avec qui il grandit, de ses jeunes sœurs, les Princesses Marie-Christine (°1951) et Esméralda (°1956), de ses demi-frères, le Roi Baudouin, déjà cité, et le Roi Albert II (°1934/ayant abdiqué en 2013),… qui est venu à l’ « Hôtel de Groesbeeck-de Croix », visiter cette intéressante exposition, guidé par la Princesse Léa.

Le Roi s’est replongé dans le passé.

Le Roi Albert II, la Princesse Léa et le Gouverneur Denis Mathen (c) André Dubuisson

Comme le Roi Albert II, nous sommes attendus à Namur, pour découvrir différents objets ayant appartenu au Prince Alexandre, dont différentes paires de lunettes ordinaires et d’alpinisme du Roi Albert 1er  (1875-1934). Avec émotion, nous voyons quelques-uns de ses dessins d’enfant et pouvons lire les lettres qu’il adressa, loin du protocole de la Cour, à différents membres de sa famille… A chacun d’entre nous d’entreprendre ce merveilleux voyage sur les traces d’un Prince méconnu des Belges, … qu’il aimait tant…, un Prince, d’un grand humanisme, qui créa, en 2006, le « Fonds d’entraide Prince et Princesse Alexandre« , afin de pouvoir venir en aide à ceux qui en ont le plus besoin, et ce après avoir reçu, de ses parents, une solide éducation, lui apportant une grande culture et un intérêt pour des domaines aussi variés que les arts, l’histoire, la littérature, la musique et la science

Avec le Roi Baudouin (c) Archives de la Princesse Léa

… Un catalogue, abondamment illustré, en témoigne, vendu à l’accueil au prix démocratique de 15€, l’entrée à l’exposition étant gratuite.

Ouverture de l’exposition : jusqu’au dimanche 1er mars, de 10h à 18h, du mardi au samedi, et de 13h à 18h, le dimanche..

Yves Calbert.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s