BD : « Le Reboutant Rebouteux », un « one Shot » de Bob et Bobette » (Krings-« Zidrou »)

« Le Reboutant Rebouteux » © Jean-Marc Krings & « Zidrou »

Deux Anderlechtois de naissance, Jean-Marc Krings (°1965), aux dessins, et « Zidrou » (né Benoît Drousie/°1962), au scénario, après avoir uni leurs talents pour continuer, aux Ed. « Dargaud », une série de « Roba » (né Jean Roba/1930-2006), avec deux albums intitulés « La Ribambelle reprend du Service » (46 p./2011) et « La Ribambelle au Japon » (46 p./2012), viennent de d’interpréter librement une aventure « one shot » de « Bob et Bobette », « Le Reboutant Rebouteux » (Ed. « Standaard »/48 p./2019), bien accueillie par la fille, Helena, de l’Anversois Willy Vandersteen (néWillebrord Vandersteen/1913-1990), le créateur, en 1946, de ces inoubliables personnages de la bande dessinée belge.

Si la série officielle de « Bob et Bobette » (« Suske en Wiske », en néerlandais) en est à la parution de son… 349è album, « Au Bistro Labo » (Luc Morjaeu, aux dessins, et Peter Van Gucht, au scénario/Ed. « Standaart »/2019), depuis 2017, chaque année, les Ed. « Standaart » invitent des auteurs de BD à rendre librement hommage aux célèbres personnages de Willy Vandersteen. Avec « Le Reboutant Rebouteux », nos en sommes donc au troisième album « one shot ».

… Et là, surprise, « Bob et Bobette », héros flandriens vont se rendre en France, leur présente aventure commençant à  Bruxelles, avec, dès la première case, le bras gauche d’une célèbre héroïne française, « Bécassine », créée, en 1905, par le dessinateur Émile-Joseph-Porphyre Pinchon et la scénariste Jacqueline Rivière.

« Le Reboutant Rebouteux » © Jean-Marc Krings & « Zidrou »

Quant à la 3è case, elle nous révèle que Bob est plus grand, d’une tête, que Bobette, confirmant l’adaptation libre choisie parJean-Marc Krings et« Zidrou », qui emmènent nos deux personnages, sur la Grand’ Place, où ils doivent faire face à un dragon, alors que Sidonie tient un »fritkot », Lambique vendant des caricoles, ce dernier se retrouvant à la place et dans la position de notre « Manneken Pis » – qui fête, cette année, son 400è anniversaire -, ce dernier s’étant retrouvé en personnage de BD, … ayant été sauvé des flammes du dragon par Jérôme

« Le Reboutant Rebouteux » © Jean-Marc Krings & « Zidrou »

Autre personnage croqué parJean-Marc Krings,Willy Vandersteen lui-même qui, transformé en cinéaste, venant de terminer le tournage d’une aventure de « Bob et Bobette », sable le champagne avec Sidonie, refusant d’en servir une flûte à Bob, car, comme « Zidrou » le lui fait dire : « le ‘Bob’, c’est bien connu, ne boit pas »

… En page 26, à Angoulème, « capitale autoproclamée du 9è Art », nous retrouvons « Bécassine », informant Astérix, Obélix (en costumes du XXIè siècle) et autres héros français de la bande dessinée d’une probable invasion d’envergure des BD belges sur le territoire français… A chacun de découvrir ce qui s’en suivit en feuilletant ce nouvel album...

Notons les titres et les auteurs des deux premiers « one shots » publiés par les Ed. « Standaard » : « Cromignonne » (dessiné par Gerben Valkema et scénarisé par « Yann » {né Yann Le Pennetier}/2018), ainsi que « Boomerang » (dessiné par Steven Dupré et scénarisé par« Conz »/2018).

Bob et Bobette devant les citations de l’album

« Le Reboutant Rebouteux » © Jean-Marc Krings & « Zidrou »

Mais, concernant « Le Reboutant Rebouteux », relatons un entretien, au « Musée de la Bande Dessinée », avec Jean-Marc Krings, à l’occasion de la sortie de ce 3è « one shot » des aventures librement adaptées de « Bob et Bobette ».

« J’ai baigné dans leurs aventures lorsque j’étais petit.« Zidrou » et moi, nous n’avions pas envie de nous prendre la tête. Au travail, nous nous sommes amusé, point barre, d’autant que mon génial scénariste possède un humour très potache. Très influencé par le cinéma, j’estime que la mise en scène est capitale, dessinant, dès lors, comme si j’avais une caméra sur l’épaule, avec plongées, contre-plongées, plans larges, … »

« Par ailleurs, j’attache une grande importance aux décors, sinon ce n’est pas ça (sic) et je m’embête. Ainsi ai-je soigné l’architecture de la gare d’Anvers, des locaux de mon éditeur, le ‘Standaard’ , d’une taverne, … »

