59e « Festival mondial de Folklore de Jambes-Namur », du 16 au 19 Août

« Brussels-Star » et « Brussels Diplomatic » offrent chacun deux fois une place gratuite à gagner pour le spectacle du vendredi 16, à 19h30. Ecrire à croatyves@gmail.com, jusqu’au jeudi 15 août inclus.

Cette année, le « Festival mondial de Folklore de Jambes-Namur » accueillera, pour la première fois, en 59 éditions, le Panama, qui sera le pays latino-américain présent, cette année, à Jambes, faisant de Namur, durant le troisième week-end d’août, la « Capitale mondiale du Folklore », pour le plus grand plaisir de son  BourgmestreMaxime Prévot, ayant la Culture  dans ses attributions

Passionné de folklore, un Bourgmestre bien entouré (c) « La Nouvelle Gazette » 2018

Ainsi, ce dernier nous confiait : « Tout enrichissement personnel passe par la découverte des autres, de leurs moeurs et de leurs traditions… Ce sont les traditions et la Culture du monde entier qui s’invitent sur nos pavés… Plus que jamais, il est fondamental que nous continuions à faire revivre, à défendre et à protéger notre patrimoine folklorique. Ensemble, enrichissons notre patrimoine immatériel commun, une vraie histoire humaine, partagée et bien vécue… »

L’Asie sera représentée parTaïwan, le Kenya représentant l’Afriquequatre continents  figurant donc au  programmel’affiche annonçant, aussi, la France, la Serbie, l’Ukraine et la Belgique.

Comme ces dernières années, le lieu de rendez-vous, dès le spectacle intergénérationnel de ce vendredi 16, à 13h30, sera l’ « Espace Francis Laloux », sis au sein du « Parc Reine Astrid », à Jambes-Namur.

Soulignons que les trois spectacles prévus en soirées (vendredi 16samedi 17 et lundi 19), débuteront à 19h30, afin de répondre au souhait de nombreux spectateurs.

Pays et compagnies annoncés à Jambes :

  • France : « Le Poutou de Toulouse » :

Fondée en 1956, cette compagnie a développé des recherches sur le costume, l’habitat, les danses, les chants, les coutumes et les traditions populaires des pays de langues d’Oc, en particulier leLauragais et la Gascogne.Résultat de recherche d'images pour "festival mondial de folklore de jambes-namur photos"

Les costumes des danseurs et musiciens évoquent la fin du 19e siècle, certaines pièces étant authentiques. Les danses sont accompagnées par desinstruments anciens, comme la « boha » (cornemuse gasconne), le « graïle », l’« aboes », le « valhourle », le « clari » (des hautbois languedociens), la « boudègue » (grande cornemuse de la Montagne Noire), le violon, le flutiau et la flûte traversière, la clarinette, les accordéons (chromatique et diatonique), le tambour, ainsi que la bombe du Lauragais qui accompagne certaines danses très rythmées.

Nous pourrons apprécier des danses telles que les polkas, les mazurkas et les scottishes, mais également des danses de métiers, comme la danse de la moisson « Mari Congot », la danse du « Téoulier » (le couvreur de toit), la danse des treilles (pour la récolte du raisin et la préparation du vin), ou même encore la danse du Carnaval durant laquelle les « conscrits » s’amusaient, sans oublier la danse originale du poivre, ou la Trompairo, celle du cordon bleu (danse pour un mariage) ou encore celle du « Saut de la Pie »…..

  • Kenya« Tarumbeta Africa Cultural Group », de Nairobi :

Groupe culturel créé en 2015, reconnu en tant qu’ « Organisation à Base Communautaire », composé de 25 membres actifs, hommes et femmes provenant de Korogocho, qui, abritant près de 2000.000 habitants, est l’un des plus grands bidonvilles de la périphérie de Nairobi.Résultat de recherche d'images pour "« Tarumbeta Africa Cultural Group » de Nairobi photos"Le « Tarumbeta Africa Cultural Group » porte une attention toute particulière à la sensibilisation de la communauté, plus particulièrement au niveau éducatif traitant divers thèmes sociaux, tels la toxicomanie, le sida, le viol, le sida et les violences, les membres de ce groupe culturel ayant créent un programme alimentaire, notamment pour les foyers d’enfants, dont les familles se trouvent dans une situation précaire, ainsi que pour les personnes âgées.

