5ème « Caravane du Court » en Province de Liège, du 02 au 05 Avril

Résultat de recherche d'images pour "« China Dream » (Thomas Licata & Hugo Brilmaker photos"

Ayant accueilli la Soirée d’Ouverture de la 5ème « Caravane du Court » dans son cinéma namurois « Caméo », le lundi 18 mars, les « Grignoux » accueilleront la Soirée de Clôture, ce vendredi 05 avril, à Liège, au « Sauvenière », après une 3ème semaine de parcours en Province de Liège, dès ce mardi 02 avril.

Chaque séance étant programmée à 20h, voici les quatre étapes prévues :

  • mardi 02, à Hannut, au « Centre Culturel » ;
  • mercredi 03, à Sprimont, au « Centre Culturel » ;
  • jeudi 04, à Dison, au « Centre Culturel » ;
  • vendredi 05, à Liège, au « Sauvenière ».

Soulignons que 5 séances scolaires sont organisées dans 4 villes :

  • mardi 02, à 13h45, à Hannut, au « Centre Culturel » ;
  • mercredi 03, à 09h30, à Huy, au « Centre Culturel » ;
  • jeudi 04, à 09h30, à Liège, au « Sauvenière » ;
  • vendredi 05, à 09h15 et 13h30, à Verviers, au « Centre Culturel ».

Au programme :

*** « Même pas mal petit Animal » (Juliette Kempf/Fiction/Fra./2017/21’55)

Synopsis : « Aujourd’hui, c’est un grand jour : Marthe va devoir affronter un dragon, retoucher des mariés et ne pas trop se cogner. Parce qu’aujourd’hui c’est l’anniversaire de Simon, et que pour ses 6 ans, elle a décidé de tout organiser. Mais Marthe, elle est fatiguée… »Résultat de recherche d'images pour "« Même pas mal petit Animal » (Juliette Kempf photos"

* « Même pas mal petit Animal » (Juliette Kempf ) (c) « UniFrance »

*** « China Dream » (Thomas Licata & Hugo Brilmaker/Doc./Bel./2018/20’/produit par l’« INSAS » )

Synopsis : « Lors de son discours au Congrès du Parti en octobre 2017, le président Xi Jinping a présenté son projet d’infrastructures et de partenariats avec les pays limitrophes afin de renforcer l’influence de la Chine. Les victimes de ce raz-de-marée sont les habitants de Datong, qui voient leurs maisons et leurs héritages historiques détruit au nom de la modernité… »Résultat de recherche d'images pour "« China Dream » (Thomas Licata & Hugo Brilmaker photos"

« China Dream » (Thomas Licata & Hugo Brilmaker) (c) « INSAS »/« Luca »/« Beijing Film Academy »

*** « La Bague au Doigt » (Gerlando Infuso/Animation en « Stop Motion »/Bel.-P.B./2018/14′)

Synopsis : « Dans les années ’30, Icaro choisit le jour de la Saint Valentin pour demander la main de sa splendide Vanilla, dans leur restaurant préféré, ‘La Moule d’Or’. Son engagement sincère est pourtant mis à l’épreuve par le chef coq, Dimitri qui, derrière les portes à deux battants de sa cuisine, met tout en oeuvre pour que le jeune séducteur se brûle les ailes… »

« La Bague au Doigt » (Gerlando Infuso), lauréat d’un « Magritte » (c) « Kwassa Films »

Résultat de recherche d'images pour "Gerlando Infuso photos"

La « Stop Motion » (c) « K.B. »

Au sujet de ce court-métrage, le 5ème en onze ans, signé Gerlando Infuso, pour « Cinergie », notre collègue David Hainaut, écrit : « Fidèle à sa technique d’animation en volume (la ‘stop-motion’ ), qui mêle marionnettes sculptées, décors artisanaux et objets réels, le perfectionniste réalisateur, armé d’un appareil photo téléguidé par ordinateur (pour obtenir une scène et donner l’illusion du mouvement, il faut photographier chaque déplacement des objets, à raison de 24 photos pour une seconde de film, ndlr), en plus de reconstituer à merveille la célèbre Rue des Bouchers, signe un vaudeville universel à la fois musical et poétique, au dénouement pour le moins surprenant. Le souci du détail est frappant, jusque dans la moindre gestuelle de chaque personnage. »

Gerlando Infuso de préciser : « « On a photographié les façades les plus anciennes de la ville de Bruxelles et on les a réagencées de telle manière à présenter un version de Bruxelles dans les années 20 qui soit un peu plus magnifiée et fantasmée.”

Si pour « Margot » (Bel./2007/11′), Gerlando Infuso reçut, en 2008, le « Prix du Jury Junior » au« Festival International du Filmd’Animation d’Annecy » , ce 02 février 2019, la« Bague au Doigt » remporta brillamment le « Magritte du meilleur Court-Métrage d’Animation ».

*** « Il pleut sur Ouaga » (Fabien Dao/Fiction/Burkina Faso-Fra./2017/24′)

Synopsis : « Il pleut sur Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. C’est la saison des amours, le pays se reconstruit après la révolution. Alpha s’apprête à rejoindre sa bien aimée en France, mais sa rencontre avec Leila lui ouvre les yeux« 

Cette fiction nous donne l’occasion de découvrir Ouagadougou (Ouaga, en raccourci), cadre du « Fespaco » (« Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou » ), qui en était, cette année, à sa 26ème édition.

