BEI relance l’investissement dans les Pays et Territoires d’Outre-Mer

« Pour la deuxième fois en quelques jours, la Banque européenne d’investissement et l’Agence Française de Développement peuvent annoncer uneinitiative commune en faveur des Outre-Mer français, grâce à l’Europe et plus particulièrement grâce au plan Juncker. L’extension signée aujourd’hui enfaveur des Pays et Territoires d’Outre-Mer français est particulièrement importante dans la mesure où elle associe aux financements de la BEI,favorisés dans le cadre du plan Juncker, des territoires qui n’y avaient pas accès jusqu’à présent », a souligné le Vice-Président de la BEI, Ambroise FAYOLLE durant la cérémonie de signature.

La Banque européenne d’investissement (BEI) et l’Agence Française de Développement (AFD) ont franchi une nouvelle étape dansl’accélération du financement de projets de développement dans les Pays et Territoires d’Outre-Mer.

Le Vice-président de la BEI, Ambroise Fayolle, a signé avec le directeur de l’AFD en Nouvelle-Calédonie, Philippe Renault, une extension de l’accordde partage de risque existant aux Pays et Territoires d’Outre-mer. Cet accord s’inscrit dans le cadre du plan d’investissement pour l’Europe, appeléplus communément « Plan Juncker », mis en œuvre par la BEI, et dont l’objectif est la relance de l’investissement dans les pays de l’Unioneuropéenne.

Conscients du rôle clef que pourraient jouer les financements « Juncker » dans les régions ultrapériphériques, l’AFD et la BEI avaient signé en décembre2016 un programme cadre de 150 millions d’euros pour développer les financements dans les Départements d’Outre-Mer, grâce à la garantie européenne.La première concrétisation, autour d’un financement en Guyane d’infrastructures de tourisme et de résidence de retraités, a été signée à Cayenne,vendredi 27 octobre, en marge de la conférence des Présidents des Régions Ultrapériphériques, en présence du président de la Commission européenneJean-Claude Juncker.

Le concours de la BEI permet à l’AFD de prendre une part de risque plus élevée dans le financement de projets essentiels au développementéconomique et à la compétitivité des territoires ultrapériphériques comme à la vie quotidienne de ses habitants.  L’extension signée aujourd’hui permettrapour la première fois d’étendre cette facilité aux Pays et Territoires d’Outre-Mer.

Le montant total des financements sous ce programme augmentera de 30 millions d’euros pour s’élever à 180 millions d’euros.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s