Comme partout en Afrique, la musique traditionnelle rythme la vie du village, chaque ethnie possédant un style
particulier. Si la différence est parfois subtile pour le profane, le point musical commun est l’utilisation des percussions, comme la « bunde » (batterie de six tambours), le tambour « sukuti » et le « ngoma », ce dernier ayant d’ailleurs donné son nom à ces musiques traditionnelles. Notons encore la « nyatiti » (petite lyre, d’origine égyptienne), la corne appelée « oporo », l’« orutu », sorte de vielle ou encore le « tar », instrument de percussion arabo-andalou, cousin du tambourin, …

  • Panama : « Centro de Proyecciones Folkloricas Atenay Batista », de Ciutad David  :

Leur répertoire regroupe tous les rythmes vernaculaires du Panama, tels les danses des Indiens « Guna », « Ngäbe-Buglé » et « Emberá » (habitants de petites îles, formant l’Archipel de Sans Blas dans les Caraïbes, en passant par les danses négroïdes, dont la danse de « Zaracundé », le « Congo », les danses créoles (et leurs croyances religieuses), ainsi que les danses et les chansons du paysan panaméen, sans oublier d’autres danses représentatives du Panama telles que les danses de salon datant de la fin du 19e siècle, avec la beauté et l’élégance du costume national, la « Pollera », son petit tambour, le « Punto zapateado classique », la « Denesa » et la « Cumbia ».

Les musiciens utilisent, entre autres, des instruments traditionnels tels que l’accordéon, le violon, la guitare, des tambours et la « churuca » (instrument réalisé dans une calebasse de forme allongée).Résultat de recherche d'images pour "folklore sur la brocante de jambes photos"

Provenant de Ciudad David (province de Chiriqui), le « Centro de Proyecciones Folklóricas Atenay Batista » a été fondé le 19 mars 1990, dans le but principal de promouvoir, préserver et diffuser les manifestations
folkloriques de son pays. Leur communication avec le spectateur est facilitée par la joie de leurs danses, la note colorée de leurs costumes et la jeunesse de leurs danseurs.

Plus ancienne est la capitale, Panama City, fondée le 15 août 1519,… il y aura tout juste… 500 ans, à la veille des deux premières représentations du 59e Festival jambois

  • Serbie : « Gkud Laza Nančić », deVršac :

Cette société folklorique, qui, lors d’une tournée de plus d’un mois aux États-Unis, a offert une représentation à la « Maison Blanche », à Washington D.C., a été fondée en 1919. Elle fête donc son centenaire, ayant changé de nom à plusieurs reprises au cours d’une longue histoire, son appellation actuelle, depuis l’an 2000 étant « Gkud Laza Nančić », du nom de Laza Nančić (1854-1887), qui était journaliste et écrivain.Résultat de recherche d'images pour "festival mondial de folklore de jambes-namur photos"

Pendant des siècles, le folklore serbea évolué et il a eu une influence significative sur l’originalité des créations
folkloriques. Celui-ci est très varié en ce qui concerne le rythme, les pas de danse à vous couper le souffle, la
manière de danser, la musique, les chants et les costumes folkloriques aux couleurs chatoyantes. Il est resté très
populaire avec les anciennes et nouvelles chorégraphies.