« Nous avons décidé que Bob serait un ado de notre époque. Regardez bien, il porte deux chaussures différentes. Notre projet pour cet album, qui n’est évidemment pas un vrai « Bob et Bobette », remonte à six ans, déjà, quant à l’idée de cette rivalité franco belge, elle revient à « Zidrou », la richesse de notre collaboration étant un échange d’idées, à la ‘ping-pong’ (sic).« 

« Avec Vincent Dugomier, nous avons réalisé deux albums consacrés à ‘Jacky Ickx’  (Ed. « Glénat »/2016). A l’occasion d’une séance de dédicaces, nous avons eu le plaisir de rencontrer Vanina Ickx, qui nous confia son intérêt pour ces deux albums consacrés à son père. Tout naturellement nous lui avons proposé de lui offrir des planches originales. Son intérêt se porta pour les pages consacrées à l’enfance de celui que l’on surnomme ‘Monsieur Le Mans’.

« Mon prochain rêve est de pouvoir adapter, dans une ambiance vintage, une aventure de deux autres héros qui ont marqué ma jeunesse,« Tif et Tondu » (créés par Fernand Dineur {1904-1956}, pour le « Journal de Spirou », édité par « Dupuis », en 1938, ndlr), en me basant sur les films consacrés à « Fantomas » et sur l’ancien feuilleton télévisé « Chapeau Melon & Bottes de Cuir »… »

« En attendant, avec ma fille, nous réalions une BD plus réaliste, une intrigue policière, qui se déroule à Mouscron, où j’habite, mettant en scène un ‘black’, ancien para-commando belge, Otello, qui fait la connaissance d’une famille flamande, dont la fille a fugué, ayant volé un écrit de Victor Hugo… »

Notons enfin que « Zidrou », loin d’être un inconnu, a remporté, entre autres, deux « Prix Saint-Michel », pour « L’Elève Ducobu » (dessins de « Godi » {Bernard Godisiabois}/2004) et « La Garua » (dessins de Jordi Lafebre/2017/un album qui reçut, également, en 2018, le « Prix de la BD Fnac Belgique »), un « Prix Diagonale du meilleur Album », pour « Lydie » (dessins d’Arno Monin/2018), ainsi que le « Prix Cognac du meilleur ‘One-Shot’ ou dyptique de BD », pour « Les Brûlures » (dessins de Laurent Bonneau/2019).

Avec Frank Pé aux dessins, il signa un « one shot » de « Spirou » (créé par ‘Rob-Vel’ {Robert Pierre Velter/1909-1991}, pour le « Journal de Spirou », en 1938), intitulé « La Lumière de Bornéo ». Avec Christian Darasse, en 2003, il crée la série« Tamara » (Ed. « Dupuis »). Pour les Ed. « Le Lombard », avec Simon Van Liet, il reprend, en 2015, les aventures de « Ric Hochet » (créé par le dessinateur « Tibet » {Gilbert Gascrad/1931-2010} et le scénariste André-Paul Duchateau {°1925}), après avoir créé, en 1992, avec « Godi » (Bernard Godisiabois), « L’Elève Ducobu ».

Si, pour certains passionnés de la bande dessinée, « Le Reboutant Rebouteux » peut paraître iconoclaste – la gentille « Bécassine »  jouant, ici, le rôle d’une méchante meneuse, opposée à la BD belge (cfr., notamment, p. 26, 27 & 30), un buste de « Tintin » se retrouvant au sol (cfr. p. 27), l’âge de Bob n’étant pas respecté, un sein de Sidonie étant quelque peu dévoilé, … – à nos yeux, c’est plutôt une aventure amusante, où, outre la présence de personnages de la BD française, et même, en page 30, belge, comme « Boule et Bill » et « Gaston Lagaffe »  ou italienne, avec « Corto Maltese », le « Schtroumpf malpoli » apparaissant en page 44, différents auteurs belges étant cités, en page 27 :« Hergé » (Georges Remy/1907-1983), « Peyo » (Pierre Culliford/1928-1992) et Edgar P. Jacobs (1904-1985).

Les clins d’yeux sont nombreux, tel cette boutique « Chez Tchang, tout à 1€ ! », qui nous fait penser à Tchang Tchong-Jen (1907-1998), l’ami chinois d’« Hergé », qui donna son nom à un sympathique adolescent de « Tintin au Tibet » (Ed. « Casterman »/1959)…

« Le Reboutant Rebouteux » est à relire plusieurs fois, afin de tout décoder, le dénouement étant des plus étonant… Et comme l’écrit Jacques Schraûwen, pour « Le Soir » : « Le plaisir, en toute liberté, n’est-ce pas un peu ce qui nous manque vraiment, de nos jours ? »

Notons enfin que le premier tirage de cet album (Novembre 2019/48 p./Ed. « Standaard ») se chiffre, en néerlandais et en français, à 100.000 exemplaires.

Voici donc une excellente idée pour les cadeaux à poser sous le sapin de Noël !

Yves Calbert.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s