« Il pleut sur Ouaga » (Fabien Dao) (c) « UniFrance »

*** « Jacotolocotoc » (Thomas Secaz/Animation/Bel.-Fra./12′)

Synopsis : « Jacot a un gros problème : il pète et crotte à tout va ! Il tente tant bien que mal de masquer ses incommodants défauts pour gagner le coeur de la belle Requine… »

Deux années de travail ont été nécessaires pour réaliser ce petit bijou d’animation en stop motion. Les marionnettes, décors et accessoires ont été créés à Liège, avec un soucis du détail impressionnant, dans les studios de « Camera-etc » et au « Pôle Image », grâce au soutien de « Clap ! », une vingtaine de personnes ayant ainsi contribué à recréer un village haïtien haut en couleurs.

Ensuite, à Rennes, trois mois ont été consacrés au tournage, dans les studios de « JPL Films ». De retour en Belgique, le saxophoniste Yves Boson et un percussionniste ont créé la musique originale, la chanteuse haïtienne Marlène Dorcena chantant la ritournelle du film, accompagnée d’enfants pour le refrain « Toc toc toc, Jacotolocotoc »
Résultat de recherche d'images pour "« Jacotolocotoc » (Thomas Secaz film photos"

« Jacotolocotoc » (Thomas Secaz) (c) « Camera-etc »

Organisée par« FIFF » (« Festival International du Film Francophone » ) et le « Clap ! » (bureau d’accueil des tournages en Provinces de LiègeLuxembourg et Namur), après avoir parcouru les Provinces de Namur et du Luxembourg, la « Caravane du Court » termine sa 5ème édition, prouvant l’importance du maintien de nos Provinces francophones, notamment, mais pas uniquement, sur le plan de la Culture.

Valantine Lapière & Justine Louis
© Max Dechamps/ »La Caravane du Court »

Ainsi, lors de la Soirée d’Ouverture de la présente « Caravane du Court », Geneviève Lazaron, la Députée provinciale en charge de la Culture, et Jean-Marc Van Espen, Député Président, remirent deux « bourses du court-métrage », chacune d’elle d’une valeur de 5.000€, à deux jeunes réalisatrices, Valentine Lapière (pour « Aube » (c) « Roue libre Production » ) et Justine Louis (pour « Au Nom de mon Père » (c)« Octopods Film » ), dont les dossiers de candidature ont convaincu le jury. Celui-ci était composé d’Hélène Lambert, une journaliste, d’Hervé le Phuez, pour le« FIFF », et Jean-François Tefnin (pour le« Clap ! » ), qui basèrent leur décision sur des critères cinématographiques, bien sûr, mais aussi, sur les retombées directes et indirectes que leurs films pourraient offrir à la Province de Namur.

Résultat de recherche d'images pour "caravane du court à Namur photos"

Au « Caméo », Geneviève Lazaron, Députée provinciale en charge de la Culture (c) « La Libre »

Cette aide à la production de courts métrages s’inscrit dans une action commune avec les Provinces de Liège et de Luxembourg, qui ont adopté un règlement poursuivant des objectifs identiques sur leur territoire, afin de pouvoir octroyer des subventions, par le biais de dispositifs d’appels à projets, en vue de redynamiser et intensifier la politique provinciale, en matière de courts-métrages.

Cet appel à projets – créé en 2015, et, bien sûr, confirmé pour 2020 – a pour objectifs :

  • d’encourager la production de courts métrages  afin de participer à l’émergence de nouveaux talents et de favoriser la création de structures de productions et de services en Province de Namur ;
  • d’inciter les auteurs, les réalisateurs et les producteurstourner en Province de Namur et à traiter des sujets en lien avec le territoire ;
  • de favoriser la diffusion des courts-métrages.

En outre, rappelons que le « Service proncial de la Culture » a équipé tous les Centres Culturels de la Province de Namur d’un matériel numérique adéquat, désormais indispensable pour assurer les projections (le 35 m/m n’étant plus d’actualité ), même dans les villages les plus reculés, dépourvus de salles de cinéma, ceci pour le plus grand intérêt intergénérationnel des habitants, la Culture permettant, assurément, d’établir un trait d’union entre les autres et nous-même, nous offrant la possibilité de communiquer, de rencontrer l’autre, …

Soulignons, enfin, que  » La Caravane du Court » offre l’occasion à tous les spectateurs, en séances scolaires ou en soirées, de pouvoir participer, à l’issue des projections, à des rencontres avec les différents réalisateurs.

Prix d’entrée par séance : 4€ (3€ pour les étudiants). Site web http://www.lacaravaneducourt.be.

Résultat de recherche d'images pour "bsff 2019 logos"

… Et n’oublions pas, du jeudi 25 avril au dimanche 05 mai, l’organisation du grand rendez-vous annuel du court-métrage, à Bruxelles et à Ixelles, le 22ème « BSFF » (« Brussels Short Film Festival » ) – organisé par « Un Soir… Un Grain », sous la conduite éclairée de Céline et Pascal -, dont le principal lauréat sera qualifié pour les « Oscars », à Hollywood

Yves Calbert.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s