  • Taïwan : « New Taipei City Art Group », de Taipei City  :

Ce groupe est composé d’une trentaine de personnes, parmi lesquelles de nombreux  musiciens, jouant du
violoncelle, de l’accordéon, du saxophone soprano et de divers instruments de percussion. En outre, nous pourrons découvrir les sons de divers instruments traditionnels chinois comme la « suona » et le « shang », instruments à 
vent à anche double ; le « ruan » (guitare-lune) ; le « dizi » (flûte chinoise) ; le « erhu » (violon à 2 cordes, inventé il y a plus de mille ans) et le « pipa » (de la famille du luth).Résultat de recherche d'images pour "festival mondial de folklore de jambes-namur photos"

Créé en 2010, au sein de la plus grande ville de Taïwan,New Taipei City, le « New Taipei City Art Group » se
compose de musiciens et de danseurs professionnels, aussi bien que d’étudiants issus de la section musique et
danse de l’Université de Taipei, leurs spectacles étant axés sur les cultures taïwanaises et ethniques, dont les danses issues des coutumes de la culture « Hakka ».Résultat de recherche d'images pour "festival mondial de folklore de jambes-namur photos"

  • Ukraine : « Folk Dance Ensemble Podillya », de Khmelnitsky :

Cet ensemble, fondé en 1975, qui prit part, cinq ans plus tard, à la programmation culturelle des « Jeux Olympiques» de Moscou, en 1980, a donné près de 2.200 spectacles, dans une trentaine de pays, répartis sur trois continents, offrant, sur scène, les danses ukrainiennes les plus représentatives, interprétées avec une grande diversité de costumes traditionnels.Résultat de recherche d'images pour "« Folk Dance Ensemble Podillya », de Khmelnitsky Photos"

Son riche répertoire comprend 23 danses folkloriques et compositions chorégraphiques représentatives de toutes les
régions ukrainiennes. C’est grâce au travail constant des membres du groupe, que l’on pourra apprécier des
compositions aussi brillantes que « Gopak », « Kolomyky », « Kozachok » et bien d’autres, illustrant la vie
traditionnelle ukrainienne.

Musiciens et chanteurs professionnels accompagnent cet ensemble de danses folkloriques, nous présentant des morceaux de musique classique, de belles mélodies, des ballades anciennes, ainsi que des chansons folkloriques.

  • Belgique : « La Saltarelle », de Wavre (présente uniquement le samedi 17, à 19h30) :

Cet ensemble wallon – créé en 1987, au lendemain d’un « jeu » à caractère médiéval évoquant la remise de la « Charte des Libertés et Franchises communales », en 1222, par Jean,  Seigneur de Wavre, et sa dame, Alice – est régulièrement présent lors de l’« Ommegang », à Bruxelles, interprète des suites de danses qui vont des danses populaires et nobles, de la Renaissance, à celles, anglaises et françaises, du 18e siècle, qui se dansaient dans les salons bourgeois, avant de devenir populaires.Résultat de recherche d'images pour "La Saltarelle de Wavre photos"

Les danseurs de « La Saltarelle »  sont accompagnés de musiciens jouant de l’accordéon diatonique, de la cornemuse, de la flûte, de la guitare, de la harpe et du violon, leurs musiques étant tout à fait remarquables, le but de ce groupe étant de démontrer que « Tradition et Folklore » sont des notions qui rassemblent, la transmission de ces valeurs étant importante.

  • Belgique :« Frairie royale des Masuis et Cotelis jambois » :

Interprétant des danses wallonnes traditionnelles, telles arèdjes, quadrilles, matelottes, mazurkas, passe-pieds, troïkas et valse, les danseurs et musiciens de la « Frairie royale des Masuis et Cotelis jambois » portent des costumes aux tons chatoyants, tels qu’ils étaient portés les dimanches et jours de fête, au 18e siècle, selon leurs représentations sur des tableaux et gravures exposés, à Namur, au « Musée Groesbeeck de Croix ».Résultat de recherche d'images pour "festival mondial de folklore de jambes-namur photos"Résultat de recherche d'images pour "festival mondial de folklore de jambes-namur photos"

Signalons que l’une de leur danse, le « branle de Mariembourg », revêt une grande importance historique, les archives rapportant en qu’elle fut exécutée devant Louis XIV, après le siège de Namur, en 1692. Une autre, la « polka noire », ayant mauvaise réputation, puisqu’étant réputée comme provoquant « la maladie de la pomme de terre ».

