Vincent Pagé, à Namur, ce 08 Septembre

Quelques semaines, après avoir présenté son spectacle « Tronche de Vie », co-écrit avec Xavier Diskeuve, au « Festival d’Avignon », l’acteur namurois Vincent Pagé est de retour dans sa bonne Ville de Namur, où il exerce, tous les matins, cinq jours sur sept, la profession de facteur pour « B Post ».

Dans le cadre des « Fêtes de Wallonie » 2018, le CCW » (« Comité Central de Wallonie ») a fait appel à lui pour présenter « Tronches de Vie », ce samedi 08 septembre, à 21h15, au « Palais du Congès » (ancienne « Bourse du Commerce », à l’issue de la « Remise de la Gaillarde d’Argent », débutant à 20h30.Résultat de recherche d'images pour "photo de tronches de vie vincent pagé"(c) Marianne Grison

Ce spectacle, construit autour d’une dizaine de tableaux plus cocasses et prosaïques les uns que les autres, nous entraîne dans un authentique périple en « absurdie ».

Avec la verve truculente qu’on lui connaît, Vincent Pagé tente, ici, de répondre à quelques-unes des questions existentielles que nous sommes, parfois, amenés à nous poser.

Image associée

(c) Marianne Grison

Au départ, un écran nous emmène, en noir et blanc, dans les coulisses de « Tronches de Vie ». Dans sa loge, debout devant un miroir, Vincent ébouriffe ses cheveux, nettoie les verre de ses lunettes, boit quelques gorgées, revêt son pantalon de scène, se concentre, …

Et « paf », sur une musique hollywoodienne, l’incredible (comme écrit dans le texte de la pièce) acteur, muni de ses 29 dents (sic), entre en scène, s’excusant de n’être pas George Clooney, mais simplement Vincent Pagé, ce qui, en soi, est déjà tout un programme.Résultat de recherche d'images pour "photo de tronches de vie vincent pagé"

Débutant au sein de la « petite république indépendante du parc à containers » (sic), son spectacle se termine sur la lune… Ah « si les astronautes avaient été Wallons », nous confie-t-il ! … … …

Evoquant l’utilité d’une « spermothèque »,(sic), il nous questionne : « Y a-t-il plus beau cadeau d’anniversaire à faire à son épouse qu’une vasectomie ? ». S’étant inquiété d’avoir dû faire « son deuil de mâle reproducteur », il finit par se réjouir de ses capacités retrouvées: « alleluia, la bête revit » (sic) !Résultat de recherche d'images pour "photo de tronches de vie vincent pagé"

(c) Marianne Grison

… Devenant serveur dans un restaurant asiatique, il se demande à quoi peut servir la recherche d’un nom élaboré – allant de la « Fontaine de Jade » à la « Cité du Dragon », en passant par le « Bouddha gourmand » ou les « Délices de Chine » -, si l’on ne retient, en fait, que le fait de profiter d’un repas … « au Chinois », à moins que l’on voyage, de plats en plats, du traditionnel « Bonjourno » jusqu’à l’ « Amaretto de la Casa », attablé dans un resto italien ? …

Dans « Tronches de Vie », quoique « seul en scène », Vincent nous donne l’impression, avec une folle énergie, de nous confronter à une foule de personnages bien typés.

Résultat de recherche d'images pour "photo de tronches de vie vincent pagé"

… Assurément, qu’il soit votre facteur au quotidien, que nous l’ayons déjà vu sur scène ou croisé dans les rues de « Namur en Mai » ou durant les « Médiévales » de la Citadelle de Namur, costumé en clown ou en habits de différentes époques, Vincent Pagé recueille toujours le même succès ! …

Et, au niveau de l’écriture, il forme un tandem idéal avec Xavier Diskeuve, présent au sein de l’équipe du quotidien « Vers l’Avenir », dès 1985, pour lequel il couvre son 1er « Festival de Cannes », après avoir effectué un stage de journalisme auprès de Philippe Reynaerts, Directeur de « Wallimage » et ancien
« Monsieur Cinéma » de la « RTBF ».

Résultat de recherche d'images pour "jacques a vu photos"

Xavier Diskeuve, dans son Film « Jacques a vu »

Auteur de nouvelles et de pièces de théâtre, ainsi que scénariste, depuis 2007, de « Votez pour moi », pour la
radio « Bel RTL », il a, entre-temps, continué à progresser dans le monde du cinéma, obtenant 3 prix (du Public, de la « CFB » et de « La Deux ») au « Brussels Short Film Festival » 2004, pour « Mon Cousin Jacques », son 2ième court-métrage, avant de recevoir, en 2006, pour « Révolution », le Prix des Courts-Métrages, tant au 30ème           « Festival des Films du Monde », à Montréal, qu’au « FIFF », à Namur. Enfin, en 2014, il est de nouveau à l’affiche du Festival namurois, avec son 1er long-métrage, « Jacques a vu » (87′).

Quant à la mise-en-scène, elle et l’oeuvre d’un troisième Namurois, Christophe Challe, qui, diplômé en interprétation dramatique de l’ « IAD » (« Institut des Arts de Diffusion »), est licencié en études théâtrales du       « CET » (« Centre d’Etudes Théâtrales de l’UCL »), à Louvain-la-Neuve.

Résultat de recherche d'images pour "photo de tronches de vie vincent pagé"

Alors, grâce aux « Fêtes de Wallonie », découvrons ou revoyons un spectacle amusant, qui mérite le déplacement : « Tronches de Vie ».

L’entrée est gratuite, mais la réservation est obligatoire, via lucie.hiel@fetesdewallonie.be.

Yves Calbert.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s