Créé en 1960, par le fondateur du « Festival mondial de Folklore de Jambes-Namur », Jean Mosseray, la « Frairie » se compose, aussi, d’un bien sympathique groupe d’enfants, les adultes s’étant produits au Canada, aux Etats-Unis, au Sénégal et dans de nombreux pays européens.

Programme des spectacles :

  • Vendredi 16, à 13h30 : Spectacle « Namur, Intergénérationnelle » ;
  • Vendredi 16, à 19h30 : Avant-première « Namur, Ville ouverte au Monde » ;
  • Samedi 17, à 19h30 : Gala d’Ouverture « Hymne à la Paix » ;
  • Dimanche 18, à 15h00 : Spectacle « Panorama » ;
  • Lundi 19, à 19h30 : Gala de Clôture « Eclats de Fêtes ».

Dimanche 18, à 20h, à ne pas manquer, chacun étant le bienvenu, le Festival organise, à l’ « Espace Francis Laloux », son « Bal du Monde, à la Rencontre des Artistes », les musiciens des différents groupes  interprétant des airs de leurs régions, les danseurs nous invitant à les rejoindre pour nous apprendre différentes danses… A souligner que le prix d’accès à cette soirée particulière, où nous pouvons bénéficier d’authentiques  cours de danses, est vraiment accessible pour tous (5€, à partir de 12 ans)…

« Un moment inoubliable, de grande convivialité, permettant aux membres des différents groupes de se rencontrer,  d’apprendre leurs danses tant au public qu’aux membres des autres groupes », nous confie le Bourgmestre,  Maxime Prévot, lui-même ancien danseur de la « Frairie royale des Masuis et Cotelis jambois ».

A noter, aussi, que nous pourrons assister, gracieusement, à deux aubadesdeux défilés étant, également, programmés :

  • Samedi 17, à Namur-Ville, dans les « Jardins du Mayeur », à l’occasion de la réception publique offerte par laVille de Namur, après un défilé au sein du marché hebdomadaire, de la Place d’Armes  jusqu’à la « Maison des Citoyens ».
  • Dimanche 18, à Jambes-Namur, sur laPlace de la Wallonie, après un défilé, passant par la brocante hebdomadaire, cette parade étant précédée d’une messe catholique, qui sera célébrée, pour la première fois, dans l’église du Sacré-Coeur, du quartier de Velaine, à Jambes, chaque  ensemble nous proposant un chant ou un air musical de leurs contrées, à différents moments de cette  cérémonie oecuménique internationaleouverte à tous, quelque soient les croyances de chacun, qu’il soit chanteurmusiciendanseur ou autre.

Résultat de recherche d'images pour "brocante de jambes photos"

Une Cérémonie oecuménique internationale, cette année, pour la 1ère fois, en l’église de Velaine

Si les traditions folkloriques wallonnes nous proposent des danses anciennes de nos contrées, il est à souligner que le folklore, durant ce Festival, s’étend à des rythmes nettement plus énergiques, pouvant intéresser de nombreux jeunes belges, que ces rythmes nous viennent d’Ukraine ou du Kenya… Et que dire de l’exotisme que nous garantissent les rythmes propres au Panama et à Taïwan.

A noter que le lundi 19, cinq Maisons de Repos recevront, chacune, l’un des ensembles, une occasion unique pour leurs résidents de partager un agréable moment musical, les chanteurs, danseurs et musiciens n’hésitant pas à aller vers eux, à l’issue de leur spectacle, histoire d’échanger un sourire, un regard, …

Enfin, avant la dernière représentation, une réception privée sera offerte au Palais Provincial, le GouverneurDenis Mathen, n’ayant jamais caché son intérêt pour le plus ancien Festival de Folklore de la « Fédération Wallonie-Bruxelles », l’actuelle co-présidence de ce Festival étant assurée par Ann Leon et Teresa Rodriguez, qui nous rappellent à quel point « il est bon de s’ouvrir et de s’enrichir de la Culture des autres, ce Festival offrant une réelle ouverture sur l’amitié entre les peuples. »

… Et comme nous le confie Geneviève Lazaron, Députée provinciale en charge de la Culture : « Nous oublions trop souvent nos racines, qui constituent pourtant les fondamentaux de notre identité propre. Préserver le folklore et les traditions, les entretenir, les faire vivre, les mettre à l’honneur, comme à l’occasion du ‘Festival mondial de Folklore de Jambes-Namur’, c’est les consolider, c’est s’assurer de leur transmission auprès des jeunes générations… Mais pas seulement ! Les traditions se partagent. Le folklore, au même titre que la Culture au sens large, est une fenêtre ouverte sur le monde, une ouverture à l’autre, à cette richesse qui existe d’ici et de là et qui fait de notre société, une société multiculturelle et haute en couleurs… Cet événement est une réelle motivation au rassemblement, à l’échange et à transmission… »

Alors ne manquons pas le rendez-vous incontournable de l’été, incluant la possibilité d’acquérir de l’artisanat des différents pays représentés, et de profiter d’une petite restauration, et, avec modération, de cocktails, dont des « mojitos » cubains, le tout étant disponible à l’ « Espace Francis Laloux », un grand écran vidéo se trouvant dans le bar du Festival, nous permettant de ne rien manquer des danses proposées sur la scène.

Prix d’entrée à un spectacle: 15€ (12€, pour les seniors & membres de la « Dapo » {« Fédération Wallone des Groupements de Danses et Musiques populaires »} / 10€, pour chaque membre d’un groupe de minimum 20 personnes / 8€, de 8 à 12 ans /1€25, pour les « Article 27 », sur présentation du ticket / 0€, jusqu’à 7 ans inclus). Prix du Pass pour les 5 spectacles (il est demandé à chaque groupe de présenter un programme différent à chaque représentation) : 60€ (50€, pour les seniors & les membres de la « Dapo » / 35€, de 8 à 12 ans / 0€, jusqu’à 7 ans inclus). Prix d’entrée au « Bal du Monde » (dimanche 19, à 20h): 5€, pour tous (0€ jusqu’à 11 ans inclus). Site web :  www.festifolkjambes.be. Clip Vidéo : https://youtu.be/gQ8E0Aro5Lk.Résultat de recherche d'images pour "Parc Astrid Jambes photos"

Soulignons que l’ « Espace Francis Laloux » ne comptant que 400 places, il est prudent d’acheter ses places, non numérotées, à l’avance :

  • à la « Tour d’Anhaive » de Jambes, ou au 081/32.23.30 (de 14h à 17h, sauf le lundi) ;
  • au « Syndicat d’Initiative » de Jambes, ou au 081/30.22.17 (de 9h à 17h30, sauf le lundi) ;
  • à l’ « Office de Tourisme » de Namur, ou au 081/24.64.49 (de 09h30 à 18h, 7 j./7) ;
  • aux différents « Night & Day Press », ou via leur site web www.librairie.be/billeterie/festivalfolklore/ ;
  • à l’ « Espace Francis Laloux » de Jambes, 1h30 avant chaque représentation, dès le vendredi 16 août.

Notons qu’à l’« Espace Francis Laloux », au « Syndicat d’Initiative » de Jambes et à la « Tour d’Anhaive », il n’y a pas de « banconcact »  disponible.

… Et surtout, n’oublions pas la devise du Festival Folklore = Amitié.

Yves Calbert.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s